ChatGPT fête ses 1 an : quel impact a eu l’IA générative ?

Le premier anniversaire de ChatGPT marque une étape notable dans le domaine des intelligences artificielles génératives. Avant son apparition, le secteur de l’IA conversationnelle avait déjà commencé à influencer notre interaction avec la technologie, allant de la reconnaissance vocale aux assistants personnels. Chaque développement a représenté une avancée dans notre manière de communiquer avec les machines. Avec le lancement de ChatGPT par OpenAI, nous avons vu une évolution notable dans les capacités de l’intelligence artificielle en termes de compréhension et de génération du langage naturel, élargissant ainsi les possibilités d’application dans divers domaines. Atteignant rapidement une notoriété mondiale, ChatGPT est devenu un sujet central dans les discussions sur le futur de l’IA générative. À l’occasion de son premier anniversaire, il est pertinent d’analyser l’impact de cette technologie, qui a redéfini les interactions entre l’homme et la machine, tout en soulevant des questions essentielles sur le rôle de l’IA dans notre société contemporaine.

ChatGPT, la technologie pour tous ?

Lors de son introduction sur le marché, ChatGPT a rapidement captivé l’attention, attirant un million d’utilisateurs en l’espace de cinq jours seulement. Son interface facile d’utilisation a permis à de très nombreuses personnes sans compétences spécifiques en informatique d’y entrer des requêtes sans aucun souci. Actuellement, il est utilisé par plus de 100 millions de personnes à travers le monde, dont près de 45,9 millions en France. En octobre, le nombre de visiteurs a atteint le chiffre impressionnant de 1,5 milliard. ChatGPT s’est solidement établi comme une référence dans le domaine des IA génératives.

L’impact de ChatGPT s’est étendu dans l’éducation, les entreprises et la vie quotidienne. Dans le secteur de l’éducation, l’interface révolutionne l’apprentissage et l’enseignement. Rapidement des établissements ont lancé l’alerte sur des devoirs rédigés entièrement par la création d’OpenAI. Toutefois, l’outil a trouvé sa place en tant que ressource pédagogique supplémentaire, aidant les étudiants à clarifier des concepts complexes et offrant des réponses immédiates à leurs questions. Les enseignants l’utilisent pour créer des matériaux pédagogiques personnalisés et pour les assister dans la conception de programmes d’études interactifs. ChatGPT joue également un rôle important dans l’apprentissage des langues, offrant aux étudiants une pratique conversationnelle et des corrections en temps réel.

Les entreprises se sont elles aussi intéressées à ChatGPT. L’automatisation des services clients permet de traiter les requêtes de manière rapide et efficace, réduisant ainsi les coûts opérationnels  tout en améliorant l’expérience client. ChatGPT est également utilisé pour générer des contenus marketing, élaborer des rapports analytiques et faciliter la prise de décision basée sur des données.

Au quotidien, il simplifie la vie de ses utilisateurs, les assistant dans une variété de tâches, que ce soit pour la planification d’itinéraires de voyage, la résolution de problèmes quotidiens ou l’aide à la rédaction de documents.

Une course à l’IA générative

Face à l’ascension fulgurante de ChatGPT, plusieurs concurrents ont émergé, cherchant à rivaliser avec l’innovation d’OpenAI.

Parmi eux, Meta, entreprise mère de Facebook, dont le grand modèle de langage (LLM)  se distingue particulièrement. Lancé en février, “LLaMa” partage la même base technologique que ChatGPT, utilisant le modèle GPT-3 pour générer du texte, répondre à des questions, résumer ou traduire. Ce qui différencie particulièrement LLaMA est son caractère open source, Meta ayant partagé les détails de l’algorithme et offert un accès limité aux composants de son système, facilitant ainsi l’innovation dans le domaine. En juillet, Meta a ouvert gratuitement en open source son modèle de langage Llama 2 aux entreprises et aux chercheurs.

Sundar Pichai, le PDG de Google, avait dévoilé quelques  semaines plus tôt son agent conversationnel BARD, basé sur LaMDA (Language Model for Dialogue Applications), qui a été intégré à son moteur de recherche et contrairement à ChatGPT, avait accès à des informations en temps réel.

Lors de Google I/O 2023, il a introduit PALM2, la seconde version du LLM PALM développé par Google Research en 2022, dotée de capacités améliorées en matière de multilinguisme et de codage et démontrant des compétences accrues en logique, raisonnement et mathématiques. Selon Google, PALM 2 s’est révélé plus performant que GPT-4 sur certaines tâches de mathématiques, de traduction et de raisonnement. L’IA générative, qui alimente de nombreuses fonctionnalités et produits de la société, a apporté ses capacités multilingues à Bard.

Anthropic, fondée par d’anciens employés d’OpenAI, s’était en effet lancée elle aussi dans la course à l’IA générative et avait dévoilé le 14 mars dernier son chatbot “Claude”, le jour même ou OpenAI lançait GPT-4. Elle proposait 2 versions : Claude, un modèle haute performance à la pointe de la technologie, et Claude Instant, une option plus légère, moins chère et beaucoup plus rapide.

En juillet dernier, elle présentait Claude 2, plus performant pour le codage, les mathématiques et le raisonnement et le mois suivant, Claude Instinct 1,2, un modèle d’IA pour les entreprises très performant, axé sur la sécurité. La dernière version, Claude 2,1, lancée il y a quelques jours, disponible sur l’API, va alimenter le chatbot. Des requêtes plus longues sont acceptées, le modèle est moins sujet aux hallucinations et a été amélioré côté compréhension et résumé de textes.

Au mois d’août dernier, c’est l’un des acteurs clés français de l’IA générative, qui a fait le choix de l’open source : LightOn annonçait  la sortie d’Alfred-40B-0723, un LLM destiné aux entreprises basé sur Falcon-40B, dont la seconde version a été dévoilée elle aussi la semaine dernière.

Fin septembre, ce fut au tour de Mistral AI d’annoncer la mise à disposition open-source de son premier LLM : Mistral 7B, un peu plus de quatre mois après sa création.

Le mois suivant, lors de la conférence Baidu World 2023, la société chinoise dévoilait Ernie Bot 4, affirmant que ses capacités étaient comparables à celles de GPT-4.

Il y a trois jours, Inflection AI, une start-up cofondée l’an dernier par d’anciens employés de Google Deepmind, a annoncé avoir terminé l’entraînement d’Inflection-2 qui alimentera prochainement son chabot conversationnel Pi. En juin dernier, elle a réalisé une levée de fonds de 1,3 milliard de dollars, dirigée par Nvidia et Microsoft, ce qui lui a permis d’augmenter le nombre de GPUs pour l’apprentissage de cette seconde version qui ne serait surpassée que par GPT-4.

Entraîner des LLM est très coûteux en calcul .S’allier avec des start-ups d’IA générative s’avère plus simple pour les grandes entreprises, même pour les GAFAM, que de chercher à les concurrencer sur un terrain où elles ont le leadership, Google a fait le choix en début de mois d’investir 2 milliards de dollars dans Anthropic, tout comme Amazon, qui avait investi 4 milliards de dollars dans la squelques jours plus tôt.

GPT-4, de nombreuses optimisations en moins d’un an

De nombreuses fonctionnalités ont été ajoutées pour les abonnés de ChatGPT Plus et Enterprise tout au long de l’année. Parmi les plus récentes, la navigation sur le web,  le téléchargement de fichiers, l’analyse avancée de données ainsi que la prise en charge multimodale pour ChatGPT Plus, notamment grâce au passage de GPT-3,5 à GPT-4.

La dernière mouture de ChatGPT, GPT-4, a été publiée en mars et mise à la disposition de tous les développeurs au début du mois de juillet par OpenAI Cette version, élaborée avec l’aide de retours d’utilisateurs, est décrite comme le système d’IA le plus sophistiqué de la startup. Elle se distingue par sa capacité à traiter divers types d’entrées, incluant les images, l’audio, les vidéos et, naturellement, le texte. En parallèle, elle est capable de produire une gamme étendue de sorties, comme des sons, des vidéos et d’autres formes de contenus numériques.

Lors de sa première conférence des développeurs, OpenAI DevDay, début novembre, Open AI a lancé un aperçu de la prochaine génération de ce modèle : GPT-4 Turbo.

Il dispose d’une fenêtre contextuelle de 128 ko, ce qui lui permet de contenir l’équivalent de plus de 300 pages de texte dans une seule invite. Grâce à ses connaissances générales plus larges (elles s’arrêtent en avril 2023) et à ses capacités de raisonnement avancées, il se révèle beaucoup plus précis que son prédécesseur et pourra réaliser des tâches plus complexes. OpenAI a aussi amélioré ses performances pour offrir GPT-4 Turbo à un coût par jeton d’entrée et de sortie deux fois moins élevé que GPT-4.

De nombreuses fonctionnalités ont été ajoutées pour les abonnés de ChatGPT Plus et Enterprise tout au long de l’année. Parmi les plus récentes, la navigation sur le web,  le téléchargement de fichiers, l’analyse avancée de données ainsi que la prise en charge multimodale pour ChatGPT Plus.

Ils disposent désormais de l’outil GPT Builder qui leur permet, sans aucune connaissance en programmation, de construire leur propre chatbot interne, leurs instructions suffisent. Ils auront la possibilité de le partager publiquement dans le GPT Store qui sera déployé prochainement et de recevoir une rémunération en fonction du nombre de personnes qui l’utilisent.

Ces évolutions soulignent une progression significative dans la puissance et les fonctionnalités des chatbots basés sur l’architecture de ChatGPT. La suite au prochain épisode ?!

Recevez gratuitement l'actualité de l'intelligence artificielle

Suivez la Newsletter de référence sur l'intelligence artificielle (+ de 18 000 membres), quotidienne et 100% gratuite.


Tout comme vous, nous n'apprécions pas le spam. Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers.

1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
Aloception par Visual Behavior

Aloception recentre l'intelligence des robots autonomes sur le degré de compréhension de leur système de vision plutôt que sur les capteurs et les bas...

 
Partager l'article
Offre exclusive : 1 an d'abonnement au magazine ActuIA + Le guide pratique d'adoption de l'IA en entreprise pour seulement 27,60€ Boutique ActuIA Pour tout abonnement à ActuIA, recevez en cadeau le Guide Pratique d'Adoption de l'IA en Entreprise, d'une valeur de 23€ !
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.