Actualité Intel et l’Université de Brown dévoilent leur projet d’interface intelligente pour les...

Pour approfondir le sujet

Médecine : La réponse à l’immunothérapie prédictible grâce à l’intelligence artificielle

Une étude publiée dans The Lancet Oncology établit pour la première fois qu’une intelligence artificielle peut exploiter des images médicales pour en extraire des informations biologiques...

CHRU de Nancy : IA & imagerie pour une optimisation de la prise en charge des patients

Le service d’imagerie Guilloz du CHRU de Nancy a intégré l'intelligence artificielle depuis début septembre. Deux scanners, avec solution de deep learning intégrée, ont en effet été...

Medicen Paris Region adopte une nouvelle configuration intégrant les techno-thérapies

Le pôle de compétitivité en santé Medicen Paris Region a présenté la nouvelle configuration de ses Domaines d’Activités Stratégiques (DAS). Organisé en cinq secteurs...

Retrouvez en vidéo le colloque sur l’intelligence artificielle et la santé à l’institut Pasteur

La CFE-CGC a organisé un colloque le 12 février dernier sur l'intelligence artificielle et la santé à l’institut Pasteur. Participaient à cette table ronde consacrée...

Intel et l’Université de Brown dévoilent leur projet d’interface intelligente pour les personnes paralysées

Intel et l’Université Brown ont annoncé avoir commencé à travailler sur un projet d’interface intelligente pour la moelle épinière. Financé par la DARPA, il a pour objectif d’utiliser l’intelligence artificielle pour faire retrouver la mobilité ainsi que le contrôle de la vessie chez les patients paralytiques présentant des lésions graves de la colonne vertébrale.

Ce projet, qui pourrait permettre une avancée très importante pour toutes les personnes handicapées et à mobilité réduite, a été dévoilé par Intel et l’Université de Brown cette semaine. Aux États-Unis, selon le Centre national de statistiques sur les lésions médullaire, 291 000 personnes vivent avec une paralysie et on compte chaque année près de 17 000 nouveaux cas chaque année.

Plus de 30% de ces lésions médullaires provoquent une tétraplégie complète ou une paraplégie. Le corps humain ne peut pas régénérer les fibres nerveuses endommagées. En cas de lésion médullaire grave, les commandes électriques du cerveau n’atteignent donc plus les muscles. Cela peut provoquer une paralysie.

Naveen Rao, vice-président et directeur général du groupe de produits Intel Artificial Intelligence Products :

“Lorsque j’étais doctorant à l’Université de Brown, j’ai étudié comment interfacer le cerveau avec des machines comme pour une application. Maintenant, chez Intel, nous combinons nos connaissances en intelligence artificielle avec les recherches médicales de pointe de l’Université de Brown pour aider à résoudre un problème médical crucial : comment reconnecter le cerveau et la moelle épinière après une lésion médullaire importante”.

Les chercheurs travaillant sur ce projet enregistreront les signaux moteurs et sensoriels de la moelle épinière et utiliseront des réseaux de neurones artificiels pour apprendre à stimuler la zone post-lésionnelle pour communiquer les ordres de moteur. Les chirurgiens de l’hôpital de Rhode Island, situé près de l’université de Brown, implanteront des réseaux d’électrodes aux deux extrémités de la zone affectée chez le patient, créant ainsi un pontage intelligent, de sorte que les nerfs blessés puissent enfin communiquer en temps réel.

Les chercheurs tireront parti des logiciels d’intelligence artificielle Open Source d’Intel, tels que nGraph, et du hardware Intel Artificial Intelligence Accelerator, pour répondre aux besoins en temps réel de cette application.

“La lésion de la moelle épinière est dévastatrice et nous savons encore peu de choses sur la manière dont les circuits restants autour de la lésion peuvent être utilisés pour réhabiliter et restaurer une fonction perdue. Écouter pour la première fois les circuits vertébraux autour de la blessure, puis agir en temps réel avec ces solutions d’Intel combinant hardware IA et des outils software permettra d’acquérir de nouvelles connaissances sur la moelle épinière et d’accélérer l’innovation en matière de thérapies”, a déclaré David Borton, professeur agrégé d’ingénierie à l’Université Brown.

Thierry Maubant

Partager l'article

Replay : Le “droit” des robots, réalité ou abus de langage ? avec Nathalie Nevejans et Serge Tisseron

Dans le cadre de son émission Matières à penser, Serge Tisseron avait reçu en 2018 Nathalie Nevejans, maîtresse de conférences en droit privé à...

Le Comité économique et social européen rend son Avis sur le Livre blanc sur l’Intelligence artificielle

À l'occasion de la session plénière du 16 juillet dernier, le Comité économique et social européen (CESE) a rendu son avis sur le Livre...

Données, intelligence artificielle et edge computing : Orange et Google Cloud annoncent un partenariat stratégique

Orange souhaite accélérer sa transformation digitale et annonce avoir signé un partenariat stratégique avec Google Cloud. Cet accord permettra notamment au groupe de développer...

Une équipe de chercheurs présente une intelligence artificielle différenciant les oiseaux d’une même espèce

Une équipe de scientifiques CNRS/ Université de Montpellier/ Université Paul-Valéry-Montpellier/ IRD/ EPHE/ CIBIO à l’Université de Porto ont présenté les résultats de leurs recherches sur...