Intelligence artificielle Focus sur la solution Tekimpact qui vise à accélérer l'innovation technologique des...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Auvergne-Rhône-Alpes : Minalogic et Visiativ annoncent un partenariat pour l’innovation et la transformation digitale des entreprises

Minalogic, pôle de compétitivité des technologies du numérique de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et Visiativ, spécialiste de la transformation numérique et de l'innovation pour les...

CentraleSupélec et SystemX lancent l’Alliance CircularIT pour mettre le numérique au service de l’économie circulaire

Le 10 mai dernier, CentraleSupélec et l’IRT SystemX ont annoncé la création d'« Alliance CircularIT » afin de « mettre la puissance du numérique...

SystemX crée les « Tech Labs @SystemX » pour accélérer la valorisation et le transfert technologique de ses actifs

SystemX, l’Institut de Recherche Technologique (IRT) dédié à l’ingénierie numérique des systèmes, a annoncé le 16 mai dernier, la mise en place de «...

Le CNRS, Constellium et l’Université Grenoble Alpes s’associent pour créer un laboratoire commun dédié à l’aluminium du futur

Pour répondre aux enjeux de développement durable, tous les secteurs de l'industrie doivent réduire leur impact environnemental, le secteur de la métallurgie mise, quant...

Focus sur la solution Tekimpact qui vise à accélérer l’innovation technologique des entreprises

La SATT CONECTUS, société alsacienne d’accélération du transfert de technologie, et la startup TEKIMPACT ont signé une licence exclusive pour l’exploitation mondiale d’une technologie innovante issue d’un laboratoire de recherche publique INSA/ICube (Université de Strasbourg). Cette nouvelle solution logicielle Tekimpact a pour ambition de permettre aux entreprises d’identifier rapidement les meilleures opportunités d’innovations technologiques et de leur apporter ainsi un avantage concurrentiel. De grands noms de l’industrie française comme Faurecia ou la Direction des projets Déconstruction et Déchets d’EDF ont déjà montré leur intérêt pour cette solution.

En France, chaque année, plus de 35 milliards d’euros sont investis dans la R&D par les entreprises pour lancer sur le marché seulement 1 produit sur 7 projets innovants initiés. Les entreprises misent ainsi sur l’exploration rapide du maximum de pistes possibles, mobilisant moyens et ressources dans de nombreuses voies qui se révèlent pour la plupart sans issue.

Un financement apporté par la SATT Conectus

Depuis 2012, les treize SATT, Sociétés d’Accélération du Transfert de Technologies, ont permis de stimuler, investir et accompagner la création de 672 startups deep tech, dont une centaine à vocation industrielle. En détectant les technologies innovantes au sein des laboratoires de la recherche publique, en finançant leur développement technique, scientifique et économique, en sécurisant ensuite leur diffusion sur le marché et en accompagnant leur valorisation par leur transfert technologique et industriel, notamment par la création de startups deep tech, les SATT sont le maillon essentiel sur la chaîne d’innovation allant de la recherche à l’industrie.

La STATT Conectus a permis à la solution Tekimpact de voir le jour en finançant le développement d’une version beta de cette solution aujourd’hui commercialisée par la start-up TEKIMPACT. Cet investissement financier permet de réaliser les premiers tests grandeur nature auprès d’utilisateurs industriels des travaux du Pr. Denis CAVALLUCCI et de son équipe du Laboratoire des Sciences de l’Ingénieur, de l’Informatique et de l’Imagerie (ICube à l’INSA Strasbourg – UMR CNRS Université de Strasbourg 7357) qui ont su combiner intelligence artificielle et expertises métier.

Caroline DREYER, Présidente de la SATT Conectus, explique :

« La solution innovante de Tekimpact prouve combien la recherche publique est aujourd’hui un moteur du plan France Relance. Accélérer la conception d’innovations et en garantir la performance concurrentielle systématique sont des promesses inédites sur le marché qui serviront concrètement la compétitivité de nos entreprises. C’est pourquoi Conectus a investi 200 k€ dès 2016 sur ce projet pour développer une version beta de cette solution. Nous avons ainsi permis de réaliser les premiers tests grandeur nature auprès d’utilisateurs industriels. Aujourd’hui, c’est une jeune startup qui diffuse une technologie innovante pour les plus grands. Voilà toute la richesse qui peut naître de la recherche publique ! »

Le laboratoire des sciences de l’ingénieur, de l’informatique et de l’imagerie ICube est un laboratoire de recherche CNRS (Unité mixte de recherche 7357) sous la triple tutelle de l’Université de Strasbourg, de l’ENGEES et de l’INSA de Strasbourg. Il rassemble à parts égales deux communautés scientifiques à l’interface entre le monde numérique et le monde physique, ce qui lui donne une configuration unique. Avec près de 650 membres et 17 équipes, il est une force de recherche majeure du site de Strasbourg. Fédéré par l’imagerie, ICube a comme champs d’application privilégiés l’ingénierie pour la santé, l’environnement et le développement durable.

Pr. Denis CAVALLUCCI qui, avec son équipe, est à l’origine de cette nouvelle technologie, déclare :

« Nos équipes de chercheurs, data-scientists et développeurs produisent, en lien avec des partenaires industriels, des outils pour la R&D de demain. La solution logicielle Tekimpact s’ancre sur l’IA, la théorie TRIZ et l’expertise métiers. Pour une  entreprise donnée, nous opérons une extraction sémantique des brevets dans son secteur, nous cartographions les axes d’innovation de la concurrence, nous croisons les données avec les problématiques techniques de l’entreprise. Plusieurs étapes d’analyse et de confrontation se succèdent. Au terme du process émergent ainsi des pistes technologiques susceptibles de conférer à l’entreprise un véritable avantage concurrentiel, fort et inédit. »

La solution Tekimpact

Tekimpact, fondée par l’entrepreneur Hugo Chague, détient donc la licence exclusive mondiale de la solution conçue par le professeur Denis Cavallucci où l’IA et la méthode TRIZ ont joué un rôle important.

La théorie de la Résolution Inventive de Problèmes, TRIZ, est une méthode de créativité convergente, qui ne favorise pas l’émission de nombreuses idées à l’instar du brainstorming par exemple, mais qui guide la réflexion directement vers des solutions. dans les années 2010, cette méthode a été améliorée et hybridée à l’IA par le Pr au Denis Cavallucci.

La solution innovante Tekimpact a pour objectifs de permettre aux responsables R&D d’identifier les problématiques d’innovation les plus pertinentes afin d’atteindre leurs objectifs stratégiques, de cartographier les priorités d’innovation des concurrents et de proposer aux équipes R&D les axes de recherche les plus pertinents pour développer des innovations performantes et brevetables.

Les avantages qu’elle apporte sont :

  • Cartographie des priorités d’innovation de la concurrence sur un sujet technique précis : meilleure visibilité marché pour bâtir un projet de développement technologique sur mesure;
  • Gain de temps et de coûts R&D;
  • Limitation des risques R&D;
  • Avantage concurrentiel majeur dans les grandes compétitions nationales,
    européennes et internationales.

Hugo CHAGUE, Président-Fondateur de Tekimpact, conclut :

« Chez Tekimpact, nous disposons d’une expertise et de la maitrise de méthodes innovantes permettant de fonder une stratégie de R&D et de Propriété Intellectuelle sur des bases rigoureuses. Dans tous les défis technologiques que nous relevons, nous croyons en une manière différente d’inventer. Nous croyons à la nécessité de trouver d’abord la question en or : ce problème qui, bien posé, est à moitié résolu. Notre manière de trouver cette question impactante est d’utiliser l’Intelligence Artificielle développée par Denis CAVALLUCCI pour faire parler les brevets, les ingénieurs et le marché. Notre ambition est  d’être le GPS de l’innovation industrielle et de soutenir prioritairement toutes les innovations qui pourront accélérer la transition écologique. »

Forts de ses premières missions, notamment pour la Direction des Projets Déconstruction Déchets radioactifs d’EDF et Faurecia, Tekimpact vise à déployer la solution à toutes les entreprises dont l’innovation est un enjeu stratégique fort, qu’ils s’agissent de grands groupes, ETI ou PME.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thomas Calvi

Partager l'article

Évènement : Un Symposium sur l’IA est organisé les 12 et 13 juillet à l’occasion des 20 ans du fonds MIT-France

Un Symposium sur l'intelligence artificielle est organisé les 12 et 13 juillet 2022 à Paris en l'honneur du 20e anniversaire du fonds MIT-France. Ce fonds...

Découvrez ActuIA n°8, le nouveau numéro du magazine de l’intelligence artificielle

L’été est bien là et c’est déjà l’heure du nouveau numéro d’ActuIA, votre magazine de l’intelligence artificielle ! Pour ce n°8 d’ActuIA, disponible dès...

Victor Schmidt, doctorant sous la direction de Yoshua Bengio, est le lauréat de la 6ème bourse Antidote en TAL

Druide informatique a annoncé fin mai la nomination du lauréat de la 6e Bourse Antidote en traitement automatique de la langue (TAL). Victor Schmidt,...

Retour sur le lauréat du Prix CNIL-INRIA pour la protection de la vie privée

Fin mai, François Pelligrini et Mathieu Cunche, co-présidents du Jury du Prix CNIL-Inria, ont remis le prix pour la protection de la vie privée...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci