“Intelligence artificielle: un marché en plein essor” – L’Entretien de l’intelligence économique

L’émission de France24 “L’entretien de l’intelligence économique” du 13 septembre dernier s’est intéressée à l’intelligence artificielle. Présentée par Ali Laïdi, elle a accueilli François Royer, directeur de PWC et spécialiste des données, pour échanger sur le sujet “Intelligence artificielle: un marché en plein essor”.

Intelligence artificielle, intelligence assistée et intelligence augmentée

Croissance, transformation digitale et emploi sont au centre de cette émission. L’intelligence artificielle est un secteur qui est en plein développement. Le cabinet de conseil et d’audit PWC a récemment dévoilé une étude sur le sujet. Il estime que l’intelligence artificielle apportera près de 15.700 milliards de dollars à l’économie mondiale d’ici 2030.

Comme l’indique François Royer, l’intelligence assistée et intelligence augmentée auront un impact fondamental. Elles agiront sur notre quotidien, tant au niveau personnel que professionnel. Si la Chine et les États-Unis semblent déjà très en avance du fait de la taille de leurs marchés, de leurs écosystèmes, de leurs capacités de production mais également grâce aux capitaux dédiés à l’innovation réservés depuis plusieurs années.

Face à ces géants, l’Europe peut sembler en retard au niveau du potentiel réalisé. Cependant, comme l’indique de nouveau François Royer, elle a un très grand potentiel en termes d’idées et de capacité de création, surtout dans l’intelligence augmentée. Elle devrait donc faire la différence dans la haute valeur ajoutée. L’Afrique peut de son côté espérer faire un nouveau saut technologique avec le développement d’acteurs locaux créant des IA autonomes.

Emploi, croissance et transformation digitale

La question de l’emploi inquiète une partie de l’opinion publique. L’étude de PWC s’y est intéressée et, comme l’explique François Royer dans l’émission, il s’agira davantage d’un déplacement de l’emploi que d’une disparition pure et simple.

Parallèlement, l’intelligence artificielle devrait également entraîner la création d’emplois tant dans l’innovation que dans la maintenance. PWC s’est basé sur 300 cas d’études afin d’identifier les postes créateurs de valeur. La moitié de la valeur créée le sera grâce au gain de productivité dans différents secteurs.

L’étude met particulièrement en avant les domaines de la santé, de l’automobile et de la finance. L’intelligence augmentée, les systèmes prédictifs associés à des objets connectés, les voitures autonomes, la personnalisation mais aussi l’amélioration de l’expérience utilisateur auront en effet un impact important dans l’augmentation du PIB mondial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here