Actualité IA : 66 % des CEO feraient confiance aux organismes publiant un...

Pour approfondir le sujet

Element AI lève 200 millions de dollars

En fin de semaine dernière, Element AI, l'entreprise montréalaise fondée par Yoshua Bengio et Jean-François Gagné, a annoncé avoir récolté 200 millions de dollars...

24 nouveaux membres dont USERCUBE rejoignent le pôle SCS de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le pôle SCS, acteur majeur dans les domaines des Solutions Communicantes Sécurisées, la microéléctronique, l’IoT, l’IA, le big data et la sécurité numérique dans...

Technologies persuasives d’IA et du machine learning parmi les annonces faites au Oracle Open World

À l'occasion de l'Oracle Open World, le groupe a réalisé de nombreuses annonces concernant ses nouveautés sur l'ensemble de ses applications d’entreprise, afin de...

Yves Maitre devient CEO de HTC et travaillera sur la 5G, l’IA, la XR et la blockchain

HTC a annoncé ce jour l'arrivée au poste de CEO du français Yves Maitre. Ex-vice-président exécutif des équipements grand public et des partenariats chez...

IA : 66 % des CEO feraient confiance aux organismes publiant un code de déontologie selon une étude de Fujitsu

Dans une étude conduite dans 9 pays et publiée récemment, Fujitsu souligne la corrélation évidente entre la pérennité du succès et les mesures visant à instaurer la confiance. Ces dernières doivent notamment être en place pour garantir l’efficacité de toute décision fondée sur l’intelligence artificielle.

L’étudeFujitsu Future Insights Global Digital Transformation Survey Report 2019 souligne l’importance de la confiance dans le succès à long terme de l’entreprise, et plus particulièrement comme fondement d’une prise de décision fondée sur l’IA.

Fujitsu pays
© Fujitsu

Selon les résultats de cette dernière, les organisations ont plus de chances de réussir leur transformation numérique si leur approche comprend des mesures visant à faciliter la confiance, comme la présentation de perspectives à long terme, un leadership empathique et des mesures visant à responsabiliser les employés.

Selon le rapport de l’entreprise japonaise, 3 chefs d’entreprise sur 5 (63%) affirment qu’ils feraient confiance aux décisions prises par l’IA s’ils disposaient d’un raisonnement substantiel pour prendre ces décisions. Les deux tiers (66 %) sont même enclins à faire confiance aux organismes qui publient un code de déontologie régissant leur utilisation de l’IA.

Fujitsu étude
© Fujitsu

Bien que la transformation numérique soit achevée ou en cours dans 87 % des entreprises interrogées, le défi de la confiance demeure un enjeu, notamment en ce qui concerne la façon dont ces dernières traitent les données personnelles. Une majorité de CxO (Chief eXperience Officer) et de décideurs (72 %) craignent que leurs données personnelles soient exploitées par des organisations tierces sans autorisation. Néanmoins, 69 % des personnes interrogées trouvent acceptable de fournir ces-dites données à des entreprises qu’elles jugent dignes de confiance. 67 % y sont d’autant plus favorables si ces données peuvent contribuer à améliorer leurs produits et services.

Thierry Maubant

Partager l'article

Le corpus d’articles arXiv est désormais disponible sur Kaggle

Le corpus d'articles arXiv permet depuis plus de 30 ans à la communauté de chercheurs et au public d'avoir accès aux articles scientifiques dans...

Scikit-learn, SOFA, Coq, Pharo : Inria lance son Academy de formation continue dédiée aux logiciels libres

Inria a présenté fin juillet son nouveau dispositif de formation continue. Centré sur les logiciels libres cette structure permettra l’accès aux grands noms des...

Partenariat Life & Soft et CEA en bio-informatique, génomique, intelligence artificielle et technologies d’imagerie de pointe

Ce 4 août, Life & Soft et le CEA ont présenté officiellement leur accord de collaboration. Signé en avril 2020 pour une durée de...

Machine learning : L’Université d’Oxford et Atos installeront le plus grand super calculateur du Royaume-Uni

Atos et l'Université d'Oxford ont signé un contrat de quatre ans et d'une valeur de 5 millions de livres sterling pour un nouveau supercalculateur de...