Actualité L'Institut Curie choisit Intel comme partenaire principal pour implémenter le Calcul à...

Pour approfondir le sujet

Intel travaille avec Facebook sur une puce ultra rapide pour l’intelligence artificielle

Brian Krzanich a annoncé ce mardi lors de la WSJD Live Conference qu'Intel travaillait sur un microprocesseur ultra rapide spécialement conçu pour l'intelligence artificielle. Une alliance avec...

Syllabs lève 2M€ et lance ses algorithmes IA à la conquête de nouveaux marchés

La start-up française Syllabs a annoncé avoir levé 2 millions d'euros. Ce financement lui permettra de partir à la conquête de nouveaux marchés. Sa...

Intel Xeon Cascade Lake AP : un nouveau processeur prometteur pour l’intelligence artificielle, le calcul haute performance et l’IaaS

Intel a annoncé le lancement de son nouveau processeur Cascade Lake Advanced Performance. Il devrait être commercialisé au cours du premier semestre 2019. Intel Cascade...

Une intelligence artificielle habilitée à poser des diagnostics médicaux : une première mondiale

C'est une première mondiale qui marque un précédent dans l'histoire de la pratique de la médecine. La U.S. Food & Drug Administration (FDA) vient...

L’Institut Curie choisit Intel comme partenaire principal pour implémenter le Calcul à Haute Performance et l’Intelligence Artificielle afin d’accélérer le séquençage du génome et son interprétation en oncologie

Ce mercredi 23 mai, l’Institut Curie et Intel ont annoncé un partenariat d’importance autour de l’intelligence artificielle autour de la plateforme de Bioinformatique de l’Institut. Une collaboration qui vise à accélérer le séquençage du génome et son interprétation en oncologie. (CP)

L’Institut Curie et Intel lancent une collaboration pionnière pour développer, et utiliser des outils, des pipelines et des techniques innovantes en bioinformatique et améliorer l’utilisation du profilage moléculaire dans les contextes de recherche et d’oncologie clinique.

La médecine de précision des cancers vise à mettre en place des traitements adaptés aux caractéristiques génétiques de chaque patient. La dernière décennie a vu le développement de technologies à haut débit telles que le séquençage de nouvelle génération ouvrant la voie à son utilisation en routine en oncologie. Alors que le coût de ces technologies diminue, la quantité de données produites augmente de manière exponentielle. Pour que davantage de patients aient accès à des thérapies ciblées, les établissements hospitaliers doivent rationaliser à la fois la production et l’utilisation de leurs données, ce qui nécessite le recours à des technologies de pointe utilisant l’Intelligence Artificielle et le Calcul à Haute Performance.

Avant de prendre une décision thérapeutique basée sur l’interprétation du génome d’un cancer, un médecin dispose d’une quantité massive de variants de gènes. Afin d’identifier les principaux variants pouvant être ciblés par des traitements, le médecin a besoin d’outils pour passer au crible ce grand volume. L’utilisation de l’Intelligence Artificielle (IA) dans l’interprétation du génome, encore balbutiante, agit comme un filtre pour réduire considérablement le nombre de variants à prendre en considération. La maîtrise des méthodes de Calcul à Haute Performance sur l’infrastructure matérielle devient ainsi un facteur clef du processus d’interprétation du génome des cancers.

La collaboration pionnière initiée entre la Plateforme de Bioinformatique de l’Institut Curie et Intel vise à répondre à ces enjeux et devenir une référence en France et en Europe. Elle prévoit que l’Institut Curie ait accès aux experts d’Intel pour concevoir l’infrastructure informatique et l’intelligence artificielle de haute performance et assurer son optimisation afin de mettre en œuvre les solutions et les meilleures pratiques des partenaires de l’écosystème d’Intel pour la génomique, comme par exemple l’optimisation du pipeline développé pour la génomique des cancers par le Broad Institute. Le développement d’outils adaptés supplémentaires qui sont nécessaires pour intégrer et analyser des données biomédicales hétérogènes est également prévu. Elle mettra en œuvre Intel® Select Solutions for Genomics Analytics, les processeurs Intel® Xeon® Scalable et l’architecture Intel® Omni-Path.

« L’intelligence artificielle pourrait rendre de grands services pour le progrès médical et notamment la génomique » indique Brian Krzanich, le Directeur Général d’Intel. « La collaboration entre Intel et l’Institut Curie est un nouvel exemple de l’engagement d’Intel à développer une recherche en intelligence artificielle audacieuse pour le bien de l’humanité. ».

« Grâce à cette collaboration, l’Institut Curie développera, utilisera et mettra en œuvre des technologies innovantes de bioinformatique pour améliorer le temps de diagnostic, sa précision ,soutenir les recommandations de traitement ciblées et mieux comprendre les besoins applicatifs pour développer les fonctionnalités nécessaires au secteur de la santé », indique Emmanuel Barillot, responsable de la plateforme Bioinformatique et Directeur de l’Unité de recherche (U900, Institut Curie / INSERM /Mines Paris Tech) Cancer et Génome : Bioinformatique, Biostatistiques et Epidémilogie.

Amaury Martin, Directeur Valorisation et Partenariats Industriels de l’Institut Curie et Directeur de l’Institut Carnot Curie Cancer ajoute :

« Cet accord avec Intel, leader mondial du secteur, marque une étape majeure dans les collaborations entre l’Institut Curie et les entreprises. C’est une marque de reconnaissance pour l’Institut Curie dans le domaine de la génétique, de la bioinformatique et de la médecine de précision et de son modèle unique allant de la recherche fondamentale au soin. Cet accord est indéniablement un atout supplémentaire pour la réussite de la plateforme Francilienne SeqOIA co-fondée entre l’APHP, Gustave-Roussy et l’Institut Curie dans le cadre du Plan France Médecine Génomique 2025 ».

Johanna Diaz

Partager l'article

L’OTESIA lance ses 4 premiers projets IA dans la santé, la prévention du cyber-harcèlement, l’éducation

En novembre dernier était lancé l’Observatoire des impacts Technologiques Economiques et Sociétaux de l’Intelligence Artificielle (OTESIA) dans les Alpes-Maritimes. Une première en France et...

Replay Dataquitaine : Processus de Décision Markovien et Apprentissage par Renforcement

Dataquitaine propose en replay son Atelier-Webinaire Data Science, organisé par Digital Aquitaine, le 30 juin 2020. Ce séminaire était dédié à la thématique "Processus...

Vidéo : IMT Mines Albi réalise une expérience d’immersion avec la plateforme de réalité virtuelle IOEMGA VR

À l'occasion du 1er anniversaire du laboratoire commun de recherche EGCERSIS, IMT Mines Albi a réalisé une expérience unique d'immersion. Cet exercice de gestion...

Cybersécurité : la Région Grand Est et quatre entreprises québécoises planchent sur un consortium

La Région Grand Est cherche à mettre en place une politique innovante pour renforcer l'attractivité de son territoire. Elle a ainsi signé un accord...