Le Québec, nouvel eldorado de l’intelligence artificielle?

Le Québec, nouvel eldorado de l’intelligence artificielle?
Actu IA
Couv
Wikimedia - Downtown Montreal

‘Fortune’ a récemment mis à l’honneur la ville de Montréal et le Québec. Selon le magazine américain, il s’agit désormais de l’un des endroits les plus réputés au monde dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Un écosystème particulièrement dynamique

Face aux géants que représentent les Etats-Unis ou la Chine, le Québec, a souhaité investir tôt dans le domaine afin d’attirer des chercheurs.

La ville de Montréal a su créer un écosystème dynamique et attractif permettant le développement d’un tissu de start-up. 185 jeunes pousses québecoises ont par exemple levé en 7 ans plus de 380 millions de dollars. La métropole rayonnent également internationalement grâce à l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA), fondé par le professeur Yoshua Bengio.

La métropole québecoise cherche également à se positionner face à d’autres zones technologiques canadiennes de renommée mondiale telles que Toronto ou Vancouver.

Element AI comme modèle

L’entreprenariat augmente au Québec et est soutenu par un fort investissement public pour booster la formation et l’innovation.

Element AI, l’entreprise créée par Yoshua Bengio, Jean-François Gagné, Nicolas Chapados et Real Ventures, y a été fondée. Elle est devenue l’une des start-up les plus prometteuses. En juin dernier, elle obtenait notamment un financement record de 137,5 millions$ pour déployer ses activités.

L’installation de géants de l’internet

La présence d’universités réputées telles que l’Université de Montréal, l’Université McGill et l’École Polytechnique de Montréal ou encore de centres données sont des arguments de taille. La créativité montréalaise a séduit plusieurs géants de l’informatique et d’internet qui ont installé certains de leurs bureaux sur place.

En mars dernier, Google annonçait avoir choisi la ville de Montréal pour héberger son septième centre d’infonuagique. Le groupe s’était déjà implanté dans la métropole québecoise via notamment son centre de recherche sur le deep learning.

De son côté, Microsoft dispose depuis 2015 d’un centre de données ainsi que d’un groupe de recherche en intelligence artificielle. La firme américaine a agrandi ses locaux cette année et a également annoncé donné plusieurs millions de dollars sur 5 ans à l’Université de Montréal, l’Université McGill ou encore le MILA.

Amazon a aussi ouvert un centre de données sur place et Twitter semble très intéressé par la métropole québecoise.