Tesla va devoir répondre de sa responsabilité dans 2 procès concernant des accidents mortels

La Tesla Model 3 est le véhicule phare de la société d’Elon Musk. En 2019, deux d’entre elles équipées du système Autopilot ont été impliquées dans des accidents mortels aux Etats-Unis. Les familles des conducteurs décédés se sont retournées contre Tesla, affirmant que ces morts étaient imputables aux défaillances de son système d’aide à la conduite.

Selon les données de rapports d’accidents publiées par la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) en juin 2022, 273 accidents de voitures équipées de systèmes ADAS 2 aux Etats-Unis concernaient des véhicules Tesla.

Les systèmes avancés d’aide à la conduite de niveau 2 comme Autopilot de Tesla apportent une automatisation partielle de la conduite. Ils contrôlent la direction, l’accélération et le ralentissement, mais le conducteur humain doit rester pleinement engagé dans la conduite et pouvoir reprendre le contrôle du véhicule à tout moment.

Tesla affirme que les conducteurs sont avertis de la nécessité de cette surveillance, bien que son système d’aide à la conduite soit connu sous les appellations trompeuses “Autopilot” et “Full Self-Driving Capability”. C’est cette affirmation qui lui a d’ailleurs permis de gagner un procès en avril dernier contre un conducteur blessé à la suite d’une sortie de route alors qu’il était à bord d’une Model S équipée d’Autopilot.

Les 2 prochains procès vont être d’une tout autre importance pour la réputation de la firme et celle d’Elon Musk. Les décisions prises influeront également celles des prochains procès concernant des accidents mortels.

Tesla garde la même ligne de défense

Le premier procès en Californie concerne un accident survenu à Micah Lee en 2019. La Model 3 équipée du système Autopilot a dévié de sa trajectoire, percuté un palmier et pris quasi-instantanément feu, entraînant la mort du conducteur et des blessures graves pour les passagers, dont un enfant. Pour les plaignants, l’autopilot est en cause, ils accusent Tesla d’avoir vendu un véhicule tout en sachant qu’il était défectueux.

Le deuxième procès débutera un peu plus tard, début octobre, en Floride. Stephen Banner était lui aussi à bord d’une Model 3 qui est venue s’encastrer sous la remorque d’un camion. Sa veuve a déposé plainte contre Tesla pour non-fonctionnement du système ADAS.

Tesla nie également toute responsabilité dans ces 2 accidents. Selon Reuters, la société avancerait même que Micah Lee avait bu avant de prendre le volant et qu’il n’est pas établi que l’Autopilot était activé au moment de l’accident.

Jonathan Michaels, l’un des avocats des plaignants, n’aurait pas souhaité commenter les arguments de Tesla, mais aurait déclaré être “pleinement conscient des fausses affirmations de Tesla, y compris leurs tentatives honteuses de blâmer les victimes pour leur système de pilotage automatique défectueux connu”.

Des documents ont été transmis à la cour ne plaidant pas en faveur de Tesla ni d’Elon Musk d’ailleurs. Après un accident en 2016 où une voiture avait percuté un camion, le PDG avait affirmé que la société allait apporter des modifications aux détecteurs du système. Selon les dépositions de divers employés auxquelles Reuters a eu accès, presque rien n’aurait été fait…

Tesla a demandé à la cour que ces témoignages et certains documents soient gardés secrets mais les avocats des plaignants s’y opposent et entendent que le public soit au courant des défaillances du système et du rôle joué par l’entreprise en n’y remédiant pas.

Recevez gratuitement l'actualité de l'intelligence artificielle

Suivez la Newsletter de référence sur l'intelligence artificielle (+ de 18 000 membres), quotidienne et 100% gratuite.


Tout comme vous, nous n'apprécions pas le spam. Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers.
Partager l'article
Offre exclusive : 1 an d'abonnement au magazine ActuIA + Le guide pratique d'adoption de l'IA en entreprise pour seulement 27,60€ Boutique ActuIA Pour tout abonnement à ActuIA, recevez en cadeau le Guide Pratique d'Adoption de l'IA en Entreprise, d'une valeur de 23€ !
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.