Intelligence artificielle COVID-19 : L'institut d'intelligence artificielle Mila présente son application et un Livre...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Le colloque DRIAS évoquera les responsabilités éthiques, juridiques et techniques des outils d’IA en santé

Les 21 et le 22 juin prochains aura lieu le Colloque DRIAS (Droit, IA et Santé), une initiative coorganisée par l'Institut de Recherche en...

La Chine présente ses « spécifications éthiques de l’intelligence artificielle de nouvelle génération »

Fin septembre, le ministère chargé de la Science et de la Technologie chinois a présenté ses nouvelles lignes directrices sous la forme de "spécifications...

L’analyse vocale sur smartphone pour détecter les signes d’un trouble dépressif

Lors de la 180e réunion de l'American Acoustic Association (ASA), une équipe de recherche de l'Université du Maryland, aux États-Unis, a présenté un modèle...

Allemagne : le projet SPELL, une plateforme sémantique pour l’aide à la décision dans les situations de crise

En juin 2021, le projet de recherche SPELL (pour Semantische Plattform zur intelligenten Entscheidungs- und Einsatzunterstützung in Leitstellen und beim Lagemanagement, en français :...

COVID-19 : L’institut d’intelligence artificielle Mila présente son application et un Livre Blanc

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie mondiale de Covid-19, Mila, l’Institut québécois d’intelligence artificielle, a annoncé la création d’une application de traçage. Yoshua Bengio, directeur scientifique de Mila, a présenté hier COVI et dévoilé un Livre Blanc préparé par les chercheurs impliqués dans le projet.

L’application de traçage de la Covid-19, similaire à d’autres initiatives de par le monde, a été développée au Canada et conçue pour protéger la vie privée. Selon Valérie Pisano, présidente et chef de la direction de Mila, COVI utilise l’intelligence artificielle pour donner le pouvoir aux citoyens de se protéger, limiter la propagation du virus et faciliter une levée sécuritaire et informée des mesures de distanciation sociale par les autorités de santé publique. Rassurante sur la protection de la vie privée, elle ajoute que ces données sont captées dans un bassin de 400 à 700 personnes, donc le niveau de précision est vague.

Afin de présenter l’application, Mila a dévoilé un livre blanc intitulé COVI White Paper – Version 1.0, signé par les chercheurs impliqués dans le projet : Hannah Alsdurf, Yoshua Bengio, Tristan Deleu, Prateek Gupta, Daphne Ippolito, Richard Janda, Max Jarvie, Tyler Kolody, Sekoul Krastev, Tegan Maharaj, Robert Obryk, Dan Pilat, Valérie Pisano, Benjamin Prud’homme, Meng Qu, Nasim Rahaman, Irina Rish, Jean-Franois Rousseau, Abhinav Sharma, Brooke Struck, Jian Tang, Martin Weiss, Yun William Yu.

Dans ce document, ils expliquent notamment les objectifs de l’application, reviennent sur les questions de privacité et de gestion des données, la structure du simulateur épidémiologique, l’utilisation du machine learning et l’expérience utilisateur.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

Laurent Félix devient Directeur Général France d’Ekimetrics

Ekimetrics, spécialiste européen en data science et intelligence artificielle au service des entreprises, a annoncé cette semaine la nomination de Laurent Félix au poste...

Forum de l’évaluation de l’intelligence artificielle : Créer la confiance et valider les performances, ou comment définir un environnement favorable au développement de...

Le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) organise le premier forum d'évaluation de l'intelligence artificielle (IA). Cet événement sera l'occasion d'échanger autour du développement de...

Zoom sur l’automatisation des rapports COVID-19 de Santé Publique France par Dynacentrix

L'agence Santé publique France, en charge de la surveillance épidémiologique du covid-19, pilote le système national de veille et d’alerte et de surveillance sanitaire...

Retour sur le lancement de MAESTRIA, plateforme numérique de diagnostic intégratif de la cardiomyopathie auriculaire

Le projet de recherche MAESTRIA (Machine Learning and Artificial Intelligence for Early Detection of Stroke and Atrial Fibrillation) a été officiellement lancé fin septembre....