Google présente BARD, l’agent conversationnel prochainement intégré à son moteur de recherche

C’est dans un article de blog paru ce lundi 6 février, annonçant de nouvelles étapes importantes dans les efforts de Google portant sur l’IA, que Sundar Pichai, son PDG, a dévoilé sa dernière avancée en matière d’intelligence artificielle générative : Bard, basé sur LaMDA (Language Model for Dialogue Applications), qui sera intégré au moteur de recherche dans les prochaines semaines.

Google a su, au cours de ces dernières années, favoriser l’essor de l’IA comme aucune autre entreprise ne l’avait fait auparavant. Si la société est présente dans tous les grands domaines de l’intelligence artificielle, il faut reconnaître que l’arrivée de ChatGPT a été un coup dur pour elle.

Google, qui craignait que sa réputation ne soit entachée par une IA générative aux  déclarations trompeuses, biaisées ou toxiques, avait hésité a développé un agent conversationnel mais a décidé de rattraper son retard. Un « code rouge » aurait même été lancé en interne en décembre dernier pour accélérer le développement de produits à base d’IA, Larry Page et Sergey Brin, les cofondateurs, appelés à l’aide.

Les chercheurs ont travaillé en interne sur Bard, un service expérimental d’IA conversationnelle, alimenté par LaMDA, et Google franchit une nouvelle étape en l’ouvrant à des testeurs de confiance, avant de le rendre plus largement disponible au public dans les semaines à venir.

Contrairement à ChatGPT, affiné à partir d’un modèle de la série GPT-3,5, qui a été formée sur un modèle de texte et de code avant le dernier trimestre 2021, Bard sera capable de répondre à des questions touchant l’actualité.

Sundar Pichai déclare dans le blog

« Bard a pour ambition de combiner l’étendue des connaissances du monde avec la puissance, l’intelligence et la créativité de nos grands modèles de langage. Il s’appuie sur les informations du Web pour fournir des réponses actualisées et de haute qualité. Bard peut être un terrain d’expression pour la créativité et une rampe de lancement pour la curiosité. Il peut vous aider à expliquer les dernières découvertes de la NASA issues du télescope James Webb à un enfant de 9 ans, ou vous renseigner sur les meilleurs attaquants du football mondial actuel, puis vous proposer un entraînement spécifique pour vous améliorer. »

Dans un premier temps, Bard sera lancé avec une version allégée du modèle LaMDA. Ce modèle, plus petit et nécessitant une puissance de calcul moindre, pourra être utilisé par un plus grand nombre et, par conséquent le nombre de retours sera lui aussi plus important.

Google pourra ainsi combiner les commentaires externes avec ses résultats de tests internes car il veut avant tout s’assurer que les réponses de Bard atteignent « un niveau élevé en termes de qualité, de sécurité et d’ancrage » dans les informations du monde réel.

L’intégration au moteur de recherche

Microsoft, qui vient d’investir 10 milliards de dollars dans Open AI, a l’intention d’intégrer ChatGPT à Bing et à sa suite Microsoft 365, Google riposte avec l’intégration de Bard dans son moteur de recherche.

Selon le PDG de Google, les internautes se tournent généralement vers Google pour obtenir des réponses factuelles rapides, comme « combien de touches compte un piano ? ». Toutefois, de plus en plus aspirent à des informations et à une compréhension plus approfondies, par exemple : « Entre le piano et la guitare, lequel est le plus facile à apprendre, et quel est le temps nécessaire à la pratique de chacun ? »

L’IA peut être utile dans ces moments-là, en synthétisant des informations pour des questions auxquelles il n’y a pas forcément une seule bonne réponse. Les nouvelles fonctionnalités basées sur l’IA proposeront des informations complexes et de multiples perspectives dans des formats accessibles, afin que l’on puisse rapidement comprendre la situation dans son ensemble et en apprendre davantage sur le Web.

Google va permettre dès le mois de mars aux entreprises et développeurs indépendants d’accéder à certaines fonctionnalités de LaMDA afin de créer leurs propres solutions.

Sundar Pichai déclare :

« Au fil du temps, nous avons l’intention de créer une suite d’outils et d’API qui permettront de créer facilement des applications plus innovantes avec l’IA ».

Il ajoute :

« Ce n’est que le début. De nouvelles annonces sont à venir dans les semaines et les mois à venir ».

Google doit d’ailleurs organiser ce mardi 8 février une conférence de presse mondiale dédiée à l’IA à Paris.

Recevez gratuitement l'actualité de l'intelligence artificielle

Suivez la Newsletter de référence sur l'intelligence artificielle (+ de 18 000 membres), quotidienne et 100% gratuite.


Tout comme vous, nous n'apprécions pas le spam. Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers.

1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
Plateforme d'optimisation de la logistique par DecisionBrain

La plateforme d'optimisation logistique permet le développement rapide d'applications personnalisées qui tirent parti des techniques d'apprentissage a...

 
Partager l'article
Offre exclusive : 1 an d'abonnement au magazine ActuIA + Le guide pratique d'adoption de l'IA en entreprise pour seulement 27,60€ Boutique ActuIA Pour tout abonnement à ActuIA, recevez en cadeau le Guide Pratique d'Adoption de l'IA en Entreprise, d'une valeur de 23€ !
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.