Intelligence artificielle Vienne, première ville au monde certifiée IEEE AI Ethics pour sa stratégie...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Levée de fonds de 6 millions d’euros de la fintech lyonnaise Mon Petit Placement

Mon Petit Placement, start-up lancée en 2017, a bouclé en ce mois de novembre sa troisième levée de fonds pour un montant de 6...

Lutte contre la cybercriminalité : l’exemple du défi IA lancé par le gouvernement canadien aux petites entreprises

Comme les autres organismes de police canadiens, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) peine à accéder aux données chiffrées saisies lors d'enquêtes criminelles. C'est...

Continuity annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès d’Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures

Continuity a levé 5 millions d’euros en Seed auprès d'Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures a annoncé la jeune pousse cette semaine. La start-up...

ADAM9, un gène potentiellement impliqué dans les formes graves de Covid-19 identifié par l’intelligence artificielle

Pourquoi certains patients atteints de Covid-19 sont-ils asymptomatiques alors que d'autres développent des formes graves, notamment le SDRA (syndrome de détresse respiratoire aigüe) ?...

Vienne, première ville au monde certifiée IEEE AI Ethics pour sa stratégie d’humanisme numérique

En ce mois de novembre, la ville de Vienne, en Autriche, a obtenu le label de certification IEEE AI EThics la récompensant pour son engagement en faveur d’une stratégie d’humanisme numérique. L’IEEE, la plus grande organisation professionnelle technique au monde se consacrant à l’avancement de la technologie pour le bien de l’humanité, et l’IEEE Standards Association (IEEE SA) ont annoncé que la ville de Vienne est la première ville au monde à obtenir la certification IEEE CertifiAIEd AI Ethics (AIE) pour avoir fait progresser la stratégie d’humanisme numérique de la ville.

L’IEEE est la plus grande organisation professionnelle technique au monde se consacrant à l’avancement de la technologie pour le bien de l’humanité. Via ses publications, ses conférences et ses normes technologiques renommées, ainsi que ses activités professionnelles et éducatives, l’IEEE est la voix de confiance dans une grande variété de domaines : systèmes aérospatiaux, ordinateurs, télécommunications, génie biomédical, énergie électrique et électronique grand public.

Quant à l’IEEE Standards Association (IEEE SA), c’est une organisation collaborative  au cœur de laquelle des innovateurs améliorent les normes mondiales pour les technologies. L’IEEE SA fournit un environnement pour la recherche de consensus, avec une ouverture mondiale, et une plateforme permettant à des individus de travailler ensemble sur le développement de normes technologiques de pointe, pertinentes pour le marché, et de solutions industrielles façonnant un monde meilleur, plus sûr et durable.

La certification CertifAIEd d’IEEE vise à booster la confiance des entreprises publiques et privées qui utilisent les avantages de l’éthique de l’intelligence artificielle en  leur attribuant une certification en l’absence, ou en complément, de réglementations appliquées pour l’IA. Étant donné que la législation proposée dans l’UE exigerait une certification de conformité pour tout système basé sur l’IA afin d’atténuer tous les risques imprévus, la ville de Vienne s’attaque à ces risques et démontre les avantages d’une innovation gouvernementale responsable en obtenant le label IEEE CertifAIEd. Ce faisant, elle crée un précédent pour que d’autre villes et entités puissent atteindre leurs objectifs de manière responsable et centrée sur l’humain.

Peter Hanke, conseiller municipal chargé des affaires économiques, a déclaré :

« Avec l’intelligence artificielle, nous pouvons rendre de nombreuses tâches administratives plus efficaces et plus rapides. En tant que ville de Vienne, nous jouons là un rôle moteur, tout particulièrement au contact direct des personnes et surtout lorsqu’on traite des données, la prudence est requise. Les individus sont au centre de nos préoccupations. »

Le label IEEE CertifAIEd garantit qu’un produit, service ou système a été vérifié pour satisfaire à des critères pertinents en matière d’éthique, qu’il contribue à un niveau de confiance supérieur et démontre une approche proactive pour gagner la confiance du public dans les systèmes d’IA. Il existe actuellement quatre ensembles de critères disponibles pour la certification IEEE CertifiAIEd :

  • Les critères de transparence concernent des valeurs intégrées dans la conception d’un système, ainsi que la disponibilité et la divulgation de choix effectués pour le développement et le fonctionnement.
  • Les critères de responsabilité reconnaissent que l’autonomie du système/service et les capacités d’apprentissage sont le résultat d’algorithmes et de processus computationnels conçus par des humains et des organisations qui restent responsables de leurs résultats.
  • Les critères de biais algorithmiques concernent la prévention des erreurs systématiques et des comportements indésirables reproductibles qui créent des résultats injustes.
  • Les critères de confidentialité visent à respecter la sphère privée de la vie et l’identité publique d’un individu, d’un groupe ou d’une collectivité, préservant ainsi la dignité.

Konstantinos Karachalios, directeur général d’IEEE SA a déclaré :

« L’IEEE a jeté les bases de l’éthique de l’intelligence artificielle sur la base de principes et de normes créés par des centaines de nos bénévoles au cours des cinq dernières années, qui ont déjà des répercussions mondiales. IEEE CertifAIEd représente notre évolution continue de l’écosystème de l’éthique de l’intelligence artificielle en établissant un programme visant à inspirer la confiance et un moyen vers la mise en œuvre responsable de systèmes d’IA qui démontrent l’engagement d’une organisation à préserver les valeurs humaines, la dignité et le bien-être, et à respecter, protéger et préserver les droits humains fondamentaux. Nous sommes honorés de travailler avec la ville de Vienne pour soutenir sa plateforme Digital Humanism et fournir le label pour l’innovation responsable nécessaire dans le monde actuel afin d’inspirer une confiance certifiée pour ses systèmes d’IA. »

Pour Peter Weinelt, directeur-général adjoint, la protection des données est primordiale :

« La sécurité et la protection des données doivent être au premier plan lorsqu’on utilise l’IA depuis le tout début. C’est pourquoi nous nous sommes appuyés sur une expertise internationale pendant le développement du logiciel et avons procédé à la certification éthique de notre programme. »


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thierry Maubant

Partager l'article

Levée de fonds de 6 millions d’euros de la fintech lyonnaise Mon Petit Placement

Mon Petit Placement, start-up lancée en 2017, a bouclé en ce mois de novembre sa troisième levée de fonds pour un montant de 6...

Lutte contre la cybercriminalité : l’exemple du défi IA lancé par le gouvernement canadien aux petites entreprises

Comme les autres organismes de police canadiens, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) peine à accéder aux données chiffrées saisies lors d'enquêtes criminelles. C'est...

Continuity annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès d’Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures

Continuity a levé 5 millions d’euros en Seed auprès d'Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures a annoncé la jeune pousse cette semaine. La start-up...

ADAM9, un gène potentiellement impliqué dans les formes graves de Covid-19 identifié par l’intelligence artificielle

Pourquoi certains patients atteints de Covid-19 sont-ils asymptomatiques alors que d'autres développent des formes graves, notamment le SDRA (syndrome de détresse respiratoire aigüe) ?...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci