Actualité Chemotargets élabore une plateforme afin de trouver un traitement contre la maladie...

Pour approfondir le sujet

Synapse AI : Entretien avec Julian Lucchesi, directeur des partenariats du CenTech à Montréal

L'adoption de l'intelligence artificielle en entreprise nécessite bien souvent un accompagnement. Dans ce numéro 3 de Synapse AI, Mathieu Barreau rencontre Julian Lucchesi, Directeur...

Un modèle de deep learning pour repérer plus facilement les tumeurs métastasiques complexes

Nous vous présentions récemment un système mis au point par des scientifiques écossais permettant de repérer plus facilement les mésothéliomes, une forme rare de cancer....

Trois start-up, spécialisées data et intelligence artificielle, finalistes du LVMH Innovation Award

Dans le cadre de la cinquième édition du LVMH Innovation Award, 28 start-up ont été sélectionnées. Grâce à ce prix dédié à l'innovation, les...

Quelle fiabilité pour la reconnaissance vocale utilisée pour le diagnostic du COVID-19 ?

Savoir si des patients sont atteints du COVID-19 grâce à leur voix ? C'est le défi que se sont lancé plusieurs équipes de recherche....

Chemotargets élabore une plateforme afin de trouver un traitement contre la maladie de Huntington

La maladie de Huntington est le sujet de recherche de plusieurs équipes à travers le monde. En février dernier, une équipe de recherche issue de Sorbonne Université, de l’Inserm et du CNRS avait établi, grâce à l’IA, un lien entre l’évolution de cette pathologie au niveau moléculaire et la perte des mécanismes de compensation et de résilience neuronale. Une autre équipe, dans le cadre de la collaboration entre la société catalane Chemotargets et l’entreprise américaine Galyan Bio basée à Berkeley, annonce avoir découvert un nouveau médicament pour lutter contre cette maladie en utilisant l’intelligence artificielle.

L’intelligence artificielle pour lutter contre la maladie de Huntington

La maladie de Huntington est une maladie neurodégénérative qui touche des milliers de personnes dans le monde. Il n’existe actuellement aucun traitement pour lutter contre cette pathologie. Galyan Bio et Chemotargets se sont associés afin de concevoir un médicament permettant de combattre la maladie.

La conception de traitements est un processus complexe et minutieux, qui nécessite de manipuler des molécules afin d’en créer des nouvelles. Dans le cadre de ce partenariat, Chemotargets a développé ProSurfScan, une plateforme de conception de médicaments basée sur l’IA. Le Dr Scott Boyer, PDG de Chemotargets, s’est exprimé quant à l’importance de l’intelligence artificielle pour élaborer des outils médicaux au service de la conception de médicaments contre la maladie de Huntington :

“Tout d’abord, nous sommes reconnaissants de l’opportunité que nous avons eue de pouvoir contribuer à une alternative thérapeutique possible pour les patients atteints de la maladie de Huntington. […] En utilisant l’IA pour aider à la prise de décision dans la conception et le développement de nouvelles thérapies, notre mission sera toujours de faciliter le développement de thérapies plus sûres et plus efficaces en moins de temps et à un coût moindre que cela était possible dans le passé.”

Une plateforme automatique pour générer des liaisons de molécules médicamenteuses efficaces

La plateforme ProSurfScan analyse la protéine ciblée afin d’effectuer un recensement virtuel de tous les fragments existants. La récupération de ces données permet de connaitre toutes les zones de liaisons possibles servant dans la conception d’un médicament. Ensuite, l’algorithme lie automatiquement les fragments entre eux pour déterminer quelles sont les liaisons les plus efficaces.

Le Dr Marius Galyan, PDG de Galyan Bio, a précisé l’utilisation des plateformes mises à disposition par Chemotargets afin de trouver un médicament qui sera potentiellement exploité pour la maladie de Huntington :

“Le développement de nouvelles molécules grâce à la chimie pharmaceutique a toujours été un processus laborieux et coûteux. Nous avons utilisé les plateformes de découverte de médicaments Chemotargets pour accélérer considérablement le processus. Sur la base des conceptions basées sur l’IA de Chemotargets, nous avons sélectionné et testé 49 molécules. Nous avons dépassé nos attentes, car nous avons identifié 6 molécules qui pourraient réellement se lier à notre cible médicamenteuse. L’optimisation de l’un de ces résultats a conduit à un médicament candidat pour la maladie de Huntington.”

Le Dr Jordi Mestres, CSO pour Chemotargets, a évoqué l’utilisation de la plateforme ProSurfScan pour d’autres maladies :

“Avec l’annonce de ce nouveau médicament, nous avons une preuve tangible que nos conceptions conduisent à la conception de petites molécules bioactives progressives utilisables dans un projet de découverte de médicaments. Cela signifie que notre plateforme est prête à s’attaquer à d’autres cibles protéiques nouvelles et difficiles pour lesquelles il n’existe pas de modalités thérapeutiques.”

Par le passé, Chemotargets a développé CLARITY, un logiciel permettant d’analyser une nouvelle molécule médicamenteuse et de déterminer si elle est dangereuse ou non dans le cadre d’une potentielle utilisation. Composé de modèles de machine learning entrainés grâce à 4 799 protéines correspondant à près de 3 millions de molécules, cet outil peut analyser 1 278 paramètres de sécurité. CLARITY est notamment utilisé par la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis.

Galyan Bio prévoit démarrer ses essais cliniques sur la maladie d’Huntington pour le début de l’année 2022.

Zacharie Tazrout

Partager l'article

Synapse AI : Entretien avec Julian Lucchesi, directeur des partenariats du CenTech à Montréal

L'adoption de l'intelligence artificielle en entreprise nécessite bien souvent un accompagnement. Dans ce numéro 3 de Synapse AI, Mathieu Barreau rencontre Julian Lucchesi, Directeur...

Un modèle de deep learning pour repérer plus facilement les tumeurs métastasiques complexes

Nous vous présentions récemment un système mis au point par des scientifiques écossais permettant de repérer plus facilement les mésothéliomes, une forme rare de cancer....

Trois start-up, spécialisées data et intelligence artificielle, finalistes du LVMH Innovation Award

Dans le cadre de la cinquième édition du LVMH Innovation Award, 28 start-up ont été sélectionnées. Grâce à ce prix dédié à l'innovation, les...

Quelle fiabilité pour la reconnaissance vocale utilisée pour le diagnostic du COVID-19 ?

Savoir si des patients sont atteints du COVID-19 grâce à leur voix ? C'est le défi que se sont lancé plusieurs équipes de recherche....