Actualité Intel dévoile le Neural Compute Stick 2

Pour approfondir le sujet

Intel vous offre un Intel Neural Compute Stick 2

La semaine dernière, Intel nous avait permis de vous dévoiler en avant première l'Intel Neural Compute Stick 2, le stick USB capable d'exploiter des...

Netflix et AWS publient Metaflow en Opensource

Netflix est confrontée au quotidien aux problématiques de gestion de projet de datascience et de passage en production des mises à jour. La société...

Google présente de nombreux produits et services d’intelligence artificielle dont AI Hub

À l'occasion de la Cloud Next Conference, cette semaine, Google a annoncé de nouveaux produits et services d'intelligence artificielle proposés dans le cadre de...

TensorFlow 2.0 est désormais disponible

TensorFlow a annoncé ce 30 septembre lors du TensorFlow Dev Summit la mise à disposition de la version finale de TensorFlow 2.0. Piloté par...

Intel dévoile le Neural Compute Stick 2

Intel organise ces 14 et 15 novembre sa première conférence développeurs dédiée à l’intelligence artificielle à Pékin. C’est à cette occasion que la firme vient de dévoiler son Neural Compute Stick 2 (NCS2). Une clef USB permettant de prototyper et déployer des algorithmes d’intelligence artificielle (deep Learning) “On the edge”.

Une démocratisation du hardware destiné à l’IA

En lançant la première clef USB Movidius Neural Compute Stick en juillet 2017, Movidius, société du groupe Intel, avait marqué un grand coup en proposant le premier périphérique prêt à l’emploi et accessible destiné à faciliter la mise en oeuvre de projets d’IA.

C’est à peine plus d’un an plus tard que les équipes d’Intel nous apprennent la sortie d’une nouvelle version, encore plus performante. Nous avons pu nous entretenir avec Steen Graham, Manager général de la verticale IoT chez Intel au sujet de ce nouveau modèle. Il a notamment pu nous confirmer que les modèles TensorFlow et Caffe sont supportés. Attention, les modèles doivent toutefois être compilés avant d’être utilisés.

ncs_workflowL’ancienne version tout comme la nouvelle sont compatibles avec tout PC muni d’un port USB 3.0 et ne requièrent aucun autre matériel. Il est ainsi tout à fait possible de brancher le Neural Compute Stick 2 sur un simple Raspberry Pi pour tirer parti de ses performances de calcul. Ce stick, qui sera vendu 99 Dollars remplit donc parfaitement son objectif de démocratisation de l’IA.

“La première génération d’Intel Neural Compute Stick a poussé toute une communauté de développeurs en intelligence artificielle à passer à l’action avec un facteur de forme et un prix qui n’existaient pas auparavant. Nous sommes ravis de voir ce que la communauté va créer grâce à l’importante amélioration de la puissance de calcul rendue possible par le nouveau Intel Neural Compute Stick 2”
Naveen Rao, Vice président d’Intel et manager général de la verticale IA.

Des performances accrues

ncs2-8x-performance-comparison-780×665La nouvelle version du stick repose sur un VPU Intel Myriad X. Celui-ci dispose de 16 coeurs SHAVE. SHAVE est l’acronyme d’une technologie propriétaire (Streaming Hybrid Architecture Vector Engine) destinée à apporter le meilleur des monde entre GPUs, DSPs et RISC. Le NCS2 offre des performances jusqu’à 8 fois supérieures à son prédécesseur et est compatible avec le toolkit OpenVINO, ce qui en fait un outil particulièrement adapté à la vision artificielle. Le VPU Myriad X supporte d’ailleurs la vision stéréo 720p jusqu’à 180Hz.

plusieurs-neural-compute-sticksIl n’est bien sûr pas question d’entraîner de grands modèles avec ce stick USB, il est destiné à de l’inférence en temps réel. Il est possible de coupler plusieurs de ces sticks ensemble afin de combiner leur puissance de calcul.

Un large éventail d’applications envisageables

De nombreux tutoriels ont été publiés par Intel pour le modèle précédent. Ces tutoriels devraient rester très largement valides pour le nouveau modèle. Intel présente sur son site différentes études de cas mettant en oeuvre le Neural Compute Stick : détection du cancer du sein, détection du cancer de la peau mais c’est avant tout dans les utilisations embarquées que le NCS2 trouvera toute sa force.

Outre le prix et les performances, la faible consommation électrique du stick et son encombrement réduit (72.5 mm x 27 mm x 14 mm) en font le candidat idéal pour l’informatique embarquée et les objets connectés. Il permet de prototyper des caméras intelligentes, drones ou autres périphériques IoT.

Le Neural Compute Stick 2 devrait être disponible en commande dès aujourd’hui sur RS Components. 

 

Les autres annonces de l’AI Devcon :

  • Intel reviendra sur le processeur Intel Xeon Cascade Lake que nous vous présentions il y a quelques jours. Ce processeur intégrera des fonctions appelées DL Boost destinées à accélérer les tâches d’inférence Deep Learning et améliorer la reconnaissance d’image.
  • Deux nouveaux produits Intel® Vision Accelerator Design : l’un basé sur des VPU Movidius et l’autre sur processeurs hautes performances ARRIA 10 FPGA.
  •  Enfin, Intel va présenter Spring Crest, processeur adapté aux calculs pour les réseaux de neurones, optimisé pour les multiplications de matrices denses et le parallélisme qui devrait être disponible sur le marché en 2019.

Replay – SophiaConf 2020 : Open Source, Intelligence Artificielle et Containers

Ces 29 et 30 juin étaient organisée SophiaConf, la grande manifestation annuelle de l'animateur azuréen du numérique de Telecom Valley, en version 100% numérique cette...

Appel à propositions : La Commission européenne investit 1 milliard d’€ dans des projets axés sur les technologies propres

La Commission européenne a ouvert ce vendredi le premier appel à propositions au titre du Fonds pour l'innovation. Il s'agit de l'un des plus...

Toulouse is AI lance une cartographie des TPE et PME IA toulousaines avec le soutien d’Aerospace Valley

Très dynamique en Occitanie, le collectif d'experts Toulouse is AI a annoncé le lancement d'une cartographie de l'écosystème IA des TPE et PME toulousaines en...

Transcription : comment Bertin IT accompagne Crédit Agricole CIB pour renforcer la conformité de ses salles de marché

Des solutions de traitement automatique du langage sont actuellement utilisées dans de nombreux secteurs dont le trading. C'est notamment le cas de MediaSpeech® de...