Intelligence artificielle La méthode scientifique - Art et IA : ceci n'est pas un...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

La Méthode scientifique invite Yann LeCun pour son émission “Y a-t-il un cerveau dans la machine ?”

"Y a-t-il un cerveau dans la machine ?" C'est la question que s'est posée La Méthode scientifique dans son émission du 30 août dernier. La...

Podcast – Deepfake : faut-il le voir pour le croire ?

L'avant dernier numéro de la saison de La Méthode scientifique, émisson diffusée sur France Culture, est consacré aux Deepfakes, les vidéos manipulées grâce au...

La police prédictive – La méthode scientifique (Podcast)

Alors que nous nous penchions ce 5 décembre sur la justice prédictive, l'émission La méthode scientifique diffusée sur France Culture était, elle, consacrée à...

La méthode scientifique : Cathy O’Neil : pour une éthique des algorithmes

Pour le dernier numéro de La méthode scientifique de l'année 2018, Nicolas Martin recevait Cathy O'Neil, connue de l'ensemble de la communauté scientifique pour...

La méthode scientifique – Art et IA : ceci n’est pas un bit

La méthode Scientifique était consacrée ce 26 novembre au lien de plus en plus étroit qu’entretiennent art et intelligence artificielle. Nicolas Martin était entouré, pour se pencher sur le sujet, de Béatrice Joyeux-Prunel, maîtresse de conférences en histoire de l’art contemporain à l’ENS et David Desrimais, fondateur de Jean Boîte Editions, qui publie « 1 the Road », premier roman écrit par une intelligence artificielle.

L’émission fait suite à la vente aux enchères chez Christie’s du portrait d’Edmond de Bellamy réalisé par une intelligence artificielle, qui a atteint la somme de 430 000 dollars.

Si le sujet du lien entre artiste, machine et création artistique n’est pas nouveau, il monte en puissance avec l’évolution technique. La question est de savoir, de l’homme ou de la machine, qui est l’auteur de l’oeuvre ? Une exposition intitulée “Artistes et Robots”,  organisée au Grand Palais au printemps dernier invitait les visiteurs à s’interroger sur le sujet de la création artistique par la machine.

Si certains estiment qu’une machine se contente de reproduire à l’identique ce pour quoi elle a été programmée, la question est en réalité beaucoup plus subtile. Il est possible d’ajouter une part aléatoire dans les algorithmes.

Aujourd’hui, l’émergence des GANs permet d’atteindre des performances telles qu’elles repoussent encore les limites de la création par la machine. Nous pouvons voir l’oeuvre se créer sous nos yeux, sans être capable d’imaginer au préalable quel pourra être le résultat. Au point que la personne ayant mis au point l’intelligence artificielle puisse elle même se laisser surprendre par la création.

Une autre question pourrait être celle de la valeur de l’art. La possibilité d’industrialiser la création d’oeuvres artistiques uniques ne risque-t-elle pas de mener à une dévalorisation de l’art ?

Voici une petite démonstration du procédé de transfert de style permettant à donner à n’importe quel image ou vidéo le style d’une oeuvre artistique existante :

 

Les BIGGAN qui commencent à se populariser permettent d’aller encore plus loin dans la création, permettant de générer des images totalement surréalistes:

Pour aller plus loin : https://ganbreeder.app/


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
ActuIA

Partager l'article

Enquête Premier emploi 2022 de Telecom Paris : des ingénieurs recherchés et bien rémunérés

Télécom Paris, école de l'Institut Mines-Télécom et membre fondateur de l'Institut Polytechnique de Paris, forme des ingénieurs généralistes du numérique. Elle a récemment publié...

Canada : l’utilisation de l’intelligence artificielle reste faible au sein des entreprises selon les RH

Les ressources humaines (RH) ont un rôle important au sein des entreprises. Au Canada, l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CHRA) a mené...

Focus sur le projet de recherche européen HosmartAI « Hospital Smart development based on AI »

Le projet de recherche européen HosmartAI a pour objectif de doter l'Europe d'un système de santé fort, efficient, durable et résilient, bénéficiant des capacités...

Prédire la mortalité et la durée du séjour en unité de soins intensifs grâce au machine learning

Les unités de soins intensifs (USI) assurent une continuité des soins et une surveillance continue aux patients atteints de maladies graves. Une équipe de...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci