Covid-19 et IA : Le ministère des Armées retient le projet ONADAP du Centre Borelli et de l’Hôpital d’instruction des Armées Percy

Covid-19 et IA : Le ministère des Armées retient le projet ONADAP du Centre Borelli et de l’Hôpital d’i
blank
Actu IA
IA lutte Covid-19 Armees

Plus de 2 550 propositions ont été reçues par le ministère des Armées suite à son appel à projets pour lutter contre l’épidémie de COVID-19. Porté par le Centre Borelli et l’Hôpital d’instruction des Armées (HIA) Percy, le projet ONADAP a été retenu par l’Agence de l’innovation de défense (AID). Il permettra de modéliser la situation sanitaire du personnel soignant à l’échelle d’un hôpital ou d’un service hospitalier et d’anticiper la propagation du virus en son sein.

En mars dernier, l’AID avait lancé un appel à projets du ministère des Armées, dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre le COVID-19, visant à disposer de propositions pour lutter contre la pandémie de COVID-19. Il portait sur la recherche de solutions innovantes, qu’elles soient d’ordre technologique, organisationnel, managérial ou d’adaptation de processus industriels, qui pourraient être directement mobilisables afin de : protéger la population, soutenir la prise en charge des malades, tester la population, surveiller l’évolution de la maladie au niveau individuel et l’évolution de la pandémie, ou aider à limiter les contraintes pendant la période de crise.

Le ministère des Armées, via l’AID, a annoncé financer une solution basée sur l’IA qui permettra d’organiser au mieux la réponse des hôpitaux à la pandémie actuelle. Le projet ONADAP (pour Outil Numérique d’Aide à la Décision pour des stratégies dynamiques d’allocations de ressources humaines et matérielles en période d’Attrition des Personnels) porté par le Centre Borelli et l’Hôpital d’instruction des Armées (HIA) Percy a été retenu parmi les plus de 2 550 propositions ont été reçues par le ministère des Armées.

Le projet ONADAP permettra de modéliser la situation sanitaire du personnel soignant à l’échelle d’un hôpital ou d’un service hospitalier et d’anticiper la propagation du virus en son sein. L’AID financera, à hauteur de 408 000 euros, les travaux de recherche et de développement de cette plateforme numérique.

Le ministère des Armées indiqué qu’en ce contexte de crise, les professionnels de santé avaient besoin d’outils leur permettant de prendre les meilleures décisions en situation d’urgence. Grâce à l’IA, ONADAP devrait permettre l’anticipation de la propagation du virus au sein du personnel soignant. À l’instar des modélisations météorologiques, l’IA développée s’appuiera sur des modélisations épidémiques pour proposer à l’échelle d’un hôpital, ou d’un service hospitalier, une estimation du nombre de soignants qui pourraient être malades dans les prochains jours. Cette projection permettra au système hospitalier d’anticiper l’évolution de la situation sanitaire parmi ses personnels et donc de se réorganiser dans les meilleurs délais.