Huawei présente le cluster IA « le plus rapide au monde » et investit 1,5 milliard de dollars dans l’IA open source

Huawei présente le cluster IA « le plus rapide au monde » et investit 1,5 milliard de dollars dans l’IA o
Actu IA

À l’occasion du Huawei Connect qui s’est tenu cette semaine à Shanghai, le géant chinois a fait part de ses avancées et nouveautés. L’intelligence artificielle a notamment été au centre des annonces. Huawei a ainsi présenté Atlas 900, son cluster d’entraînement d’IA, et annoncé un investissement de 1,5 milliard de dollars dans l’IA open source.

L’une des annonces marquantes du Huawei Connect a été sans aucun doute Atlas 900. Ce cluster d’entraînement d’IA a été présenté comme le plus rapide au monde. Sa puissance de calcul a été pensée pour favoriser l’innovation dans une dizaine de domaines, dont le transport autonome, l’astronomie, la météorologie et l’exploitation pétrolière. La société propose également Atlas 900 sur Huawei Cloud en tant que service destiné aux clusters d’intelligence artificielle. Zheng Yelai, président de Huawei Cloud, souligne que l’IA industrielle peut être utilisée commercialement et devient le principal moteur de l’innovation numérisée.

“Il suffit de 59,8 secondes à Atlas 900 pour le terminer. Ce qui fait de lui le plus rapide du marché, avec dix précieuses secondes d’avance sur le produit concurrent suivant” a précisé Ken Hu, vice-président de Huawei.

Selon la multinationale, l’intelligence artificielle est en train de passer de modèles basés sur des règles à des modèles statistiques, qui constituent la base du machine learning. Huawei estime que l’informatique statistique se généralisera dans les cinq prochaines années. L’IA représentera, selon la société, plus de 80% de toute la puissance de calcul mondiale. D’où l’importance pour la société de lancer Atlas 900 et d’investir dans le domaine. Le cluster est composé de plusieurs milliers de processeurs Ascend et permet d’entraîner ResNet-50 en 59,8 secondes selon Huawei, soit 10 secondes plus rapide que le précédent record du monde.

Huawei a notamment travaillé sur ce cluster avec Peng Cheng Lab, un institut de recherche chinois de la province du Guangdong.

“C’est une nouvelle ère de découverte”, a déclaré Ken Hu. “Un océan de potentiel illimité attend, mais ne se terminera pas avec un seul navire. Aujourd’hui, nous lançons un millier de navires. Travaillons ensemble pour tirer parti de cette opportunité historique et amener l’IA vers de nouveaux sommets”.

À noter qu’Atlas 900 sera également très utile au monde de la recherche. Le projet intergouvernemental Square Kilometre Array (SKA) par exemple, pourra exploité son impressionnante puissance de calcul pour faire apparaître des étoiles invisibles à l’œil nu.

“Concrètement, cela signifie que l’on réduit la quantité d’un jour de travail pour quelque 169 personnes à seulement dix secondes” a expliqué Ken Hu.

Huawei ne s’est pas limité à cette annonce en ce qui concerne l’intelligence artificielle. Le géant chinois a également défini ses 4 axes stratégiques visant à soutenir son développement en matière de calcul.

– Soutenir la recherche et innover en matière d’architecture
– Développer des processeurs pour tous les cas d’usage
– Se limiter à son cœur de métier
– Établir un écosystème ouvert

Pour cela, Huawei a annoncé un investissement de 1,5 milliard de dollars supplémentaires dans l’IA open source. L’entreprise souhaite augmenter sa base de développeurs partenaires de 1,3 millions à 5 millions afin de “concevoir les solutions et cas d’usage de demain”.