Intelligence artificielle Intelligence artificielle : SAP s'engage à respecter une charte de 7 lignes...

Pour approfondir le sujet

  • Plus d'actualités sur
  • SAP
Sur le même thème :

La Chine présente ses « spécifications éthiques de l’intelligence artificielle de nouvelle génération »

Fin septembre, le ministère chargé de la Science et de la Technologie chinois a présenté ses nouvelles lignes directrices sous la forme de "spécifications...

Concevoir des algorithmes et des modèles de Machine Learning plus éthiques : 3 questions à Michael Kearns

Michael Kearns, professeur de sciences informatique et de l'information à l'Université de Pennsylvanie, travaille notamment sur les sujets de l'apprentissage automatique, de la théorie algorithmique...

Une étude de BCG-Gamma révèle les niveaux de maturité des organisations et entreprises quant à l’IA responsable

L’adoption de l’Intelligence Artificielle en entreprise avance à grande vitesse. Mais pour être déployée à grande échelle au sein des organisations, l’IA doit être...

Utilisation de l’IA dans les médias : La commission de la culture demande à la Commission européenne un cadre éthique clair

Suite à la publication de son livre blanc sur l'IA, la Commission européenne travaille sur un cadre législatif pour une IA fiable qui devrait...

Intelligence artificielle : SAP s’engage à respecter une charte de 7 lignes directrices dans ses recherches

À l’heure où les questions de l’éthique et de la réglementation en matière d’intelligence artificielle sont de plus en plus présentes dans le débat public, SAP, géant allemand du logiciel de gestion d’entreprise, a publié ce mardi sur son site internet ses 7 lignes directrices en la matière. 

SAP s’est en effet engagé ce mardi à respecter une série de règles dans ses recherches en intelligence artificielle (IA) pour éviter un bouleversement technologique qui reléguerait d’un clic l’intelligence humaine au second plan comme l’indique l’AFP.

Cette charte est le fruit d’une recherche commune entre ingénieurs, théologiens et spécialistes de sciences politique ou de bio-éthique, consultés par le groupe allemand, qui emboite ainsi le pas à Google ou Microsoft.

Peu connu du grand public, SAP commercialise des prologiciels (SAP, Hana) qui permettent aux entreprises de gérer les commandes ou les stocks de 400.000 entreprises à travers le monde ainsi que les payes ou plannings de millions de salariés. Les technologies d’intelligence artificielle, ensembles d’algorithmes réunis dans un système capable de simuler certains traits de l’intelligence humaine, n’ont par nature ni conscience, ni morale.

© 2018 SAP SE or an SAP affiliate company.

L’éditeur SAP s’engage par cette charte, qui compte sept commandements, à mettre dès leur conception ses logiciels en conformité avec les principes de l’ONU et à développer des solutions “centrées sur l”humain” plutôt que la machine. Le champion du logiciel d’entreprise compte aussi s’attaquer au problème déjà récurrent des biais, les algorithmes s’étant avérés de redoutables propagateurs de biais sexistes et racistes, notamment en raison du manque de diversité au sein des équipes conceptrices.

Concrètement, l’entreprise juge essentiel que les employés soient associés à la progression de l’intelligence artificielle au sein de leurs tâches quotidiennes et que les “apports, capités, objectifs et limites” des systèmes d’AI soient systématiquement expliqués en toute transparence à ses clients. Mais SAP admet aussi dans ce document que le principal danger de l’intelligence artificielle réside dans son potentiel de destruction d’emplois.

“Les changements amenés par l’IA vont s’accompagner de la création de nouveau types d’emplois pour remplacer ceux désormais effectués par des technologies”, reconnait Luka Mucic, directeur administratif et financier de SAP.

“Notre réponse aux défis de l’intelligence artificielle s’appelle l’intelligence critique”, a répondu Christiane Benner, coprésidente du premier et très puissant syndicat allemand IG Metall, à l’occasion d’une conférence consacrée au sujet se tenant le même jour à Cologne.

Le syndicat allemand insiste sur l’importance de la pédagogie autour de l’arrivée de ces technologies dans la vie des entreprises et réclame notamment que chaque employé soit informé en amont et ait “son mot à dire dans son utilisation”.

Retrouvez l’intégralité de ses règles sur le site de SAP.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thierry Maubant

Partager l'article

Générer des structures de benzénoïdes grâce à l’intelligence artificielle

Les benzénoïdes sont une sous-famille d’hydrocarbures (molécules composées uniquement d’atomes d’hydrogène et de carbone) dont les atomes de carbone forment des hexagones. Les propriétés...

5 questions à Julien Chiaroni et Arno Pons sur le rapport sur l’IA de confiance de Digital New Deal

Comment mieux encadrer l'intelligence artificielle, lutter contre les biais et les dérives et œuvrer pour la mise en place d'une IA de confiance basée...

Ce modèle de machine learning détecte les contaminations microbiennes dans les cultures cellulaires

Les chercheurs de l’Alliance Singapour-MIT pour la Recherche et la Technologie (SMART) à Singapour, ont développé un modèle de détection d’anomalies qui utilise le...

Etude du Centre Hubertine Auclert sur « Les freins à l’accès des filles aux filières informatiques et numériques »

De nombreuses études sont menées tout au long de la scolarité des élèves, certaines se rapportent à la réussite scolaire des filles et leurs...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci