Intelligence artificielle NVIDIA annonce que le futur supercalculateur Polaris de l'Argonne National Laboratory sera...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Intel annonce de nombreuses innovations en matière de calcul à haute performance

Dans le cadre de l'édition 2021 de la conférence International Supercomputing Conference (ISC), Intel a annoncé ses innovations dans le domaine du calcul à ...

NVIDIA annonce son nouveau processeur ARM “Grace” à destination des data centers pour 2023

Une semaine riche en événements pour NVIDIA qui a annoncé la sortie en 2023 d'un CPU ARM, le premier de sa conception. Baptisé Grace,...

Atos présente son supercalculateur JUWELS équipé des GPU NVIDIA A100

Cette semaine, Atos, a présenté son supercalculateur intégrant les unités de traitement graphique (Graphics Processing Unit – GPU) NVIDIA® A100 Tensor Core du projet...

Suisse : le centre de calcul scientifique va se doter du supercalculateur Alps

Avec l'aide de Hewlett Packard Enterprise (HPE) et Nvidia, le Centre suisse de calcul scientifique (CSCS) met au point le supercalculateur Alps. Ce nouvel...

NVIDIA annonce que le futur supercalculateur Polaris de l’Argonne National Laboratory sera accéléré grâce à ses GPU

Le projet de supercalculateur Polaris aura pour ambition d’être l’un des plus grands supercalculateurs pour booster un IA à l’échelle extrême. Il sera hébergé au sein de l’Argonne National Laboratory du Département de l’Énergie des États-Unis. NVIDIA l’a annoncé : l’infrastructure tournera sur la plateforme de calcul accéléré de la firme et sera accélérée grâce à ses célèbres GPU.

Le futur supercalculateur Polaris offrira une échelle de calcul exascale

Le futur supercalculateur Polaris qui se situera au sein de l’l’Argonne Leadership Computing Facility aura pour objectif de booster la recherche et la découverte d’innovations en offrant une échelle de calcul extrême dite “exascale”. Polaris sera construit par Hewlett Packard Enterprise et combinera les fonctions de simulation et de machine learning en s’attaquant à des charges de travail utilisant le calcul de haute performance par l’IA et de gros volumes de données.

Le système accélérera l’exploration scientifique transformatrice, comme l’avancement des traitements contre le cancer, l’exploration de l’énergie propre et la propulsion de la recherche sur la collision des particules pour découvrir de nouvelles approches possibles de la physique. Polaris sera également mis à la disposition des chercheurs du monde universitaire, des agences gouvernementales et de l’industrie par le biais des programmes d’attribution et d’application de l’ALCF évalués par les pairs.

Un supercalculateur dopé grâce au GPU de NVIDIA

Accéléré par 2 240 GPU NVIDIA A100 Tensor Core, le système peut atteindre près de 1,4 exaflops de performance théorique en IA et environ 44 pétaflops de performance de pointe en double précision. Il sera alimenté par 560 nœuds au total, chacun d’entre eux incluant quatre GPU NVIDIA A100. Ian Buck, vice president et general manager accelerated computing chez NVIDIA précise en quoi les GPU conçus par NVIDIA permettront d’obtenir un supercalculateur performant :

“L’ère du calcul exascale par l’IA va permettre des percées scientifiques à grande échelle et apporter des avantages incroyables à l’ensemble de la société. La plateforme informatique accélérée par puce graphique ou GPU de NVIDIA fournit aux pionniers du secteur de l’exacalcul comme l’ALCF des performances révolutionnaires pour les supercalculateurs de nouvelle génération comme Polaris qui permettent aux chercheurs de repousser les limites de l’exploration scientifique.”

le directeur de l’ALCF, Michael E. Papka fait référence à l’IA exascale :

“Polaris est une plateforme puissante qui permettra à nos utilisateurs d’entrer dans l’ère de l’IA exascale. L’exploitation du très grand nombre de GPU NVIDIA A100 aura un impact immédiat sur nos charges de travail HPC intensives en données et en IA, permettant à Polaris de s’attaquer à certains des problèmes scientifiques les plus complexes du monde actuel.”

Avec Polaris, les chercheurs espèrent mettre au point des programmes qui offriront la possibilité à la communauté scientifique d’accéder aux supercalculateurs les plus rapides du pays pour relever les grands défis de la science et de l’ingénierie.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Covid-19 : Focus sur Early Warning System (EWS) développé par BioNTech et InstaDeep pour détecter les variants à haut risque du SARS-CoV-2

En ce moment, nous entendons beaucoup parler de Delta et Omicron, les deux variants circulant le plus en France, mais on est loin d'imaginer...

La CNIL lance une consultation publique sur l’usage des caméras intelligentes dans les espaces publics

Devant la recrudescence des caméras intelligentes ou augmentées dans les espaces publics et les problèmes éthiques ou juridiques que ces dispositifs posent, la CNIL,...

Est-ce que Python est sécurisé ? Etude réalisée par Snyk

Selon une étude réalisée par Snyk, aujourd'hui, 43 % de toutes les fuites de données sont directement liées à des vulnérabilités découvertes au sein...

Bouches-du-Rhône et Var : 12 000 piscines non déclarées détectées grâce à l’Intelligence Artificielle

Il y a et il y aura toujours des fraudeurs... L'intelligence artificielle va permettre de repérer ceux qui ont «omis» de déclarer certains bâtis...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci