Intelligence artificielle Une nouvelle technologie IA développée pour détecter plus tôt les cancers de...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Afin de lutter contre la présence d’amiante dans ses wagons, la SNCF fait appel au machine learning

Durant l'été 2019, plusieurs salariés de la SNCF ont dénoncé un problème sanitaire majeur dans certains des wagons de fret de la société ferroviaire....

Pixyl lève 2,2 millions d’euros afin de commercialiser sa solution de détection de pathologies neurologiques

Fondée en 2015, Pixyl est une entreprise française spécialisée dans l'imagerie médicale. La start-up a annoncé une levée de fonds de 2,2 millions d'euros auprès du...

Google souhaite vaincre les problèmes dermatologiques à l’aide de l’intelligence artificielle

Il y a quelques années, L’Université de Waterloo exploitait l'intelligence artificielle pour faciliter la détection des cancers de la peau. Dans le même esprit,...

MoveNet pour TensorFlow.js : un modèle de deep learning analysant la posture du corps humain depuis le navigateur

Ronny Votel et Na Li de Google Research ont annoncé sur le blog Tensorflow la publication d'un nouveau modèle de détection de postures intitulé...

Une nouvelle technologie IA développée pour détecter plus tôt les cancers de la peau

L’Université de Waterloo a publié le 23 août dernier les résultats des recherches menées avec le Sunnybrook Research Institute de Toronto sur la détection des cancer de la peau. Les chercheurs sont parvenus à développer une nouvelle technologie utilisant l’intelligence artificielle pour détecter les mélanomes plus tôt.

Analyser les images grâce à un programme de machine learning

Afin de détecter le mélanome, cette nouvelle technologie se base sur un logiciel de machine learning analysant des images de lésions cutanées. Elle peut ainsi fournir aux médecins des données objectives sur les biomarqueurs révélateurs du mélanome. Le délai de détection est fondamental pour le traitement et les chances de guérison.

Ce système intelligent été développé à partir de dizaines de milliers d’images de peau et de leurs niveaux correspondants d’eumélanine et d’hémoglobine. Il donne ainsi aux médecins des informations précieuses sur les caractéristiques de la lésion. Cela permet de pouvoir exclure ou non le mélanome et d’envisager directement le traitement. Du côté des patients, cela impliquerait une réduction du nombre d’analyses invasives telles que les biopsies.

Une technologie disponible prochainement

 

Cette nouvelle technologie serait une avancée considérable dans le diagnostic des cancers de la peau. Comme l’indique Alexander Wong:

” Cela pourrait être un outil très intéressant pour soutenir la décision clinique en matière de cancer de la peau. Plus il y a d’informations interprétables, plus les décisions sont judicieuses “.

Au lieu d’un examen visuel subjectif des lésions cutanées déterminant la nécessité d’une biopsie, le programme développé propose un déchiffrement des niveaux de biomarqueurs. Les informations obtenues concernent notamment raccourcissent le processus de diagnostic et le début du traitement si nécessaire.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Johanna Diaz

Partager l'article

360Learning lève 200 millions de dollars pour sa plateforme de formation collaborative B2B

L'EdTech a le vent en poupe et ce n'est pas nouveau ! 360Learning, scale-up franco-américaine fondée en 2013 par Guillaume Alary-Raisonnier, Nick Hernandez et...

Deep IA : Milestone Systems et Nvidia annoncent un partenariat technologique en France sur la vidéo

C'est un partenariat important qu'ont signé Milestone Systems, fournisseur de logiciel de gestion de vidéo IP VMS sur plateforme ouverte et Nvidia. Cette nouvelle...

Trophées de la HealthTech 2021 : France Biotech dévoile les entreprises récompensées

France Biotech, association des entrepreneurs de l'innovation en santé, a dévoilé lors de la cérémonie des trophées de la HealthTech 2021, organisée au...

La startup montpelliéraine Quantum Surgical spécialisée en robotique médicale lève 40 millions d’euros

Quantum Surgical, basée à Montpellier, conçoit des robots médicaux spécialisés dans le traitement mini-invasif du cancer dont Epione, développé pour les cas de cancer...