General Electric Co commence ses tests de drones autonomes et de robots d’exploration pour usine

General Electric Co commence ses tests de drones autonomes et de robots d’exploration pour usine
Actu IA
Couv

Le conglomérat General Electric Co a commencé à tester des drones autonomes et des robots d’exploration. Ils seront utilisés pour inspecter des raffineries, des usines ou d’autres types d’équipements industriels.

Une nouvelle activité pour GE

Afin de développer ces systèmes et de les essayer chez ses clients, GE a créé la start-up Avitas Systems. Les premiers tests ont permis aux robots et aux drones de recueillir des données concernant l’état des équipements, les vibrations, les températures ou encore la corrosion.

Les informations relevées sont ensuite transmises à une intelligence artificielle qui les analyse grâce à ses algorithmes. GE souhaite pouvoir, grâce à Avitas, utiliser l’intelligence artificielle et l’analyse informatique, en les combinant à sa connaissance des équipements industriels, pour proposer une solution connectée à ses clients.

Un marché de 36 milliards d’euros

Selon Reuters, les entreprises du secteur dépensent chaque année plus de 36 milliards d’euros pour l’inspection de leurs équipements. GE n’est cependant pas le seul à s’être intéressé à l’inspection de sites industriels.

En effet, depuis un peu plus d’un an, IBM développe des systèmes connectés à Watson, notamment des caméras. Les premiers tests se sont déroulés sur des chaînes de montage en Chine et à Taïwan afin que l’intelligence artificielle puisse reconnaître des défauts sur des composants électroniques.

IBM développe également d’autres projets comme des capteurs acoustiques ou des drones pouvant se rendre sur des tours électriques. Parallèlement, le groupe s’intéresse également à l’inspection visuelle via des robots d’exploration, avec son partenaire ABB Ltd.