François Sillion nommé directeur de l’Advanced Technologies Centre in Paris (ATCP) de Uber

François Sillion nommé directeur de l’Advanced Technologies Centre in Paris (ATCP) de Uber
Actu IA
François Sillion
© Uber

Annoncé en mai 2018, l’Advanced Technologies Centre (ATCP), le centre de recherche et développement d’Uber à Paris, prend forme. Uber a en effet annoncé ce jour la nomination de François Sillion en tant que Directeur de son centre de technologies avancées parisien.

Il s’agit du premier centre de recherche et développement d’Uber basé en dehors d’Amérique du Nord. François Sillion et son équipe seront chargés de travailler sur Uber Air, les vols urbains que la société souhaite pouvoir proposer d’ici 2023. À 54 ans, le nouveau directeur de l’ATCP est un spécialiste reconnu en intelligence artificielle, synthèse d’image et vision par ordinateur.

Diplômé de l’École Normale Supérieure et titulaire d’une thèse de doctorat de l’Université Paris-Sud, François Sillon a été chercheur à l’université Cornell, au CNRS et à Inria ainsi que chercheur invité au MIT. Il a également été professeur chargé de cours à l’École Polytechnique et directeur national d’Inria puis PDG par interim en 2018. François Sillion a aussi coordonné le volet recherche et enseignement supérieur du rapport Villani pour l’intelligence artificielle.

Un parcours qui a attiré l’attention d’Uber. Dans un communiqué, Eric Allison, directeur des programmes d’aviation chez Uber indique :

“François allie excellence académique, expérience dans le management d’équipes composées de talents divers et connaissance du monde institutionnel français et européen”

Dans son communiqué français, Uber précise :

“François, c’est une expérience inégalée en intelligence artificielle et recherche universitaire, la gestion de talents et le développement de partenariats. […] Ses premières priorités seront de recruter des ingénieurs et des chercheurs en machine learning et intelligence artificielle. Son équipe développera de la recherche sur la gestion de l’espace aérien, l’autonomie, la vision par ordinateur, le stockage d’énergie et les systèmes de recharge.
Il pilotera également notre partenariat avec l’École Polytechnique et développera des relations avec l’écosystème institutionnel, aéronautique et de régulateurs Français et Européen.”

Pour ce faire, le centre de recherche sera doté d’un budget de 20 millions d’euros sur cinq ans afin “de soutenir Uber Elevate dans son ambition de proposer du transport aérien urbain à prix accessible grâce à un réseau de véhicules électriques à décollage et atterrissage vertical (VTOL)”.