Intelligence artificielle NAVER et l'Université nationale de Séoul collaborent pour créer un modèle NLP

Pour approfondir le sujet

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...

NAVER et l’Université nationale de Séoul collaborent pour créer un modèle NLP

L’Université nationale de Séoul et l’entreprise informatique NAVER ont signé un partenariat afin de développer une intelligence artificielle de grande envergure dans le domaine de la linguistique, capable de dépasser les performances de GPT-3. Pendant trois ans, des chercheurs de ces deux institutions seront mobilisés sur ce projet. NAVER s’est déjà investi dans plusieurs projets autour de l’IA, comme en atteste son implication dans le lancement d’un centre de recherche international au Vietnam.

Un partenariat pour mettre au point une intelligence artificielle linguistique

Une centaine de chercheurs de l’Université nationale de Séoul et de NAVER travaillent sur un projet d’IA linguistique capable de comprendre la langue coréenne. L’outil pourrait reconnaître le hangeul, l’alphabet officiel du coréen mais également les sonorités d’une personne parlant cette langue. Cette plateforme va être conçue grâce à la coopération des deux organismes coréens.

In-hyuk Choi, COO de Naver, a précisé :

“Sur la base d’un nouveau modèle de coopération industrie-université, nous attendons avec impatience une forte synergie de recherche que les chercheurs de NAVER et de l’Université nationale de Séoul créeront ensemble.”

L’une des ambitions du projet est de dépasser les performances de GPT-3, le modèle de traitement du langage naturel (NLP) développé par OpenAI. Avec ce tout nouveau partenariat, NAVER espère développer à grande échelle le modèle de langue coréen tout en développant un algorithme pouvant analyser simultanément les caractéristiques de la langue ainsi que les informations textuelles ou vocales d’une personne qui l’écrit ou la parle.

Une collaboration étroite pour aider les étudiants à devenir des experts en IA

Les deux partenaires mettront leurs infrastructures ainsi que leurs données en commun et les chercheurs partageront les résultats de leurs études en organisant deux ateliers de travail par an. NAVER compte notamment sur le supercalculateur installé en octobre 2020 dans une entreprise coréenne afin de concevoir un modèle NLP. Ce supercalculateur pourra être exploité par les chercheurs de l’université coréenne dans plusieurs projets dont celui du modèle NLP qu’ils souhaitent élaborer.

Dans le cadre de ce partenariat, les experts du groupe coréen vont apporter toutes leurs connaissances aux étudiants de l’Université nationale de Séoul afin de faire en sorte qu’ils deviennent, à leur tour, des spécialistes de l’IA. NAVER a également indiqué qu’elle proposerait plusieurs offres de stages et qu’elle multiplierait les projets de coopération avec l’université.

En parallèle, les chercheurs de l’Université nationale de Séoul participeront activement à la recherche sur l’IA avec NAVER. Jang Byeong-Tak, directeur de la recherche en IA à l’Université nationale de Séoul, a évoqué l’importance de la formation dans le secteur de l’IA :

“Afin de mener des recherches innovantes dans le domaine de l’IA, l’infrastructure et la main-d’œuvre sont importantes.”

À noter qu’en 2017, NAVER avait acquis Xerox, un centre de recherche européen spécialisé dans l’IA.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...