Le MIT travaille sur une IA pour améliorer la qualité de lecture des vidéos

Le MIT travaille sur une IA pour améliorer la qualité de lecture des vidéos
Actu IA

Le laboratoire de l’Informatique et de l’Intelligence Artificielle (CSAIL) du MIT a dévoilé ses avancées concernant une intelligence artificielle capable d’améliorer la qualité du flux d’une vidéo en streaming.

Pensieve, une amélioration certaine

Baptisée Pensieve, cette intelligence artificielle pourrait sélectionner les meilleurs algorithmes et maintenir un flux vidéo de bonne qualité, sans interruption. Si la méthode n’est pas novatrice, elle permettrait une réelle amélioration. La limitation ou la disparition du buffering serait rendue possible par l’utilisation d’un réseau neuronal en plus d’algorithmes ABR (Adaptive Bitrate).

Lors de la lecture d’une vidéo, lorsque la connexion baisse, il y a de fortes chances que la vidéo s’arrête et passe en buffering. Avec Pensieve, en cas de baisse de connexion, la résolution et la définition de l’image baisseraient automatiquement. Ainsi, la vidéo ne subirait pas de coupure et la qualité de visionnage augmenterait.

Un code d’optimisation bientôt disponible en open source

Le réseau neuronal sur lequel se base Pensieve fonctionne via un système de récompenses. L’intelligence artificielle a été entrainée durant un mois sur du contenu vidéo afin de pouvoir définir s’il était plus intéressant à tel ou tel moment de passer par le réseau neuronal ou sur les algorithmes ABR.

Le professeur Mohammad Alizadeh du MIT explique dans son communiqué sur Pensieve que le système peut s’ajuster aux habitudes et aux préférences de l’utilisateur en matière de vitesse de lecture ou de qualité de vidéo par exemple. Le type de streaming pourra donc être entièrement personnalisé.

Il s’agit d’un premier pas vers un système qui pourrait être utilisé dans d’autres domaines, notamment en réalité virtuelle. L’équipe du CSAIL prévoit d’établir le code de Pensieve en open source chez SIGCOMM et va continuer de développer le système.