Actualité Lancement du Collectif International technologique Intelligence Artificielle du Village Francophone à l’occasion...

Pour approfondir le sujet

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...

IA et Géopolitique : le comité AIDA du parlement européen propose son approche innovante sur le sujet

Le comité Artificial Intelligence in a Digital Age (AIDA) lié au parlement européen propose une étude sur l'intelligence artificielle et la diplomatie européenne. Intitulé...

Lancement du Collectif International technologique Intelligence Artificielle du Village Francophone à l’occasion de Vivatech

Le Village Francophone, moteur de l’animation de délégations francophones lors d’événements nationaux et internationaux, a lancé son collectif IA ce mardi 16/06 à l’occasion de VivaTech. Animé par Isabelle Galy, la coordinatrice du ClusterIA (l’association des entreprises et des acteurs liés au 3IA Côte d’Azur), le collectif IA a relevé le défi de réunir pour sa première édition 13 territoires, dont 9 sont venus « pitcher » leur écosystème, à l’occasion de sa première table ronde animée en partenariat avec ActuIA.

Pour Isabelle Galy « L’initiative a été extrêmement bien accueillie. Il y a un réel besoin de coordination entre les écosystèmes. Cela va permettre d’arriver “en force” dans des salons essentiellement dominés par des Américains »

Le lancement s’est déroulé en phygital. Il était animé par Isabelle Galy, coordinatrice du Collectif International technologique IA et par Stéphane Nachez, co-fondateur et Directeur de la publication d’ActuIA, 1ère revue française consacrée à l’Intelligence Artificielle et partenaire presse du Collectif technologique IA. 

Une partie des intervenants étaient sur le studio parisien, d’autres en région, comme au Village By CA de Sophia Antipolis pour la Côte d’Azur et d’autres depuis leur bureau ou leur domicile.

En Ile de France, Xavier Fresquet du Sorbonne Center of Artificial Intelligence les a accueillis dans le studio connecté parisien. Caroline Chopinaud du Hub France IA a présenté leur initiative de carte européenne des startups IA et de matchmaking associé, ainsi que le Pack IA porté par la région Ile de France.

Philippe Servetti, Directeur Général de Team Côte d’Azur a représenté la Côte d’Azur, un territoire particulière riche en IA grâce notamment à l’implantation d’un 3IA mais aussi grâce à la richesse d’un fort écosystème technologique né avec la technopole de Sophia Antipolis et soutenu par la smart city Nice Côte d’Azur. Ces forces se concentrent sur les thématiques de la Santé, la Mobilité et territoires intelligents, les Parfums et les industries culturelles.

Vincent Richet de La Coque, centre d’innovation d’Aix-Marseille, intervenait depuis leur studio représentant la Provence, avec en acteur de recherche Aix-Marseille Université ayant de nombreuses chaires en IA. C’est un riche écosystème d’innovation avec notamment le cluster Medinsoft, il bénéficie d’un fort soutien de la Métropole et de la Région. Il se développe sur les thématiques Santé, Industrie 4.0, ICC, IOT, TechforGood, Cybersécurité et Economie Bleue.

Bertrand Monthubert Conseiller régional, Président d’OCCITANIE DATA a représenté l’Occitanie qui dispose également d’un 3IA, ANITI dont les domaines de prédilection sont la mobilité/transport et la robotique/cobotique avec trois programmes intégratifs : IA acceptable, IA certifiable et IA collaborative. Cela s’inscrit dans une stratégie numérique régionale associant IA, data avec Occitanie Data, cybersécurité, quantique…

Antoine Hublet de l’Agence du Numérique, en charge de la stratégie wallonne en intelligence artificielle nommée DigitalWallonia4.ia et Benoît Macq, UCLouvain et co-ordinateur de TRAIL, le consortium universitaire et de recherche des Universités wallonnes en IA ont également mis en avant les atouts de leur territoire et les coopérations internationales déjà lancées notamment avec Saclay et le Québec.

Marie-Paule Jeansonne, PDG du Forum IA Québec, a présenté l’écosystème québécois avec la présence d’instituts de pointe comme Mila, IVADO et l’Institut intelligence et données de l’Université Laval, de même que le très dynamique écosystème québécois pour les startups en démarrage. Le Forum IA Québec a pour mission de mobiliser l’ensemble des acteurs de l’IA, afin d’en faire un levier de développement économique et social pour le Québec.

Clément Guillon, VP Naonedia a présenté l’écosystème de Nantes réuni autour d’une IA éthique, citoyenne et responsable. Naonedia propose des expérimentations (santé, service citoyen, art…) et des actions de sensibilisation. A noter que Nantes Métropole a élaboré une charte métropolitaine de la donnée qui pose des principes rigoureux et éthiques pour protéger les citoyens et encadrer les usages de la donnée sur le territoire. Démarche à laquelle a également souscrit la ville de Montréal.

Antoine Jeanjean, Vice-Président de Digital Aquitaine élu IA Data Science, a présenté l’écosystème de Nouvelle-Aquitaine. Des pôles très dynamiques sur Bordeaux, Pau, Niort, La Rochelle, Pau se mobilisent sur des thématiques IA aussi variées que la santé, le commerce, la mobilité, l’usine du futur, la défense, aéronautique, l’économie circulaire ou la cybersécurité et organisent de très nombreuses manifestations sur l’IA et les sciences de la donnée (Dataquitaine, NAIAR, IA PAU, …).

Alexis Steiner, Grand E-nov a présenté l’écosystème du Grand-Est et la place de l’IA dans le grand plan de relance de la région. L’idée est de dynamiser les +250 chercheurs, +100 offreurs de et +150 entreprises utilisatrices qui œuvrent autour de cette technologie. Plusieurs écoles supérieures sont spécialisées dans l’IA ainsi que deux campus des métiers et qualifications avec un label d’excellence. D’ici à 2022, l’IA intégrera le eDIH de la région.

Les Hauts de France, la Moselle, le Nord et le Luxembourg n’ont pu se joindre à la session de lancement mais sont aussi associés à l’initiative.

Isabelle Galy « Nous avons besoin de nous fédérer car les enjeux sont immenses : auditabilité et certification vont devenir un prérequis en raison du projet de règlement européen sur l’IA, fabriquer des IA moins gourmande en données en raison de l’impact environnementale et enfin mettre au point des technologies d’IA distribuées vont être de plus en plus recherchées pour éviter les effets de latence »

Après les territoires, au tour des startups de pitcher. Plus de 40 s’étaient inscrites, le collectif en a retenu 15 représentatives de l’ensemble des territoires : Acapela group (solution My Own Voice), ITDM, Aserts- Lux, YZR, FenTrech, Verteego, Peevee, Mediamap, Elqano, Activus (solution Digibrain), Prologue AI (Solution Voice Trip, l’Aleph (solution Xenia), Nodeus solutions (Solution Kokoon) HighWind et SkalUp

Les 4 lauréats sont :

1er Fentech : avec DSales – Solution intelligente de prévision de vente pour commerçant

2ème YZR : YZR qui permet d’automatiser l’intéropérabilité des données entre sources hétérogènes grâce à l’IA.

3ème Peeve : L’intelligence artificielle appliquée à l’entreprise, quel support IT demain ?

4ème Prologue AI : VoiceTrip, une plateforme conçue pour favoriser la découverte de contenus de divertissement à travers des expériences immersives à l’intersection entre le jeu vidéo et le tourisme.

Les startups azuréennes High Wind (Appels d’urgence médicaux pré-diagnostiqués par Intelligence Artificielle) et Nodeus Solution (la solution KoKoon réalise le suivi d’activité et l’analyse du comportement pour la prévention et la sécurité des personnes isolées) ne sont pas montées sur le podium mais ont tout de même retenu l’attention du jury et de certains décideurs.

La startup québécoise Prologue Ai est déjà invitée à participer à la session du Village Francophone du collectif des Industries Culturelles et Créatives (ICC) dans le cadre du Festival de Cannes en juillet.

Isabelle Galy : « L’IA est désormais une technologie à maturité, nous avons dépassé le stade de l’expérimentation mais l’IA reste une somme de technologies, chacune de nos startups dans chacun de nos écosystèmes en possède un bout, les mettre lien permet de pouvoir adresser des solutions quasi entièrement francophones et mutualiser les cas d’usage et les marchés »

Fort de cette dynamique, le collectif va continuer à s’élargir à l’ensemble des territoires francophones et francophiles ! 


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thomas Calvi

Partager l'article

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...

IA et Géopolitique : le comité AIDA du parlement européen propose son approche innovante sur le sujet

Le comité Artificial Intelligence in a Digital Age (AIDA) lié au parlement européen propose une étude sur l'intelligence artificielle et la diplomatie européenne. Intitulé...