Actualité La Fondation Mines-Télécom publie son cahier de veille « Avantage quantique :...

Pour approfondir le sujet

Appel à communication : Colloque COMTECDEV – Intelligence artificielle et innovation sociale

Le Colloque COMTECDEV - Intelligence artificielle et innovation sociale se tiendra du 27 mai 2021 au 29 mai 2021 à Bordeaux. C'est dans ce...

MIT Technology Review et IBM lancent la première édition de « l’Innovation Leaders Summit » le 30 novembre prochain

Le 30 novembre, Paris accueillera la première édition de « l'Innovation Leaders Summit » organisée par la MIT Technology Review et IBM. Un événement d'envergure...

Mystère : qu’est-ce qui se cache derrière le projet deeplearning.ai d’Andrew Ng ?

En mars dernier Andrew Ng annonçait son départ de Baidu. Il avait notamment indiqué vouloir soutenir la communauté IA dans le futur. Il semble...

L’Université Côte d’Azur et ses partenaires déposent leur candidature à l’obtention du label 3IA

La Côte d'Azur dispose d'atouts certains et se revendique comme l'un des acteurs les plus dynamiques en matière de recherche et de nouvelles technologies....

La Fondation Mines-Télécom publie son cahier de veille « Avantage quantique : enjeux industriels et de formation »

La Fondation Mines-Télécom publie chaque année un cahier de veille sur un sujet lié à l’actualité de l’innovation technologique. Pour sa 11e édition, cette publication porte sur l’« Avantage quantique : enjeux industriels et de formation ». Elle vise à informer le public et les décisionnaires, pour comprendre les enjeux, estimer les ambitions et faire les bons choix pour l’avenir.

Les technologies quantiques induisent une nouvelle façon de voir le monde qui nécessite d’investir dans la formation à tous les échelons, du secondaire au supérieur, de la formation initiale à la reconversion, du grand public aux spécialistes. La période actuelle, foisonnante en innovations, marque une étape importante pour l’Europe qui a vu naître la plus grande partie des composantes des deux révolutions quantiques, et qui doit et a toute légitimité pour conserver sa place de leader en matière de recherche et de formation.

Face à cette actualité foisonnante et dans le contexte de la préparation de la loi française de programmation de la recherche, la Fondation Mines-Télécom a choisi de publier son cahier de veille annuel sur cette thématique centrale.

Cette année, sa publication intitulée « Avantage quantique : enjeux industriels et de formation » souligne les enjeux du quantique et l’impératif de faire évoluer les formations d’ingénieur en France. L’objectif : informer le public et les décisionnaires, pour comprendre les enjeux, estimer les ambitions et faire les bons choix pour l’avenir.

Le cahier de veille fait traditionnellement un état de l’art général grâce à une synthèse claire et accessible complétée par une mise en contexte des enjeux et par des témoignages. Il accueille ainsi des contributions de type technologique, économique, sociologique, philosophique et juridique, issues des travaux des enseignants-chercheurs dans et hors des écoles de l’IMT ainsi que des contributions de startup et d’entreprises partenaires de la Fondation.

S’emparer des technologies quantiques

Pour être au meilleur niveau mondial, les entreprises françaises devront absolument attirer des experts en quantique.

Dans le cahier de veille, les partenaires fondateurs de la Fondation, BNP Paribas, Nokia et Orange, témoignent des grands enjeux des technologies quantiques dans leurs secteurs d’activité. Et ce qui est vrai pour ces sociétés vaut aussi pour d’autres entreprises françaises. L’enjeu principal est d’anticiper la technologie quantique, de la maîtriser et de l’utiliser de façon optimale.

La transformation quantique impactera notamment la cyber-sécurité. Les technologies quantiques pourraient bien bouleverser tous nos systèmes de protections de données actuels. Dans l’industrie, il sera crucial de savoir manier les technologies quantiques afin de garantir la protection absolue des données.

Former dès maintenant les spécialistes du quantique

Pour développer l’avantage quantique de la France et de l’Europe, le cahier de veille de la Fondation Mines- Télécom montre la nécessité de former les futurs spécialistes du quantique : des ingénieur(e)s, capables de concevoir et de réaliser l’ingénierie des systèmes et réseaux à base de technologies quantiques.

La publication met aussi en évidence le fait que les formations initiales en France n’intègrent pas suffisamment tôt les schémas de pensée quantiques. Pour combler le retard en matière de formation, il faudrait financer et créer davantage de filières de formation en ingénierie et physique quantiques, à la fois théoriques et applicatives pour satisfaire les besoins de l’industrie et des services.

Consulter le document :

Egalement disponible en téléchargement via ce lien

Thomas Calvi

Partager l'article

Le corpus d’articles arXiv est désormais disponible sur Kaggle

Le corpus d'articles arXiv permet depuis plus de 30 ans à la communauté de chercheurs et au public d'avoir accès aux articles scientifiques dans...

Scikit-learn, SOFA, Coq, Pharo : Inria lance son Academy de formation continue dédiée aux logiciels libres

Inria a présenté fin juillet son nouveau dispositif de formation continue. Centré sur les logiciels libres cette structure permettra l’accès aux grands noms des...

Partenariat Life & Soft et CEA en bio-informatique, génomique, intelligence artificielle et technologies d’imagerie de pointe

Ce 4 août, Life & Soft et le CEA ont présenté officiellement leur accord de collaboration. Signé en avril 2020 pour une durée de...

Machine learning : L’Université d’Oxford et Atos installeront le plus grand super calculateur du Royaume-Uni

Atos et l'Université d'Oxford ont signé un contrat de quatre ans et d'une valeur de 5 millions de livres sterling pour un nouveau supercalculateur de...