Intelligence artificielle Allemagne : le projet SPELL, une plateforme sémantique pour l'aide à la...

Pour approfondir le sujet

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...

Allemagne : le projet SPELL, une plateforme sémantique pour l’aide à la décision dans les situations de crise

En juin 2021, le projet de recherche SPELL (pour Semantische Plattform zur intelligenten Entscheidungs- und Einsatzunterstützung in Leitstellen und beim Lagemanagement, en français : Plateforme sémantique pour la prise de décision intelligente et le support opérationnel dans les centres de contrôle et dans la gestion de situation) a débuté pour une durée de trois ans. Cette initiative a pour objectif de mettre en place une mesure permettant de prévenir les dangers, d’apporter une aide en urgence et donc de s’adapter lors de situations de crise. Le projet met à contribution l’Institut Fraunhofer d’ingénierie logicielle expérimentale (IESE) de Kaiserslautern et prend part à GAIA-X.

Un projet pour concevoir une plateforme sémantique pour une prise de décision intelligente en situation de crise

La mise en place de ce projet part d’un constat que soutiennent toutes les parties prenantes de l’initiative. Dans les situations de crise telles que les catastrophes majeures, les pandémies, les catastrophes naturelles ou les pannes de courant généralisées, les ressources doivent être réparties correctement et la meilleure décision doit être prise sur la base des informations disponibles.

Bien entendu, cela est possible uniquement si les secours ou les personnes chargées d’intervenir ont une vue d’ensemble des données et des informations utiles et disponibles à l’instant T et que l’ensemble des équipes d’interventions peuvent être mises en relation rapidement. Ainsi, les partenaires du projet sont convaincues que l’IA peut être utilisée en ce sens afin de minimiser les mauvaises décisions et d’améliorer les interventions dans ce genre de situations désastreuses.

Une douzaine de partenaires pour le projet SPELL

Douze partenaires travaillent ensemble pour réussir à exploiter l’IA à bon escient dans le cadre de cette initiative (ndlr : GmbH signifie “société à responsabilité limitée”) :

  • Advancis Software & Services (Leader du consortium)
  • BASF SE
  • Corevas GmbH & Co
  • DRK-Landesverband Rheinland-Pfalz e.V.
  • Empolis Information Management GmbH,
  • IESE
  • FOKUS
  • ISE Informatikgesellschaft für Software-Entwicklung mbH,
  • LiveReader GmbH,
  • L’Université technique de Darmstadt,
  • VfS Verband
  • Apheris AI GmbH

Le projet est financé par le ministère fédéral allemand de l’Économie et de l’Énergie et prend part à GAIA-X, un projet européen destiné à faciliter l’interopérabilité des services et les échanges de données, reposant sur une mise en œuvre de protocoles techniques et des exigences éthiques communes.

Comment cette plateforme sémantique SPELL sera conçue ?

Afin de fonctionner, les services pris en charge par l’IA traitent les données entrantes des capteurs, par exemple, pour prédire la propagation des nuages ​​​​polluants ou la magnitude d’un séisme. Le machine learning sera exploité pour fournir des résultats fiables en fonction de la situation analysée par le modèle. L’IESE interviendra afin de mettre en place sa méthodologie. La plateforme intégrera diverses sources de données tout en étant conforme à la réglementation régissant sur la protection des données.

Apheris, l’un des derniers arrivants dans le projet, utilisera ses compétences pour adapter le modèle en fonction des exigences de chaque scénario possible et l’étoffera avec des modules supplémentaires appropriés. La plateforme intégrera notamment le moteur de confidentialité Apheris Core qui garantira une utilisation sécurisée de l’outil tout en préservant la confidentialité des processus de machine learning déployés par l’IESE.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...