Découvrez les lauréates des premiers « Women in AI awards » de Capgemini et Women in AI

Découvrez les lauréates des premiers « Women in AI awards » de Capgemini et Women in AI
Actu IA
WAI

Le 18 avril dernier s’est tenue la remise de prix des « Women in AI awards », organisés Capgemini et l’association Women In AI. Ces trophées ont récompensé des fondatrices de start-ups européennes basées sur l’intelligence artificielle. Camille Morvan, co-fondatrice de Goshaba, a remporté le premier prix.

La remise des prix de cette première édition des « Women in AI awards » s’est tenue à Paris, à l’occasion de la nuit européenne de l’intelligence artificielle organisée par Artefact et France Digitale. Trois fondatrices de startups européennes qui ont mis l’IA au cœur de leur proposition ont été récompensées.

Premier prix : Camille Morvan, co-fondatrice de Goshaba (France).

La start-up Goshaba, co-fondée par Camille Morvan, a mis au point une solution sophistiquée pour automatiser la pré-qualification des candidats en combinant les sciences cognitives, le jeu et les données intelligentes (expérience, compétence, personnalité).

« Je suis ravie d’avoir participé à « Women in AI » car c’est la première initiative capable d’insuffler un élan communautaire auprès des femmes (et des hommes) passionnés par les enjeux de la tech et de l’intelligence artificielle. Elle ouvre de nouvelles perspectives à des profils techniquement très compétents en leur montrant que leur savoir-faire est valorisé en entreprise et qu’ils peuvent avoir un impact réel dans le monde, » a déclaré Camille Morvan.

Deuxième prix : Priya Lakhani OBE, fondatrice de Century Tech (Royaume-Uni)

Century Tech est une plateforme d’enseignement et d’apprentissage qui, grâce au machine learning et à l’intelligence artificielle, permet d’adapter les modes d’apprentissage aux élèves et d’offrir des données d’évaluation aux enseignants.

« Ce prix est la preuve qu’une bonne idée combinée à une détermination sans faille vous donnera les meilleures chances de succès. Je veux que partout dans le monde les femmes et les jeunes filles voient l’intelligence artificielle comme un domaine dans lequel elles peuvent s’épanouir, » a expliqué Priya Lakhani.

Troisième prix : Francesca Fedeli, fondatrice de Mirrorable (Italie)

Mirrorable est une plateforme interactive issue de la recherche en neuroscience qui permet un modèle unique de thérapie de réadaptation à domicile. Elle a été conçue pour répondre aux besoins des enfants qui ont subi des lésions cérébrales à un stade très précoce de leur vie, avec des impacts au niveau moteur.

Francesca Fedeli a tenu à préciser : « Je crois que l’un des problèmes majeurs de l’intelligence artificielle est le biais cognitif causé par ceux qui développent des logiciels : la diversité doit être à l’ordre du jour, tout comme l’éthique. C’est pourquoi nous devons parvenir à plus d’équilibre dans la diversité des genres, pour le bien de l’IA elle-même. »

En tout, ce sont près de soixante femmes fondatrices ou co-fondatrices d’une startup européenne dans l’intelligence artificielle qui ont déposé leur candidature pour ces premiers « Women in AI awards ». Le jury constitué de personnalités spécialistes de l’IA a réalisé sa sélection sur des critères d’innovation, de maturité et de potentiel du projet. Les membres du jury étaient : Moojan Asghari, co-fondatrice de Women In AI et project manager – Sigfox, Charlotte Pierron-Perlès – Capgemini Invent, Armelle de Tinguy, Investment Manager Elaia, Barry O’Sullivan – universitaire et expert Intelligence Artificielle auprès de la Commission européenne.

« L’intelligence artificielle est au cœur de la transformation digitale, mais comme beaucoup de domaines technologiques, elle souffre d’une faible représentation des femmes, » déclare Hélène Chinal, Directrice des Opérations, Capgemini France. « Dans une démarche de soutien et de promotion de la mixité dans les métiers du digital, Capgemini a créé ce prix pour valoriser les talents et les personnalités féminines inspirantes afin de donner envie aux jeunes femmes de s’engager dans les projets d’innovation. »

Moojan Asghari, co-fondatrice de Women In AI, explique quant à elle :

« Il y a beaucoup de femmes qui sont déjà activement impliquées dans l’IA, mais il y a un manque de visibilité de leurs travaux. Ce prix aide à montrer au monde entier leur excellent travail et à inspirer davantage de femmes à se lancer dans ce domaine. Notre objectif est de créer des modèles féminins forts non seulement pour les femmes, mais aussi pour les hommes afin de les sensibiliser à de nouvelles opportunités. »

Les trois finalistes vont bénéficier d’un programme d’accélération proposé par les experts de Capgemini. Par ailleurs, elles recevront respectivement 5 000 € pour la 1ère place, 3 000 € pour la 2ème place, et 2 000 € pour la 3ème place.