Intelligence artificielle Le choix de l’IA pour les acteurs du retail peut être décisif...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Comment les entreprises ont géré leur transformation numérique pendant la crise sanitaire ?

Avec la crise sanitaire induite de la pandémie de COVID-19, la dynamique de transformation numérique de nombreuses entreprises a été chamboulée. Malgré plusieurs étapes...

Levée de fonds de 12 millions de dollars pour la start-up Adikteev et sa plateforme marketing basée sur l’intelligence artificielle

La start-up Adikteev a annoncé avoir levé 12 millions de dollars pour développer sa plateforme de marketing digital combinant ses technologies propriétaires (intelligence artificielle, technologie...

Allianz France dévoile les 6 start-up sélectionnées pour la 5e saison de son accélérateur

Allianz France en est désormais à son 5e accélérateur de start-up. La société vient de dévoiler les noms des 6 entreprises prometteuses sélectionnées pour...

Salesforce lance son outil Einstein Account-Based Marketing en s’appuyant sur le machine learning

Salesforce continue de développer Einstein, sa plate-forme d'intelligence artificielle basée sur son cloud Heroku. Le géant du CRM a en effet annoncé l'ajout, ce...

Le choix de l’IA pour les acteurs du retail peut être décisif dans leur reprise d’activité

Malgré une hausse de lactivité e-commerce depuis la mise en place du confinement, les retailers, placés en situation durgence économique, font face à une lourde chute de leurs ventes. Dans un contexte global de maîtrise des coûts, le marketing est aujourdhui sous pression pour générer rapidement du trafic et des ventes en magasin, tout en réduisant ses ressources. Lapport de lIntelligence artificielle dans ses processus est désormais un levier crucial pour permettre de maintenir lefficacité commerciale tout en gagnant considérablement en productivité.

Exploiter les modèles prédictifs pour identifier les meilleurs suspects

En raison de la crise, la fermeture des magasins et la difficulté à sécuriser sanitairement les postes de travail dans les chaînes logistiques ont entrainé une chute des ventes en magasin comme dans le e-commerce. Sans chiffre d’affaires ni trésorerie, les enseignes n’ont d’autres choix que d’actionner deux leviers de performances prioritaires. Les enseignes doivent dans un premier temps réduire leurs coûts opérationnels à court et moyen terme et maitriser drastiquement leur Besoin en Fonds de Roulement.

En conséquence, le marketing sera vraisemblablement l’une des premières victimes économiques collatérales de cette crise, avec une obligation d’ajuster significativement l’ensemble des dépenses (médias, agences, plateformes, etc..) et une priorité concentrée autour de l’efficacité commerciale. Pour cela les enseignes vont devoir arbitrer et choisir d’allouer leurs ressources là où elles auront un retour sur investissement rapide et durable.

La fameuse loi de Pareto suggère que 20% des causes sont responsables de 80% des effets. Cette théorie est bien évidemment une simplification trompeuse, et peut même conduire à des erreurs stratégiques qui consisteraient par exemple à concentrer la fidélisation uniquement sur les très bons clients. Toutefois cette théorie rappelle que pour une campagne marketing tous les suspects, c’est à dire tous les destinataires d’une opération, n’ont pas le même potentiel. Bien évidemment en fonction de l’objectif de l’opération (promotions, déstockage, nouveautés, etc…), les bons suspects ne sont pas toujours les mêmes. L’enjeu pour les équipes marketing va donc être de se mettre en capacité d’identifier les suspects pouvant potentiellement générer un plus fort ROI en fonction d’un objectif précis, afin d’une part de réduire significativement les coûts d’envois tout en maintenant une performance importante.

C’est ici qu’intervient le marketing prédictif. Exploitant les données clients (offline et online), des modèles prédictifs permettent aujourd’hui de détecter rapidement les meilleurs suspects en fonction d’un objectif marketing. Le marketing prédictif est révolutionnaire dans le sens où il permet de prédire statistiquement les meilleurs suspects clients pour une campagne. Les marketeurs pourront alors se concentrer uniquement sur des « opérations roistes », le ROI étant simplement la différence entre les coûts fixes et variables d’une campagne et du chiffre d’affaires incrémental généré par cette campagne. D’un côté on réduit drastiquement les volumes et donc les dépenses, de l’autre on maintient la performance, un réel apport au service du marketeurs.

Intégrer de nouvelles pratiques pour booster sa productivité

En prévision des ventes, en logistique et même en SAV, l’IA est un vecteur de performance et de productivité sur l’ensemble de la chaîne de valeur et représente désormais un avantage concurrentiel indéniable pour toute entreprise. De la gestion des stocks à l’expérience client, l’IA automatise des tâches quasi impossibles pour l’homme à une large échelle, et lui permet de gagner en efficacité dans son cœur de métier, là où il a le plus de valeur ajoutée.

Le marketing n’échappe pas à cet enjeu de productivité. En l’état actuel, la majorité des équipes sont limitées structurellement et sont incapables d’envisager un passage à l’échelle des opérations. Les processus reposent uniquement sur l’humain, les équipes sont silotées, les ressources sont rares, les expertises techniques et data science ne sont pas ou peu présentes au service du business, la pluri-disciplinarité et l’agilité nécessaire ne trouvent pas encore grâce dans l’organisation.

Par exemple un des éléments clés de la performance marketing est de pouvoir communiquer aux bonnes personnes et à l’endroit où ils ont le plus de chance de recevoir un retour de la part des suspects. Autrement dit la mise en place d’un plan omnicanal (e-mail, SMS, Facebook, Google, Display…) est un élément clé de la réussite. Mais déployer un plan omnicanal requière trop de temps et de coordination dans l’état actuel et une industrialisation, pourtant cruciale, n’est pas envisageable.

L’IA commence, aujourd’hui, à apporter des réponses à ces enjeux de productivité. La simplification de l’exécution d’une campagne omnicanale (transfert des données, test des variations, gestion automatique des options, recommandations produit automatisées, mise en place de groupe de contrôle, mesure de la performance…), grâce à l’assistance de l’IA, facilite le quotidien des équipes. Celles-ci se libèrent alors progressivement des contraintes opérationnelles et peuvent se concentrer sur les sujets à forte valeur ajoutée.

Le monde change, le consommateur aussi, et le marketing doit évoluer avec eux. Le marketeur d’hier n’est plus celui d’aujourd’hui, et il doit désormais intégrer les (r)évolutions technologiques qui lui permettent de répondre aux évolutions sociétales en cours et à venir. Le contexte de crise actuel pousse les entreprises à se réinventer et à intégrer des technologies dans lesquelles elles n’osaient pas franchir le pas. En misant sur l’IA, les enseignes peuvent générer du ROI dès l’intégration et durablement. Un véritable tremplin pour s’assurer une reprise d’activité la plus efficace possible.

 


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 

Contributeur expert

Olivier Marc

Olivier Marc est le fondateur et président d’Advalo. Préalablement, Olivier a été le cofond

Partager l'article

Qualcomm a dévoilé la plateforme Qualcomm Robotics RB6 et la conception de référence Qualcomm RB5 AMR lors du « 5G Summit » 2022

C'est lors de son évènement annuel « 5G Summit » qui s'est déroulé à San Diego, en Californie, que Qualcomm a dévoilé une feuille...

Des chercheurs prédisent le comportement des usagers de la route grâce à l’intelligence artificielle

Pour qu'une voiture autonome circule en toute sécurité, pouvoir prédire le comportement des autres usagers de la route est essentiel. Une équipe de recherche...

Le Département américain de l’Energie rejoint le programme Frontier Development Lab

Le 18 mai dernier, l'Institut SETI a annoncé que le Département américain de l’énergie (DOE) rejoignait le programme Frontier Development Lab (FDL), un partenariat...

Focus sur la Charte de Pôle Emploi pour une utilisation éthique de l’intelligence artificielle

Pôle emploi a été l'un des lauréats du programme « Action Publique 2022 » pour son projet « installer l’intelligence artificielle au sein de...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci