Intelligence artificielle Vivoka, spécialisée dans la conception d’assistants vocaux, boucle une seconde levée de...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Le réseau d’innovation 1Kubator lève 9 millions d’euros pour accélérer son développement et sa présence en France

1Kubator, réseau d'innovation en France, annonce la levée de neuf millions d'euros en parallèle de son entrée dans le capital de Groupama. Avec ce...

Hôtellerie & Plannings : La start-up de la French Tech Skello lève 40 millions d’euros pour améliorer sa solution d’automatisation des plannings

Skello, une des start-up de la French Tech, annonce avoir levé 40 millions d'euros auprès du fonds d'investissement Partech. Avec ce financement, la jeune...

Cybersécurité : La start-up HarfangLab lève 5 millions d’euros pour développer et commercialiser son logiciel EDR

La start-up HarfangLab, spécialisée dans la cybersécurité, a annoncé avoir levé 5 millions d'euros, dont 3,5 millions auprès d'Elaia. L'entreprise française est connue pour...

La start-up française Dataiku lève 400 millions de dollars dans l’optique d’intégrer l’IA et la data en entreprise

Dataiku, dont la solution cloud et big data est disponible sur Azure, la marketpace de Microsoft, a annoncé avoir levé 400 millions de dollars...

Vivoka, spécialisée dans la conception d’assistants vocaux, boucle une seconde levée de 2 millions d’euros

L’an dernier Vivoka avait annoncé une première levée de fonds d’un million d’euros. En ce début septembre, c’est une seconde levée, cette fois de 2 millions d’euros, que la start-up lorraine vient de boucler. Spécialisée dans la reconnaissance vocale et la conception d’assistants vocaux, elle compte poursuivre sa croissance et continuer de révolutionner les interactions par le biais de la voix.

Nous sommes ravis du renouvellement de confiance de nos investisseurs historiques et de nos partenaires. Cette nouvelle étape est déterminante pour Vivoka puisqu’elle nous donne les moyens de réaliser nos ambitions. Ces fonds vont nous permettre de consolider nos projets en cours et d’asseoir leurs lancements dès 2020. Le marché de la voix n’est qu’à ses débuts et Vivoka aussi !, précise William Simonin, cofondateur et CEO de Vivoka.

Alors que l’intelligence artificielle est en pleine ébullition, Vivoka affirme sa volonté de repousser les limites de la reconnaissance vocale à travers ce nouveau tour de table.

Vivoka se fait une place dans le marché de la reconnaissance vocale

Lancée en 2015 à Metz, Vivoka développe des solutions vocales sur-mesure qui s’adaptent à tous types de secteurs d’activité. Un an plus tard, elle annonçait la sortie de Zac, un raton laveur holographique, doté d’une intelligence artificielle, capable de contrôler vocalement les équipements de la maison. En 2018, elle levait des fonds pour le développement de ses solutions et aussi, l’industrialisation de Zac, qui, pour le moment est commercialisé auprès d’une cible professionnelle.

La jeune pousse française poursuit son ambition de révolutionner la façon d’interagir avec les supports numériques par le biais de la voix, à travers plusieurs projets menés depuis le début d’année 2019 :

  • Des partenariats avec le groupe Ného, l’hôtel Villa Koegui, ou encore le groupe Accor par le biais d’Adagio au printemps : création d’une chambre connectée via l’installation de son assistant vocal ZAC dans les Aparthotels Adagio ;
  • Un partenariat avec SES-Imagotag, leader mondial des étiquettes connectées qui équipe maintenant plusieurs enseignes du retail avec les solutions vocales de Vivoka, annoncé au NRF à New York en début d’année ;
  • Le lancement du Voice-Market le 1er juillet, première plateforme au monde rassemblant toutes les technologies autour de la voix

Renforcer sa présence sur le marché de la voix en développant de nouvelles solutions.

Vivoka a, de nouveau, su convaincre ses investisseurs historiques institutionnels ainsi que ses investisseurs privés que sont Eric Denoyer (Président d’Otodo et co-fondateur de Numericable), MCH Gestion (spécialiste de l’immobilier Luxembourgeois), le Groupe Etchart (entreprise de bâtiment et génie civil), Laurent Rouach (expert de la Proptech au Luxembourg), ou encore Gilles Caumont (fondateur du groupe Adista).

Les partenaires institutionnels de Vivoka ont également souhaités accompagner l’entreprise, qui vient d’obtenir un Programme d’Innovation d’Avenir par la Région Grand EST et BPI France.

La révolution de l’accès aux technologies par la voix sera comparable à l’arrivée de l’internet il y a 30 ans. La technologie Vivoka est unique dans sa capacité à intégrer autant d’interfaces possibles entre l’homme et les systèmes connectés. L’interaction hommes et bâtiments connectés fait partie intégrante de cette évolution, et en tant que constructeur nous sommes convaincus que Vivoka en sera la référence… C’est le fondement de notre confiance et de notre soutien total à ce projet, déclare Alain ETCHART, PDG du groupe ETCHART.

Réalisée pour maintenir sa phase d’hyper croissance, cette levée de fonds va permettre à Vivoka de concrétiser plusieurs projets entrepris :

  • Développer sa R&D : poursuite de la R&D sur différentes technologies, comme l’identification et la compréhension des émotions, du sexe et de l’âge des utilisateurs, et leur déploiement chez leurs partenaires.
  • Renforcer ses équipes : avec pour objectif de doubler ses effectifs, qui avaient déjà été multipliés par deux début 2018, en embauchant des profils commerciaux et techniques. Ce ne sont pas moins de 13 recrutements qui sont en cours actuellement.
  • Propulser sa nouvelle plateforme, le Voice-Market : accélérer l’acquisition de partenaires qualitatifs du Voice-Market pour en faire l’unique place dédiée à toutes les technologies de la voix.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thierry Maubant

Partager l'article

Bruxelles : Améliorer les services publics grâce à l’IA et FARI

FARI, institut bruxellois pour l'intelligence artificielle, mis en place l'an passé dans le cadre du plan de relance, a pour objectif de relier les...

L’IA axe majeur du nouveau plan de travail INPI-IPOS

Début janvier 2022, Pascal Faure, directeur général de l’INPI et Madame Rena Lee, son homologue de l’office de propriété intellectuelle à Singapour (IPOS) ont...

Robots tueurs : les Nations Unies peinent à poser un cadre juridique à l’emploi des armes létales autonomes

Dès 2013, les Systèmes d'Armes Létales Autonomes (SALA) ont fait l'objet de discussions lors de la Convention des Nations Unies portant sur les Armes...

XXII lance une charte éthique pour l’édition de logiciels d’IA

L'Intelligence Artificielle est en plein essor et les technologies qu'elle a permis de développer, en évolution constante. Les problèmes éthiques que peuvent poser leur...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci