Actualité EdTech : EvidenceB lève 2 millions d'euros pour poursuivre le développement de...

Pour approfondir le sujet

EdTech : L’intelligence artificielle contre le décrochage ? La réponse de la start-up française EvidenceB kidscode

L'intelligence artificielle est présentée comme révolutionnaire pour de nombreux secteurs dont l'éducation. La start-up française EvidenceB kidscode propose une réponse à un problème rencontrée...

Projet Maven de Google avec l’armée américaine : plus de 3100 employés protestent

Plus de 3100 employés de Google ont envoyé une lettre à Sundar Pichai, dévoilée par le New York Times, pour protester contre la participation...

Facebook utilise l’intelligence artificielle pour lutter contre la propagande terroriste

Devant les critiques qui se sont multipliées depuis les récentes attaques terroristes, Facebook a souhaité mettre en avant le fait qu'elle lutte efficacement contre...

Vidéo : L’intelligence artificielle face aux réalités du bâtiment

En mars dernier, le laboratoire du futur des villes et des infrastructures (Leonard) créé par Vinci, a lancé une série de conférences autour de...

EdTech : EvidenceB lève 2 millions d’euros pour poursuivre le développement de son moteur d’intelligence artificielle

EvidenceB, start-up EdTech fondée en 2017, a annoncé avoir bouclé sa première levée de fonds. Ce sont 2 millions d’euros qui ont été investis pour permettre à la jeune pousse de poursuivre son développement et déployer sa technologie à l’international. Mêlant sciences cognitives et intelligence artificielle pour proposer un apprentissage personnalisé aux élèves (du primaire au lycée), EvidenceB a attiré l’attention des fonds FINORPA, IRD-Gestion, Nord France Amorçage ainsi qu’auprès du fonds d’impact sociétal LITA.co.

Cette levée de fonds de 2 millions d’euros, réalisée avec le soutien de BPI France dans le cadre de l’accompagnement à l’innovation et au développement des Deep Tech, doit permettre à EvidenceB de poursuivre le développement de son moteur d’intelligence artificielle dédiés à l’éducation personnalisée. Les fonds levés permettront également à la start-up d’augmenter ses ventes hors de France via le déploiement de son réseau commercial à l’international.

Répondre au défi de l’éducation personnalisée

En France, 40 % des élèves ne maîtrisent pas les bases en français à la fin du primaire. Les connaissances fondamentales ne sont pas acquises par tous et, chaque année ce sont ainsi près de 100 000 jeunes qui sortent du système éducatif sans diplôme de fin d’études secondaires. A l’origine de ces difficultés d’apprentissage, il y a d’abord le succès de la massification des systèmes éducatifs mais qui échoue à transformer « une éducation pour tous » en « une éducation pour chacun ». C’est un défi pour tout enseignant de prendre en compte le niveau de chaque élève individuellement.

C’est dans ce contexte et pour répondre à cet enjeu majeur que Thierry de Vulpillières, ex-directeur des partenariats éducatifs chez Microsoft, Catherine de Vulpillières, ex-professeur et auteur de manuels scolaires, et Didier Plasse, serial entrepreneur (Immostreet, Solarneo) ont créé EvidenceB en 2017.

La start-up a été accélérée chez Willa, qui soutient les femmes entrepreneures, Euratechnologies, Wilco et Educate (à Londres). En 2019, EvidenceB a fait partie des 7 finalistes aux BETT Awards 2019 et finaliste de la compétition internationale SheLovesTech à Pékin et lauréats d’Amplify / Girls in Tech de l’année France – Singapour.

Une technologie inédite qui combine sciences cognitives, machine learning et gamification

Pour permettre aux enseignants d’accompagner les élèves dans leur apprentissage de façon personnalisée, EvidenceB développe des logiciels d’activités pédagogiques qui s’adaptent aux connaissances et compétences de chaque élève. Pour ce faire, EvidenceB :

  • s’appuie sur les dernières avancées issues des principaux laboratoires de recherche en neurosciences et sciences cognitives (comment notre cerveau assimile les savoirs fondamentaux tels que les mathématiques, le langage, le positionnement dans l’espace, etc.) pour créer des contenus pédagogiques digitaux ;
  • développe en interne un moteur d’intelligence artificielle qui adapte et affine en permanence ces contenus selon le niveau des élèves pour les faire progresser le plus efficacement possible ;
  • crée des interfaces interactives (chatbots, univers gamifiés) pour que l’apprentissage soit le plus stimulant possible pour chaque élève.

Cette technologie d’Adaptative Learning est mise à disposition des éditeurs de manuels scolaires qui peuvent ainsi fournir aux enseignants des services complets d’assistance pédagogique pour la différenciation et la personnalisation des apprentissages.

Une technologie adoptée par les acteurs stratégiques de l’éducation mondiale

De l’Europe à l’Asie en passant par l’Afrique, les outils pédagogiques EvidenceB ont déjà convaincu des éditeurs de référence tels que Hatier, Nathan, Bordas… en France mais aussi Marshall Cavendish, leader à Singapour pour l’enseignement des mathématiques. De nombreuses discussions sont d’ailleurs en cours avec plusieurs nouveaux éditeurs aux États-Unis.

En outre, EvidenceB collabore d’ores et déjà avec plusieurs Ministères à l’étranger (Égyptien, Sénégal, Haïti…). En France, la start-up vient de voir son projet “Adaptiv’Math” retenu par le ministère de l’Éducation nationale pour développer un assistant pédagogique pour la différenciation et la personnalisation de l’apprentissages des mathématiques pour le cycle 2 (CP, CE1, CE2).

Une levée de fonds pour s’affirmer parmi les références mondiales de l’Adaptive Learning

Aujourd’hui, EvidenceB souhaite aller plus loin. La start-up bénéficie du niveau de maturité requis pour remporter des projets de plus en plus ambitieux et ainsi accélérer sa stratégie de conquête à l’international. Pour ce faire, elle prévoit en particulier de mettre en place son réseau commercial en Asie, Afrique et en Amérique du Nord.

Elle entend également développer de nouvelles versions de son moteur d’intelligence artificielle via le recrutement de plus de 20 collaborateurs data scientists et chercheurs en intelligence artificielle à Paris et à Lille.

Pour financer ces ambitions, EvidenceB a levé 2 M € auprès d’investisseurs de renom. Menés par FINORPA, IRD-Gestion et Nord France Amorçage, fonds des Hauts de France, ainsi que par le fonds d’impact sociétal LITA.co, ces investissements ont été complémentés par la BPI dans le cadre de l’accompagnement à l’innovation et au développement des Deep Tech.

Thierry de Vulpillières, cofondateur et CEO d’EvidenceB conclut :

« Nous sommes ravis d’accueillir des investisseurs de premier plan à l’occasion de ce premier tour de table et les remercions de leur confiance. Ce soutien valide la pertinence de notre stratégie et nous ouvre de nombreuses opportunités de développement. Nous disposons aujourd’hui de tous les atouts nécessaires pour participer à la mutation du système éducatif mondial. »

Thomas Calvi

Partager l'article

Transformation cloud et digitale : Thales élargit son écosystème de partenaires technologiques

Thales a dévoilé de nouveaux partenaires pour aider notamment les entreprises à accélérer, réduire les risques cyber et sécuriser les initiatives de transformation numérique....

Focus sur le projet APRIORICS de l’IUCT-O Toulouse : IA et médecine personnalisée pour lutter contre le cancer du sein

Le projet APRIORICS (Apprentissage Profond Renforcé par l’ImmunohistOchimie pour la Requalification d’Images de Cancers du Sein) a pour objectif d’utiliser l’intelligence artificielle afin de décrire...

Focus pays : Webinaire « L’intelligence artificielle, instrument de relance économique en Tunisie ? »

Le 29 juillet dernier, le ministère de l'industrie et des PME, en collaboration avec le projet Innov’i – EU4Innovation, a organisé un webinaire réunissant...

Le corpus d’articles arXiv est désormais disponible sur Kaggle

Le corpus d'articles arXiv permet depuis plus de 30 ans à la communauté de chercheurs et au public d'avoir accès aux articles scientifiques dans...