Intelligence artificielle Microsoft et l'armée américaine signent un accord visant à doter les soldats...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Nouvelle vision de la défense américaine : le Pentagone mise sur l’IA, l’informatique quantique et de pointe

Dans le cadre d'un discours, le chef du Pentagone, Lloyd Austin, a présenté sa nouvelle vision de la défense américaine. Le département de la...

Microsoft se penche sur l’exécution des réseaux neuronaux convolutifs pour ses HoloLens

Microsoft Research a annoncé sur son blog que son multiprocesseur, le Holographic Processing Unit (HPU) est en phase d'amélioration. Déjà présent sur la première...

Paypal installe deux laboratoires dédiés à l’innovation en Inde

Paypal a annoncé l'ouverture de deux laboratoires dédiés à l'innovation au sein de ces centres technologiques de Chennai et de Bengaluru. La firme détenait...

Infographie: comment les jeunes asiatiques perçoivent-ils l’avenir numérique selon Microsoft?

Microsoft Asia Digital Future Survey a publié en février dernier une infographie très intéressante sur l'avenir numérique. Ils ont interrogé 1400 jeunes sur 14...

Microsoft et l’armée américaine signent un accord visant à doter les soldats de casques de réalité augmentée

Le 31 mars dernier, l’entreprise Microsoft a signé un accord avec le commandement militaire de l’armée des Etats-Unis. Ce contrat prévoit l’achat de dispositifs technologiques liés à l’intelligence artificielle, et plus particulièrement celui de 120 000 casques de réalité augmentée.

Avec cet accord, l’armée américaine confirme son fort intérêt pour l’utilisation de l’IA et des nouvelles technologies. Microsoft s’engage en effet à concevoir des casques de réalité augmentée avec des attentes particulières. En effet, ces casques de réalité augmentée devront être efficaces dans le cadre de combats rapprochés en milieu urbain, mais aussi dans un environnement sombre.

Dans une optique de rendre les interventions du genre beaucoup plus sûres, l’armée américaine a également demandé la création de lunettes pouvant permettre de visualiser au mieux l’objectif de la mission.

La réalité augmentée intégrée dans les casques servirait à regarder à travers les murs, observer et se projeter au-delà des coins de rues sans se déplacer. Tous les casques seraient connectés entre eux ce qui permettrait, par exemple, aux supérieurs restés en retrait, de voir et d’analyser ce que peuvent voir les soldats en temps réel.

Cette connexion permettrait également aux soldats de recevoir quasi immédiatement, des images envoyées par leur commandement comme celles d’une caméra fixée à un drone. L’intelligence artificielle est mise à contribution dans des puces capables d’analyser l’ensemble des mouvements du soldat : clignements et mouvement des yeux, utilisation de l’arme via le mouvement des mains, etc.

Toutefois, cet accord à hauteur de 21 milliards de dollars, ne semble pas faire l’unanimité au sein de Microsoft. Près d’une centaine d’employés de la firme avaient déjà manifesté leur mécontentement en 2018 (date où les premiers prototypes étaient testés), considérant que les technologies qu’ils développaient ne devaient pas rendre service au monde militaire. Une question d’éthique de l’IA qui pourrait ressurgir puisque l’armée américaine, très satisfaite, considère que ces nouvelles technologies rendent plus sûr et plus efficace, le travail des soldats.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Covid-19 : Focus sur Early Warning System (EWS) développé par BioNTech et InstaDeep pour détecter les variants à haut risque du SARS-CoV-2

En ce moment, nous entendons beaucoup parler de Delta et Omicron, les deux variants circulant le plus en France, mais on est loin d'imaginer...

La CNIL lance une consultation publique sur l’usage des caméras intelligentes dans les espaces publics

Devant la recrudescence des caméras intelligentes ou augmentées dans les espaces publics et les problèmes éthiques ou juridiques que ces dispositifs posent, la CNIL,...

Est-ce que Python est sécurisé ? Etude réalisée par Snyk

Selon une étude réalisée par Snyk, aujourd'hui, 43 % de toutes les fuites de données sont directement liées à des vulnérabilités découvertes au sein...

Bouches-du-Rhône et Var : 12 000 piscines non déclarées détectées grâce à l’Intelligence Artificielle

Il y a et il y aura toujours des fraudeurs... L'intelligence artificielle va permettre de repérer ceux qui ont «omis» de déclarer certains bâtis...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci