Intelligence artificielle IMT Mines Alès se dote d'un département d'enseignement sur l'intelligence artificielle adossé...

Pour approfondir le sujet

Le Forum 5i® 2018 annonce les gagnants de ses trophées DeepTech

Les Trophées « 5i® – Jean-Michel Lamure » et « Coup de cœur du public » ont été remis le 31 mai dernier à...

Scikit-learn, SOFA, Coq, Pharo : Inria lance son Academy de formation continue dédiée aux logiciels libres

Inria a présenté fin juillet son nouveau dispositif de formation continue. Centré sur les logiciels libres cette structure permettra l’accès aux grands noms des...

Stockage Objet du marché : OVHcloud fait l’acquisition d’OpenIO

OVHcloud a annoncé l’acquisition de la société française OpenIO afin de renforcer son offre de Stockage Objet du marché. Les deux entités veulent travailler sur...

IMT Mines Alès se dote d’un département d’enseignement sur l’intelligence artificielle adossé au laboratoire LGI2P

IMT Mines Alès a annoncé avoir pris la décision de faire évoluer son offre pédagogique pour la maintenir en adéquation avec les besoins de la société et les attentes des étudiants. C’est dans ce cadre, que l’établissement a créé un nouveau département d’enseignement dédié à l’intelligence artificielle qui ouvrira ses portes à la rentrée prochaine. (CP)

Les activités liées à l’intelligence artificielle (IA) progressent de manière significative dans les entreprises. Ainsi, l’organisme d’études IDC (International Data Corporation) estime que le marché de l’IA qui pesait près de 8 milliards d’euros en 2016 devrait passer à plus de 47 milliards d’euros d’ici 2020. De son côté, le rapport Villani fixe l’objectif de multiplier par trois le nombre de personnes formées en IA d’ici à 3 ans.

« Il s’agit d’une chance que nous nous devions d’apporter à nos élèves, explique Thierry de Mazancourt, directeur d’IMT Mines Alès. D’une part parce que notre école s’attache à développer ses domaines d’excellence autour des grands défis scientifiques, technologiques et sociétaux du XXIe siècle. Ensuite parce qu’elle dispose déjà de fortes compétences en matière d’intelligence artificielle avec son laboratoire de Génie Informatique et Ingénierie de Production (LGI2P) ».

En effet, des équipes de chercheurs spécialisés s’intéressent en particulier à l’Extraction des Connaissances, à l’Aide à la Décision, à la Résolution de Problèmes et à l’Apprentissage Automatique – sujets incontournables au cœur de toutes les ambitions scientifiques et technologiques de la transition numérique. Ces données, souvent massives, analysées et exploitées par des algorithmes et des techniques qui relèvent de la Science des Données, constituent le socle qui permet à l’IA de comprendre et d’apprendre en simulant un comportement humain.

Adossé à ce laboratoire, c’est un département d’enseignement dédié à l’intelligence artificielle et à l’informatique qui s’est structuré, visant à proposer une formation de pointe aux élèves, déclinée en deux options « Intelligence artificielle & sciences des données » et « Ingénierie logicielle ».

« L’intelligence artificielle s’intéresse à la résolution de problèmes complexes via l’utilisation detechniques informatiques capables de simuler certains traits de l’intelligence humaine comme le raisonnement ou l’apprentissage », explique Sylvie Ranwez, responsable du nouveau département. « Elle entretient des liens étroits avec les Sciences des Données. Avec l’avènement du Big Data, le Machine Learning et l’Intelligence Artificielle sont devenus d’incontournables sujets scientifiques et technologiques ».

L’option « Intelligence artificielle & sciences des données » formera des Data Scientists et des informaticiens intégrateurs des technologies de l’IA dotés d’une forte spécialité dans différents domaines applicatifs (Image, Traitement automatique de la langue, Santé) pour imaginer le monde numérique de demain.

« D’un autre côté, complète Sylvie Ranwez, des objets connectés domestiques aux réseaux de capteurs àlarge échelle des villes intelligentes, des smartphones aux clouds gérant des services en ligne, l’émergence des nouveaux usages du numérique nécessite l’ingénierie d’architectures logicielles de qualité maîtrisée malgré une complexité croissante ».

C’est l’objet de la seconde option « Ingénierie logicielle » qui formera des ingénieurs maîtrisant des méthodes, des paradigmes et des technologies nécessaires à la conception et au développement de solutions logicielles pertinentes. Pour compléter cette expertise en Ingénierie Logicielle, des fondamentaux d’Intelligence Artificielle permettront d’intégrer des approches automatiques de résolution de problèmes ou d’interprétation sémantique à des services logiciels innovants.

À ces deux options viendront prochainement s’ajouter des parcours accessibles par la voie de l’apprentissage. Ce nouveau département sur l’IA complète l’offre généraliste d’IMT Mines Alès, qui dispose par ailleurs de départements d’enseignements dans les domaines suivants ; génie civil et construction durable, matériaux innovants, industrie du futur, environnement-énergie-risques, ressources minérales.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Johanna Diaz

Partager l'article

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...