Intelligence artificielle Seulement 6% des entreprises en France utilisent l’intelligence artificielle selon Eurostat

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

La commission européenne lance 11 partenariats pour répondre à la transition écologique et numérique

Dans l'objectif de stimuler les investissements dans la recherche et l'innovation et de relever les grands défis en matière de climat et de durabilité,...

Le parlement européen adopte une résolution pour une meilleure gouvernance et un meilleur partage des données

La gouvernance des données est un sujet qui revient de façon récurrente depuis l'annonce de la nouvelle réglementation sur l'IA par la Commission européenne....

Facebook AI dévoile BlenderBot 2.0, un chatbot qui adapte sa mémoire sur le long terme

Facebook AI Research (FAIR), le laboratoire de recherche sur l'intelligence artificielle de Facebook, a travaillé sur BlenderBot 2.0, un chatbot qui combine mémoire à...

L’intelligence artificielle dans le service client des entreprises : l’enquête d’Axys Consultants

Dans sa seconde édition du baromètre pour mieux saisir l'impact de l'IA et de la digitalisation sur le service client, Axys Consultants a interrogé...

Seulement 6% des entreprises en France utilisent l’intelligence artificielle selon Eurostat

Avec la nouvelle réglementation sur l’intelligence artificielle présentée par l’Union européenne la semaine dernière, les entreprises et institutions disposent d’indications supplémentaires si elles souhaitent favoriser l’arrivée de l’IA dans leur stratégie. Une enquête d’Eurostat sur l’utilisation des technologies d’information et de communication dans les entreprises menée par la Commission européenne a permis de mettre en avant l’adoption de l’IA au sein des sociétés. 

L’utilisation de l’IA dans les entreprises

L’étude réalisée s’est intéressée aux applications de l’IA dans quatre systèmes :

  • Les services de chat où un chatbot ou un agent virutel répond aux clients
  • L’utilisation de toute technique de machine learning afin d’analyser les big data
  • L’utilisation du traitement automatique du langage naturel (NLP)
  • La génération de langage naturel ou de reconnaissance vocale pour l’analyse de big data

Les autres systèmes d’IA existants ne sont pas inclus dans le rapport.

Les résultats ont montré que 7% des entreprises européennes comptant au moins dix employés se servent de l’intelligence artificielle à l’aide de l’un (ou de plusieurs) des quatre systèmes précédemment évoqués.

Pour ce qui est de l’analyse des big data, 2% des entreprises utilisent le machine learning, 1% génère un langage naturel, utilise le NLP ou la reconnaissance vocale. 2% des entreprises utilisent le chatbot ou l’agent virtuel dans leurs services d’après-vente ou d’aide à la clientèle. Les 2% restants exploitent ces quatre systèmes afin de concevoir des robots de service plus ou moins autonome dans la réalisation de tâches de nettoyages, de tri, d’aide à la clientèle etc.

Selon les systèmes d'IA, on constate une utilisation plutôt faible de l'IA au sein des entreprises européennes

Un autre aspect évoqué dans cette étude concerne les attentes des entreprises quant à leur utilisation de l’intelligence artificielle. Les sociétés souhaitent que l’IA soit utile pour augmenter la productivité, faire grandir leur chiffre d’affaires, pour encourager la création de nouveaux profils d’emplois et pour améliorer les façons de travailler dans différents secteurs.

Une inégalité dans l’utilisation de l’IA au niveau européen

Si les chiffres fournis par Eurostat montre que l’utilisation des systèmes d’IA dans les entreprises est relativement faible, elle dévoile aussi les inégalités existantes entre les différents pays membres de l’Union Européenne. Si la moyenne au sein de l’Europe est de 7%, certains pays dépassent ce seuil.

L’Irlande (23%), Malte (19%), la Finlande (12%) ou encore le Danemark (11%) sont les quatre pays où l’IA est utilisée par au moins une entreprise sur dix. En bas de classement, on retrouve Chypre (3%), la Hongrie (3%), la Slovénie (3%) et la Lettonie (2%), seules trois entreprises sur cent utilisent l’IA dans ces quatre états. La France, quant à elle, se situe en milieu de classement, accompagnée de pays comme l’Estonie, la Croatie, le Luxembourg ou les Pays-Bas avec 6% des entreprises utilisant l’IA.

Si l’on reprend chacun des quatre systèmes :

  • la Finlande (6%) est le pays où les systèmes de chatbot et d’agent virtuel sont les plus utilisés, contrairement à la France (1%) qui fait partie des derniers du classement.
  • L’Irlande (20%) reste en tête pour ce qui est des techniques de machine learning. Les entreprises françaises ne sont que 2% à les exploiter, en corrélation avec la moyenne européenne.
  • L’analyse de la big data grâce au NLP et à la reconnaissance vocale n’est pas quelque chose de très exploité en Europe, la Suède avec 4% d’utilisation est en tête. La France est dans la moyenne avec 1%.
  • Les robots de service sont utilisés par 3% des entreprises en France, c’est un peu mieux que la moyenne européenne (2%) mais légèrement en dessous du Danemark (5%).

 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Quel rôle l’intelligence artificielle joue-t-elle dans la lutte contre les incendies de forêt ?

Le Maroc, l'Espagne et la France connaissent actuellement une vague de chaleur très importante qui surprend les météorologues car elle arrive précocement. Avec le...

L’UMONS introduit 40 portefeuilles projets FEDER-FSE+ pour un budget de plus de 280 millions d’euros

Le FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) et le FSE (Fonds Social Européen Plus) ont pour objectif de renforcer la cohésion sociale et économique...

Yoshua Bengio fait son entrée dans le dictionnaire Larousse

Nouveau signe de la popularisation de l'intelligence artificielle, le directeur scientifique de Mila et professeur à l’Université de Montréal, Yoshua Bengio, intègre le Petit...

METAFORA biosystems lance METAflow, logiciel cloud d’analyse numérique de cytométrie en flux

METAFORA Biosystems, une société qui a développé une plateforme de cytométrie en flux alimentée par l'IA pour générer des diagnostics in vitro (DIV) plus...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci