Actualité Transformation numérique et changements climatiques : le CNES et Capgemini renforcent leur...

Pour approfondir le sujet

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...

IA et Géopolitique : le comité AIDA du parlement européen propose son approche innovante sur le sujet

Le comité Artificial Intelligence in a Digital Age (AIDA) lié au parlement européen propose une étude sur l'intelligence artificielle et la diplomatie européenne. Intitulé...

Transformation numérique et changements climatiques : le CNES et Capgemini renforcent leur collaboration

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES et Aiman Ezzat, Directeur général du groupe Capgemini, se sont rencontrés au siège du CNES fin mars, pour échanger autour des enjeux stratégiques communs aux deux organisations : la transformation numérique et la Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE). Le CNES et Capgemini ont ainsi décidé de renforcer leur collaboration autour des grands enjeux climatiques et des technologies innovantes. Les deux dirigeants ont, dans ce contexte, également rappelé leur volonté de faire du secteur spatial européen un levier d’accélération majeur pour assurer une transition écologique durable.

Lors de cette rencontre, les deux dirigeants ont acté un renforcement de la contribution de Capgemini au Space Climate Observatory (SCO), l’initiative du CNES lancée lors du One Planet Summit en 2017, une réunion internationale sur les changements climatiques. Le SCO est désormais reconnu par la communauté internationale comme une initiative clé pour mobiliser l’expertise spatiale mondiale, ainsi que les partenaires de la recherche et de l’industrie dans la lutte contre le changement climatique. Dans ce cadre, Capgemini va participer à la charte du SCO International et rejoindre les 27 agences et organisations internationales que compte d’ores et déjà le SCO. Cette démarche s’inscrit dans la continuité de l’implication de Capgemini, auprès du CNES dans l’animation actuelle de la communauté SCO.

Reconnus pour leur forte implication dans l’intégration des filières numérique et spatiale, le CNES et Capgemini ont l’intention de poursuivre ensemble l’exploration des usages des données et des services issus de satellites. Par le passé, ces deux acteurs ont déjà collaboré dans le cadre des projets scientifiques et environnementaux Copernicus, THEIA, Taranis ou encore Microcarb. Dans le prolongement de cette collaboration, de nouveaux usages de la donnée satellite pourraient émerger grâce à l’expertise de Capgemini et à son empreinte globale sur les différents marchés au profit des axes privilégiés du CNES (Mobilité, Climat, Agriculture et Santé).

Pour finir, les deux dirigeants ont évoqué de futurs axes de collaboration basés sur l’approche “Intelligent Industry” de Capgemini qui vise à tirer parti des données et technologies innovantes afin d’accélérer l’industrialisation de la filière spatiale. C’est l’une des grandes priorités du CNES pour améliorer sa compétitivité et sa résilience, grâce à la transformation des chaînes de production, ou le développement d’une industrie bas carbone, notamment l’hydrogène bas carbone.

Zacharie Tazrout

Partager l'article

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...

IA et Géopolitique : le comité AIDA du parlement européen propose son approche innovante sur le sujet

Le comité Artificial Intelligence in a Digital Age (AIDA) lié au parlement européen propose une étude sur l'intelligence artificielle et la diplomatie européenne. Intitulé...