Prochain numéro du magazine ActuIA le 15 octobre
Actualité General Electric Co commence ses tests de drones autonomes et de robots...

Pour approfondir le sujet

Honda et sa stratégie Vision 2030, un pas de plus vers le véhicule autonome

Honda a annoncé un plan ambitieux sur 13 ans. 'Vision 2030' doit permettre au constructeur japonais de se développer en ce qui concerne les...

Retour sur la caméra PENSAR et le kit « caméra à intelligence artificielle & ses outils de développement logiciel » de DRONE VOLT

La semaine dernière, DRONE VOLT organisait une démonstration de sa caméra PENSAR couplée au Software Development Kit. Lancée au printemps, elle facilite la création...

Machine learning, deep learning et systèmes experts dans les caméras Arcure 100% françaises

Créée en 2009, Arcure est une entreprise industrielle internationale qui conçoit des solutions permettant aux véhicules industriels d'analyser leur environnement et de se mouvoir...

Samsung annonce la création d’un fonds de 300 millions de dollars pour la voiture autonome

De nombreuses entreprises, dont Samsung, se positionnent dans la course aux voitures autonomes. L'entreprise sud-coréenne vient d'annoncer à ce propos la création d'un fonds...

General Electric Co commence ses tests de drones autonomes et de robots d’exploration pour usine

Le conglomérat General Electric Co a commencé à tester des drones autonomes et des robots d’exploration. Ils seront utilisés pour inspecter des raffineries, des usines ou d’autres types d’équipements industriels.

Une nouvelle activité pour GE

Afin de développer ces systèmes et de les essayer chez ses clients, GE a créé la start-up Avitas Systems. Les premiers tests ont permis aux robots et aux drones de recueillir des données concernant l’état des équipements, les vibrations, les températures ou encore la corrosion.

Les informations relevées sont ensuite transmises à une intelligence artificielle qui les analyse grâce à ses algorithmes. GE souhaite pouvoir, grâce à Avitas, utiliser l’intelligence artificielle et l’analyse informatique, en les combinant à sa connaissance des équipements industriels, pour proposer une solution connectée à ses clients.

Un marché de 36 milliards d’euros

Selon Reuters, les entreprises du secteur dépensent chaque année plus de 36 milliards d’euros pour l’inspection de leurs équipements. GE n’est cependant pas le seul à s’être intéressé à l’inspection de sites industriels.

En effet, depuis un peu plus d’un an, IBM développe des systèmes connectés à Watson, notamment des caméras. Les premiers tests se sont déroulés sur des chaînes de montage en Chine et à Taïwan afin que l’intelligence artificielle puisse reconnaître des défauts sur des composants électroniques.

IBM développe également d’autres projets comme des capteurs acoustiques ou des drones pouvant se rendre sur des tours électriques. Parallèlement, le groupe s’intéresse également à l’inspection visuelle via des robots d’exploration, avec son partenaire ABB Ltd.

Johanna Diaz

Partager l'article

8 startups et PME françaises lauréates de l’appel à projets EUREKA – Challenge international COVID-19

Bpifrance a annoncé ce jour les lauréats du Challenge international Covid-19. Suite à l'appel à projets ouvert du 15 avril au 15 mai 2020,...

Une approche européenne de l’intelligence artificielle : EIT Digital fait part de ses recommandations

EIT Digital a présenté son troisième rapport de sa série Policy Perspective. Il aborde la manière dont l'Europe devrait gérer l'intelligence artificielle et fournit...

Replay – Conférence 1re Pierre : Cité de l’Intelligence Artificielle organisée par le département des Alpes-Maritimes et l’Institut EuropIA

Le lundi 14 septembre 2020 s'est déroulé le troisième #IADATES organisé par le département des Alpes-Maritimes et l’Institut EuropIA. Intitulée "1re Pierre : Cité...

reciTAL, spécialiste du TAL, lève 3,5 M€ auprès de Breega

Paris, le 10 septembre 2020 - reciTAL, start-up IA spécialisée dans les solutions de Document Intelligence, effectue une première levée de fonds de 3,5 M€...