Actualité L’incubateur de la SATT Aquitaine accueille trois nouveaux projets : AERODIODE, KUNE...

Pour approfondir le sujet

Samsung annonce la création d’un fonds de 300 millions de dollars pour la voiture autonome

De nombreuses entreprises, dont Samsung, se positionnent dans la course aux voitures autonomes. L'entreprise sud-coréenne vient d'annoncer à ce propos la création d'un fonds...

Voiture autonome : ce que Tesla Autopilot v9 peut voir

Alors que Testa effectuait la mise à jour de son Tesla Autopilot v9, les hackers verygreen et DamianXVI ont capté ce que les caméras...

NVIDIA et Volvo signent un accord sur les véhicules autonomes

NVIDIA et Volvo signent un accord pour développer un système conjoint de prise de décision des véhicules et machines utilitaires autonomes. Nous étions hier conviés à...

La voiture autonome à 100% disponible d’ici à peine plus de 1000 jours selon Nvidia

Selon Jen-Hsun Huang, PDG de Nvidia, la voiture autonome de niveau 5 sera disponible d'ici 2021. Si des véhicules dits "autonomes" circulent déjà sur...

L’incubateur de la SATT Aquitaine accueille trois nouveaux projets : AERODIODE, KUNE et ZENITH

Trois nouveaux projets rejoignent l’incubateur de la SATT Aquitaine Science Transfert. Le conseil d’administration a en effet annoncé l’accompagnement de 3 nouvelles start-ups innovantes : AERODIODE, KUNE et ZENITH.

Créée en 2012, Aquitaine Science Transfert (SATT Aquitaine) a pour objectif d’accélérer le transfert de la recherche académique vers les entreprises. La société est soutenue par ses 6 actionnaires fondateurs (Bpifrance, Université de Bordeaux, Université de Pau et des Pays de l’Adour, CNRS, Bordeaux INP, INSERM) et ses 6 partenaires fondateurs (CHU de Bordeaux, Institut Bergonié, ESTIA, Université Bordeaux Montaigne, Sciences Po Bordeaux, Bordeaux Sciences Agro).

La SATT Aquitaine Science Transfert a donné son feu vert, le vendredi 25 octobre, pour l’accompagnement de trois nouveaux projets de start-up innovantes, ce qui porte à 7 le nombre total d’incubés pour l’année 2019. Le montant total investi par la SATT en incubation et en maturation technologique pour ces trois nouveaux projets d’entreprises est de 588 k€.

Ces 3 start-up ont en commun d’avoir comme origine ou comme soutien à leur innovation, les inventions ou les travaux des chercheurs des établissements de recherche publique aquitains.

Il s’agit de :

  • AERODIODE, un système de pilotage de diodes lasers pour les Lidar (voitures autonome) et autres systèmes d’imagerie et de test,
  • KUNE, une application de planification de voyage intelligent,
  • ZENITH, de nouvelles piles recyclables dédiées au nautisme.

Les trois jeunes pousses vont bénéficier d’un budget d’incubation de 20 k€ leur permettant de financer notamment des études de marché et de faisabilité technique, du conseil juridique, comptable et en communication, ainsi que des formations spécifiques.

L’accompagnement de la SATT ne s’arrête pas là puisqu’un soutien à la maturation a également été accordé aux deux projets Kune et Zenith, pour le développement de la technologie jusqu’à la preuve de concept, d’un montant respectif de 148 k€ et 380 k€.

L’incubation, d’une durée de 18 mois en moyenne, va leur permettre d’approfondir les dimensions marché, propriété intellectuelle, juridique et financement. Ils seront ainsi épaulés dans la définition de leur modèle économique, la constitution de leur équipe, la stratégie de PI et d’accès au marché, mais aussi sur la recherche de partenaires et la mise en relation avec les investisseurs.

AERODIODE, système de pilotage de diodes lasers pour les Lidar (voitures autonome) et autres systèmes d’imagerie et de test

Porteurs de projet : Sebastien Ermeneux, Adele Morisset
Laboratoire-tutelles : Institut de mécanique et d’ingénierie I2M (université de Bordeaux, CNRS, Bordeaux INP, ENSAM)
Partenaires : Centre technologique Optique & Lasers ALPhANOV
Budget d’incubation : 20 000 €

KUNE, application de planification de voyage intelligent

Porteurs de projet : Christian Glacet, Maxime Phelipot
Laboratoire-tutelles: Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique LaBRI (université de Bordeaux, CNRS, Bordeaux INP)
Investissement en maturation : 148 000 €
Budget d’incubation : 20 000 €

ZENITH, nouvelle technologie de piles recyclables aluminium-air (pile Zénith) à destination du nautisme électrique de petite puissance

Porteurs de projet : Martin Aurientis, Hugo Bares
Laboratoires-tutelles : Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux ICMCB (université de Bordeaux, CNRS, Bordeaux INP), Laboratoire de l’Intégration du Matériau au Système IMS (université de Bordeaux, CNRS, Bordeaux INP)
Partenaires : FabLab Coh@bit , Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives CEA
Investissement en maturation : 380 000 €
Budget d’incubation : 20 000 €

Thierry Maubant

Partager l'article

Lancement du Collectif International technologique Intelligence Artificielle du Village Francophone à l’occasion de Vivatech

Le Village Francophone, moteur de l'animation de délégations francophones lors d'événements nationaux et internationaux, a lancé son collectif IA ce mardi 16/06 à l'occasion...

TALia : le laboratoire de recherche de onepoint et Télécom Paris autour du traitement du langage naturel

Télécom Paris, école d'ingénieur spécialisée dans le numérique, et onepoint, une entreprise française spécialisée dans la transformation numérique, vont lancer ensemble un laboratoire de...

Tractable, spécialiste des solutions de vision par ordinateur pour les assurances, devient une licorne

Tractable, une entreprise développant des systèmes d'intelligence artificielle au service de la gestion des sinistres et accidents vient de lever la somme de 60...

Le projet CETI : comprendre la langue des cachalots grâce à des outils d’intelligence artificielle

Comprendre la langue utilisée par les animaux est un des enjeux de certains scientifiques : c'est notamment le cas de Denise Herzing qui étudie,...