L’Arabie saoudite annonce travailler sur le ‘projet le plus ambitieux au monde’ mêlant IA, IoT et high tech

L’Arabie saoudite annonce travailler sur le ‘projet le plus ambitieux au monde’ mêlant IA,
Actu IA
Couv

L’Arabie saoudite a dévoilé un projet ambitieux baptisé Neom. Ce futur hub high-tech sera basé sur l’intelligence artificielle et l’Internet des objets.

Une start-up de la taille d’un pays

Le hub a été pensé comme ‘une start-up de la taille d’un pays’, ‘un tout nouveau pays, conçu spécialement pour une nouvelle façon de vivre’. Il entre dans la stratégie de diversification de l’économie de l’Arabie saoudite qui tente ainsi de trouver d’autres sources de profit que le pétrole. Ce projet, défini comme ‘le plus ambitieux au monde’, fait également écho à l’annonce la semaine dernière de la création du premier poste de Ministre de l’intelligence artificielle au monde par les Émirats Arabes Unis.

Au cours d’une interview à Riyadh, le Prince Mohammed bin Salman a indiqué:

“Nous voulons que le principal robot et le premier robot de Neom soit Neom, robot n°1. Tout aura un lien avec l’intelligence artificielle, avec l’Internet des Objets – tout”.

Outre Neom, l’Arabie saoudite a mis en place plusieurs projets dans le pays. Près de 500 milliards de dollars ont également été investis dans cette mégalopole et des investisseurs étrangers ont été contactés pour y prendre part. Neom devrait être 33 fois plus grand que la ville de New York et se situer près de la Jordanie et de l’Égypte. Les principaux investissements concerneront l’énergie, l’eau, la mobilité, la biotechnologie, les sciences technologiques et numériques, la nourriture, les médias, etc.

internet des objets, intelligence artificielle
Futura-Sciences

Une plate-forme open source

Le site de Neom explique que le projet compte:

“innover en développant une plate-forme open source, invitant les meilleurs data scientists du monde à analyser les données et à innover. Les chercheurs bénéficieront d’une opportunité unique au monde – utiliser la destination elle-même comme un terrain d’expérimentation pour les innovations urbaines”.

La ville fonctionnera grâce à des panneaux solaires et des éoliennes. Elle exploitera également des systèmes de transport écologiques. Parallèlement, Neom disposera de lois et de normes spécifiques par rapport au reste de l’Arabie saoudite. Cependant, comme l’indique Steffen Hertog, professeur associé à la London School of Economics:

“S’ils ont le luxe d’attendre 15-20 ans, jusqu’à ce que le projet créé réellement des emplois, parfait. égaais Neom est un projet de spéculation et en cela, il ne pourra pas aider à résoudre les problèmes qu’ils rencontreront dans les 5-10 prochaines années”.