Intelligence artificielle: trois perspectives de bouleversement dans les médias

Les utilisateurs sont de plus en plus en contact avec l’intelligence artificielle, quelque fois sans même s’en douter. Les produits enrichis en technologie se font progressivement une place dans le quotidien de millions de personnes. De leur côté, les grandes entreprises investissent toujours davantage pour développer leurs systèmes d’intelligence artificielle, que ce soit en traduction, en assistant virtuel ou encore en ce qui concerne les véhicules autonomes.

De nombreux secteurs vont connaître d’importants bouleversements, notamment celui des médias. Amélioration de l’expérience utilisateur, augmentation des revenus et de la productivité, l’intelligence artificielle et le machine learning y vont assurément jouer un rôle primordial.

Les chatsbots, une expérience client gagnante

Un grand nombre d’entreprises ont commencé à intégrer à leur plate-forme des chatbots utilisant l’intelligence artificielle pour interagir avec les clients. Ils leur permettent aux utilisateurs d’obtenir des informations, des réponses à leurs questions ou de leur vendre des services.

Les investissements dans ce domaine sont multiples et beaucoup cherchent à rendre cette interaction humain-machine plus fluide. Il s’agit de donner la sensation à l’utilisateur qu’il est en train de communiquer avec un autre humain. Pour l’instant les chatbots peuvent répondre à des requêtes simples en comprenant les questions et des mots clés. Ils peuvent être programmés pour qu’un chargé de clientèle prenne la suite de la conversation si nécessaire.

Le machine learning a pour objectif de progressivement améliorer la compréhension des chatbots et leur capacité à interagir de façon autonome. Mais il s’agit également pour les entreprises de proposer de nouvelles expériences utilisateur. Facebook, par exemple, a développé son chatbot baptisé The Food Network. Il recommande aux utilisateurs des recettes de cuisine de son importante base de données. D’autres sites peuvent proposer des bots modelés sur les goûts des utilisateurs. Ce n’est que le début des interactions humain-machine qui pourront être développées.

Une nouvelle manière de penser la personnalisation

La personnalisation est devenu un enjeu majeur au sein des médias. Faire sentir aux clients qu’ils sont pris en compte et considérés individuellement, selon leurs goûts et leur personnalité, a un impact important sur leurs décisions. Les entreprises cherchent donc à customiser leurs services mais également leur approche pour chaque client.

Pour cela, les données sont un enjeu crucial et une véritable course à la big data s’est lancée depuis quelques années. Outre les données structurées, l’intérêt pour la dark data, les données non-structurées, est particulièrement important. La récente acquisition de Lattice Data par Apple l’illustre parfaitement.

La personnalisation basée sur les données utilisateur touche tous les domaines. Cela va de la recommandation de produits, ou de services, à la personnalisation des interfaces utilisateur. Netflix par exemple utilise un algorithme de recommandations qui lui permet de suggérer à ses clients des films ou des séries. Les utilisateurs peuvent donc découvrir simplement des nouveautés et apprécier d’autant plus la plate-forme. Comme l’indique Business Insider, on estime que cet algorithme permet à Netflix d’économiser près d’un milliard de dollars annuellement.

Ce type de recommandation peut être appliqué à une grande variété de produits et de services. Dans le même temps, l’un des autres axes de la personnalisation consiste pour les entreprises à customiser leur offre à travers leur site internet par exemple. Analyser l’utilisateur, savoir ce qui attire son attention ou non, permet de personnaliser l’expérience utilisateur et donc d’agir en fonction. Pour les entreprises, c’est un véritable avantage concurrentiel. Elles peuvent ainsi optimiser leur marketing, leurs techniques de vente et faire de plus grands bénéfices.

Création automatisée de contenu

L’intelligence artificielle pourra également être utilisée pour générer des contenus sous forme de texte par exemple. Dans un premier temps, les programmes intelligents se contenteront sans doute de résumer ou de faire des rapports basés sur des faits et des données. Cependant, ils pourront également travailler sur des textes pour la recherche ou produire du contenu simple.

L’évolution de l’intelligence artificielle pourrait permettre aux médias de pouvoir compter sur des programmes spécifiques pour créer une grande variété de textes. Leur capacité à utiliser et insérer les données en indiquant les sources suppose un vrai gain de temps. Beaucoup d’évolutions sont possibles dans ce domaine.

Parallèlement, le support vidéo bénéficie déjà du développement de l’intelligence artificielle. Que ce soit pour créer des clips vidéo de façon rapide ou, à l’avenir, pour gérer les plannings lors d’un long-métrage. Les décisions importantes telles que le choix d’un réalisateur, des acteurs ou encore des lieux pourront être optimisées via un système intelligents.

L’intelligence artificielle entraînera une redéfinition du fonctionnement des médias dans de nombreux domaines. Elle permettra un gain de temps et une plus grande compétitivité. Cependant, son développement rapide doit être suivi de près par les entreprises actuelles pour établir leurs stratégies dans ce nouveau contexte. Il s’agit de pallier à certains problèmes actuels mais surtout de penser de façon visionnaire à l’avenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here