Actualité Element AI rejoint l'initiative "Systems that Learn" du MIT CSAIL

Pour approfondir le sujet

BpiFrance Inno Génération 3, le plus grand rassemblement d’entrepreneurs d’Europe, c’est aujourd’hui

BpiFrance organise aujourd'hui, jeudi 12 octobre, le BpiFrance Inno Génération 3. C'est la troisième édition de cet événement, devenu le plus grand rassemblement d'entrepreneurs...

L’intelligence artificielle sera au centre des prochaines Assises du Livre numérique

Organisées par le Syndicat national de l’édition (SNE), les Assises du livre numérique 2017 auront pour thématique l’intelligence artificielle. Une 18e édition tournée vers l'intelligence...

“Deep learning dans la vraie vie” – Conférence de Yoann Benoit et Sandra Pietrowska au XebiCon’17

XebiCon'17 - "Deep learning dans la vraie vie" Par Yoann Benoit, Data Scientist & Sandra Pietrowska, Data Scientist, chez Xebia. Le deep learning est la...

“Fictions et réalités des futurs de l’intelligence artificielle” – Conférence avec Yann LeCun et Jean Ponce (cycle ENS Postdigital 2016-2017)

L'École Normale Supérieur a inauguré son cycle ENS Postdigital 2016-2017, dirigé par Béatrice Joyeux-Prunel et Alexandre Cadain, en octobre dernier. À cette occasion, elle...

Element AI rejoint l’initiative “Systems that Learn” du MIT CSAIL

La start-up Element AI a annoncé qu’elle rejoignait “Systems that Learn”, le projet du MIT CSAIL. En collaboration avec les autres membres BASF, British Telecom, Microsoft, NOKIA, Bell Labs, Salesforce, Schlumberger et la Banque Scotia, elle cherchera à fournir des applications réelles et à stimuler l’impact sur les systèmes et le machine learning.

Accélérer le développement de systèmes intelligents

Element AI, start-up de renommée internationale qui fournit des solutions AI innovantes, a annoncé aujourd’hui qu’elle rejoignait l’initiative MIT CSAIL “Systems That Learn” pour accélérer le développement, le déploiement et l’évolution des systèmes logiciels à grande échelle qui incorporent le machine learning et l’intelligence artificielle.

L’objectif de ce projet est d’accélérer le développement de systèmes et d’applications intelligentes en combinant l’expertise du MIT en systèmes et en machine learning avec celle des partenaires sélectionnés. Leur contribution devrait permettre de résoudre les problèmes commerciaux les plus difficiles. Daniela Rus, directrice du CSAIL a déclaré:

“Notre grande vision est de créer une nouvelle génération d’outils d’IA profondément ancrés dans les systèmes et qui pouvant améliorer ces systèmes. Mon aspiration est d’atteindre un point où le machine learning deviendrait une partie normale de ce que fait un système d’exploitation.”

Participer activement à l’avenir de l’informatique

Le Laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle du MIT (CSAIL) cherche à inventer l’avenir de l’informatique et à explorer de nouvelles applications, permettant de résoudre des problèmes nationaux et mondiaux importants. Le CSAIL se définie comme une communauté innovante et passionnée, qui pilote l’avenir de l’informatique et exploite sa remarquable puissance.

Avec plus de 50 groupes de recherche travaillant sur des centaines de projets, les chercheurs de CSAIL se concentrent sur la découverte de nouvelles façons de rendre les systèmes et les machines plus intelligents, plus faciles à utiliser, plus sûrs et plus efficaces. Lori Glover, directrice générale de STL déclare:

“Le développement des capacités en intelligence artificielle et en machine learning est la clé de l’avenir de domaines tels que la finance, l’énergie, l’industrie et la santé. Alors que la demande d’expertise augmente, l’offre de talents reste faible et inégalement répartie. En démocratisant l’IA, SystemsThatLearn@CSAIL est un moyen de combler ce déficit de compétences”.

De son côté, Jean-François Gagné, PDG d’Element AI a indiqué:

“Travailler avec le MIT, aux côtés des leaders de l’industrie dans le cadre d’une mission commune visant à développer des outils essentiels qui profiteront à tous, est ce pourquoi Element AI est née” (…)

Notre collaboration avec le CSAIL permettra à tous de mieux identifier et résoudre les problèmes complexes qui peuvent être résolus grâce à l’intelligence artificielle.

Le MIT représente l’une des meilleures expertises académiques au monde; combiner leurs capacités avec les talents et les ressources de l’industrie favorisera sans aucun doute d’énormes progrès technologiques”. 

Element AI, une des start-ups les plus réputées

Element AI fournit des solutions d’intelligence artificielle révolutionnaires aux entreprises, réunissant les meilleurs experts en IA et les meilleurs entrepreneurs pour produire des capacités d’IA de nouvelle génération pour n’importe quelle organisation.

Element AI, dont le siège social est situé à Montréal (Québec), est financée par BDC Capital, Data Collective, Fidelity Investments Canada, Hanwha Investment, Intel Capital, Microsoft Ventures, National Bank, NVIDIA GPU Ventures, Real Ventures et Tencent.

Thierry Maubant

Partager l'article

Lancement du Collectif International technologique Intelligence Artificielle du Village Francophone à l’occasion de Vivatech

Le Village Francophone, moteur de l'animation de délégations francophones lors d'événements nationaux et internationaux, a lancé son collectif IA ce mardi 16/06 à l'occasion...

TALia : le laboratoire de recherche de onepoint et Télécom Paris autour du traitement du langage naturel

Télécom Paris, école d'ingénieur spécialisée dans le numérique, et onepoint, une entreprise française spécialisée dans la transformation numérique, vont lancer ensemble un laboratoire de...

Tractable, spécialiste des solutions de vision par ordinateur pour les assurances, devient une licorne

Tractable, une entreprise développant des systèmes d'intelligence artificielle au service de la gestion des sinistres et accidents vient de lever la somme de 60...

Le projet CETI : comprendre la langue des cachalots grâce à des outils d’intelligence artificielle

Comprendre la langue utilisée par les animaux est un des enjeux de certains scientifiques : c'est notamment le cas de Denise Herzing qui étudie,...