Intelligence artificielle La Commission européenne annonce la création d'une unité conjointe de cybersécurité en...

Pour approfondir le sujet

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...

La Commission européenne annonce la création d’une unité conjointe de cybersécurité en Europe

La Commission européenne a récemment annoncé vouloir créer une nouvelle unité spécialisée dans la cybersécurité. L’institution souhaite ainsi combattre le nombre croissant des graves incidents de cybersécurité pouvant avoir des répercussions sur les services publics et la vie des entreprises et citoyens de l’Union européenne. Cette unité conjointe fera office de plateforme pour assurer une réaction coordonnée de l’UE et pour prêter assistance aux pays touchés par ces attaques.

Le constat de la cybersécurité en Europe

Au fur et à mesure que le nombre, l’ampleur et les conséquences des cyberattaques augmentent, tout en pesant lourdement sur la sécurité, il devient de plus en plus nécessaire, selon la Commission européenne, d’adopter des réactions de pointe et coordonnées dans le domaine de la cybersécurité. L’objectif est de faire en sorte que tous les acteurs concernés dans l’UE puissent être prêts à réagir collectivement et à échanger des informations utiles en se fondant sur le “besoin de partager” plutôt que sur le seul “besoin d’en connaître”.

La Commission européenne affirme que la cybersécurité est une priorité absolue et une pierre angulaire de l’Europe numérique et connectée. Elle met le doigt sur l’augmentation, mais aussi sur la virulence de ces attaques durant la pandémie de COVID-19 qui aura permis de montrer toute l’importance de protéger les systèmes intelligents de santé, de soins, mais aussi les centres de recherche et autres infrastructures critiques.

Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission européenne pour une Europe préparée à l’ère numérique, précise :

“La cybersécurité constitue une pierre angulaire d’une Europe numérique et connectée. Dans la société actuelle, il est primordial de réagir aux menaces de manière coordonnée. L’unité conjointe de cybersécurité contribuera à la réalisation de cet objectif. Ensemble, nous pouvons faire une réelle différence.”

À l’heure actuelle, les communautés de cybersécurité, qui englobent les communautés civile, répressive, diplomatique et militaire du domaine de la cybersécurité, ainsi que les partenaires du secteur privé agissent trop souvent de manière séparée. La création de cette unité de cybersécurité en Europe devrait permettre de réunir ces communautés.

Une nouvelle unité conjointe de cybersécurité pour lutter contre la hausse des cyberattaques en Europe

Annoncée pour la première fois par Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, l’unité conjointe de cybersécurité vise à réunir les ressources et l’expertise dont disposent l’UE et ses États membres. Son but sera de prévenir, de dissuader les incidents et crises de cybersécurité et d’y réagir, le tout avec efficacité.

L’unité conjointe de cybersécurité servira de plateforme pour assurer une réaction coordonnée de l’UE face aux incidents et crises de cybersécurité et prêter assistance aux pays touchés. L’UE et ses États membres ont actuellement de nombreuses entités qui interviennent dans différents domaines et secteurs.

L’ensemble des participants devra fournir des ressources opérationnelles pour une assistance mutuelle au sein de l’unité conjointe de cybersécurité. Cette unité leur permettra de partager les meilleures pratiques, ainsi que des informations en temps réel sur les menaces qui pourraient apparaître dans leurs domaines respectifs.

Parmi les missions également allouées à cette initiative, la Commission européenne a mis en avant :

  • L’élaboration d’un plan de l’UE concernant la réaction aux incidents et crises de cybersécurité en se fondant sur les plans nationaux correspondants ;
  • La constitution et la mobilisation d’équipes de réaction rapide de l’UE en matière de cybersécurité ;
  • Faciliter l’adoption de protocoles relatifs à l’assistance mutuelle parmi les participants ;
  • La mise en place des capacités nationales et transfrontières de surveillance et de détection, y compris des centres des opérations de sécurité (COS).

L’unité conjointe de cybersécurité sera introduite en quatre étapes pour faire en sorte qu’elle puisse entrer dans sa phase opérationnelle d’ici le 30 juin 2022 et qu’elle soit entièrement mise en place pour le 30 juin 2023.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...