Intelligence artificielle Lancement de l'association "Filière Intelligence Artificielle et Cancer", un partenariat public/privé pour...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Retour sur le lancement de MAESTRIA, plateforme numérique de diagnostic intégratif de la cardiomyopathie auriculaire

Le projet de recherche MAESTRIA (Machine Learning and Artificial Intelligence for Early Detection of Stroke and Atrial Fibrillation) a été officiellement lancé fin septembre....

AP-HP s’associe avec Gleamer pour innover dans la détection des anomalies radiologiques thoraciques

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la signature d'un partenariat avec Gleamer. Réputé pour avoir conçu une suite de logiciels d'IA d'aide...

Zoom sur la charte “Femmes & IA” du Cercle InterElles pour une IA responsable et non-sexiste

Il y a maintenant deux ans, le pacte "Femmes & IA" du Cercle InterElles a été lancé avec pour objectif de proposer aux entreprises...

L’Université Grenoble Alpes et Orange inaugurent leur laboratoire commun dédié à l’IA en santé

Alors que l'OMS vient de remettre son rapport sur l'intelligence artificielle en matière de santé, Orange et l'Université Grenoble Alpes inaugurent leur laboratoire commun...

Lancement de l’association “Filière Intelligence Artificielle et Cancer”, un partenariat public/privé pour accélérer l’innovation dans le cancer

Dans le but de contribuer à de nouvelles stratégies de diagnostics et de traitements pour les patients atteints du cancer grâce à l’IA, plusieurs entreprises, institutions et organisations se sont réunies pour lancer ensemble l’association “Filière Intelligence Artificielle et Cancer”. Ce partenariat public/privé compte 11 membres fondateurs : l’Institut national du cancer, le Health Data Hub, l’Alliance pour la Recherche et l’Innovation des Industries de Santé, France Biotech et sept industriels de santé. L’ensemble de ses missions se veulent d’intérêt général.

Un partenariat privé/public dans le but d’amener l’innovation et l’intelligence artificielle en oncologie

Créée le 3 août 2021, l’association “Filière Intelligence Artificielle et Cancer” dans l’objectif de renforcer les partenariats public/privé afin de stimuler la recherche contre le cancer au bénéfice de l’ensemble de la population. Ensemble, chacun des acteurs combinera ses forces dans leurs domaines respectifs :

  • Les représentants publics (l’Institut national du cancer, le Health Data Hub, l’Alliance pour la Recherche et l’Innovation des Industries de Santé, France Biotech) apportent leur vision globale et fédératrice et garantissent, en tant que tiers de confiance, le respect de l’intérêt public de bon usage des données
  • les industriels de santé (Amgen, AstraZeneca, Janssen, MSD France, Novartis, Pfizer, Pierre Fabre) apportent leur capacité de développement.

Cette nouvelle association sera investie de plusieurs missions dans l’objectif d’améliorer la qualité et la pertinence de l’écosystème d’innovation en oncologie au bénéfice de tous les patients :

  • Fédérer les Membres fondateurs publics et privés au sein d’une initiative nationale qui peut profiter à l’ensemble de l’écosystème d’innovation en oncologie ;
  • Associer des données issues des projets des industriels aux données produites par des organismes publics en oncologie ;
  • Déployer et valider des technologies susceptibles d’étendre et de faciliter des Projets de Réutilisation des données en Cancérologie ;
  • Encourager les industriels à produire des données en oncologie et favoriser leur utilisation au sein de la plateforme de données en cancérologie de l’Institut national du cancer et de la plateforme de données en santé du Heath Data Hub ;
  • Développer et promouvoir la recherche dans le domaine du cancer et encourager le travail des chercheurs et cliniciens autour des données en oncologie.

Le 8 septembre dernier, lors du premier conseil d’administration qui s’est tenu au sein de l’institut national du cancer, les onze membres fondateurs ont signé la “Charte des valeurs communes de l’association” qui définit les principes et modalités que chaque membre se doit de respecter en matière de transparence et d’éthique dans le cadre des missions qu’ils auront à réaliser.

Permettre l’intégration des données de recherche privées dans la plateforme des données en cancérologie

Il y a sept ans, la plateforme des données en cancérologie de l’Institut national du cancer a été conçue. Elle traite à l’heure actuelle des données issues du Système national des données de santé (SNDS), des pratiques cliniques, notamment du dossier communicant de cancérologie, des structures de surveillance et d’observation (comme les registres des cancers), des centres régionaux de coordination des dépistages, des études, dont les bases clinico-biologiques, biothèques ou tumorothèques, et de cohortes alliant des informations cliniques, biologiques et “omiques” et des essais cliniques.

Avec l’association “Filière Intelligence Artificielle et Cancer”, certaines données issues de recherche menée par les industriels sur les molécules ou les médicaments qu’ils développent pourront être intégrées à la plateforme de l’Institut. Ce projet représente également une opportunité, pour la recherche publique, de développer de nombreux projets grâce aux données provenant de la recherche privée. Cette action a pour optique d’accélérer la recherche en France au bénéfice des patients, de favoriser l’accès aux innovations pour les patients et de renforcer l’attractivité de la France dans ce domaine.

Ce projet a été sélectionné par la banque publique d’investissement (BPI) qui le soutient à hauteur de 8 millions d’euros. En tout, ce sont 16 millions d’euros qui seront alloués puisque chacune des sept entreprises privées membres de l’association apportera un peu plus d’un million d’euros.

Plusieurs projets portés par les groupes privés pour la réutilisation des données en oncologie

Parmi les projets qui ont pour but de réutiliser les données en cancérologie, on retrouve :

  • Une initiative menée par AstraZeneca dans le but de comparer les résultats issus de données publiques et privées dans le cadre d’un suivi à long terme de patients atteints de cancer du poumon ayant bénéficié d’un traitement sous ATU (autorisation temporaire d’utilisation).
  • Un projet avec en tête de file Amgen qui souhaite optimiser des de traitement permettant de prolonger la survie des patients dans une hémopathie maligne (cancer du sang). L’originalité de ce projet réside d’une part dans l’application concrète du machine learning et de méthodes statistiques.
  • L’action de Novartis pour apporter de nouvelles connaissances relatives à certains cancers avec altération moléculaire. Il permettra, à partir de l’appariement entre les données provenant des plateformes de génétique moléculaire des cancers et les données de la cohorte Cancer, de décrire la prise en charge des patients atteints d’un cancer avec une altération moléculaire et de définir quel est leur pronostic, ceci afin d’améliorer cette prise en charge.

À l’avenir, l’ensemble des membres fondateurs fourniront leur effort afin de répondre aux exigences des différentes missions.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :

Novartis est un groupe pharmaceutique suisse qui a été créé en 1996 par fusion de Ciba-Geigy et Sandoz et dont le siège social est à Bâle, en Suisse.

Découvrir Novartis

 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Servier et Oncodesign Precision Medicine collaborent pour développer de nouveaux traitements pour le cancer du pancréas

Servier, groupe pharmaceutique international, et Oncodesign Precision Medicine (OPM), filiale du groupe biopharmaceutique Oncodesign, ont annoncé le 22 septembre dernier, « STarT Pancreas »,...

Allemagne : la Digitale Schiene Deutschland construit un jumeau numérique dans Nvidia Omniverse pour développer le futur réseau ferroviaire européen

Le rail présente de nombreux avantages par rapport à d'autres moyens de transport mais sa numérisation s'avère aujourd'hui indispensable face à ses technologies obsolètes...

Le NIH lance le programme Bridge2AI afin de relever les défis de la recherche biomédicale et comportementale

Le National Institutes of Health (NIH), l'agence de recherche médicale américaine faisant partie du département de la Santé et des Services sociaux, a annoncé...

IA et Santé : levée de fonds de 27 millions d’euros pour Incepto, spécialiste de la santé digitale

Incepto, plateforme de solutions d’IA appliquées à l’imagerie médicale, a annoncé le 19 septembre dernier, avoir levé 27 Ms€ lors d’un tour de table...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci