Intelligence artificielle Focus sur l'Alpine A110 Sastruga, « Art Car » fruit d'une collaboration...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Reconnaissance faciale : focus sur la proposition Prüm II relative à l’échange automatisé de données pour la coordination policière

Le 27 mai 2005, la France, l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, l'Espagne, le Luxembourg, les Pays-Bas signaient le traité de Prüm (du nom de la...

(De)Toxigen et AdaTest, les nouveaux outils de Microsoft pour des modèles de langage plus fiables

Les grands modèles linguistiques (LLM ou large language model), outre être très énergivores, peuvent reproduire les biais et les stéréotypes acquis lors de leur...

Une équipe de l’Université de Columbia a développé un algorithme d’IA pour lutter contre les microphones indiscrets

Il arrive que nous recevions des publicités sur un produit ou un service alors que nous en avons discuté peu de temps avant avec...

Des chercheurs de Meta AI et de l’Université de Twente ont développé MyoSuite, une plateforme d’IA qui unifie l’intelligence neuronale et motrice

Le 23 mai dernier, Mark Zuckerberg a annoncé que des chercheurs du laboratoire de recherche en IA de Meta et du laboratoire de modélisation...

Focus sur l’Alpine A110 Sastruga, « Art Car » fruit d’une collaboration entre Alpine Cars, BWT Alpine F1 Team et le collectif Obvious

C’est en avril dernier, au Grand Palais Ephémère, lors du salon Art Paris, qui a pour vocation de rendre accessible l’art contemporain à un public élargi, que L’Alpine A110 Sastruga a été présentée pour la 1ère fois. Plus récemment, le 25 mai dernier, elle a fait ses débuts sur route avant le Grand Prix de Monaco, aux mains d’Oscar Piastri, pilote de réserve BWT Alpine F1 Team. Obvious s’est inspiré des prouesses des équipes d’Alpine sur différents circuits et des mouvements ondulatoires des stratuga dus au vent, et grâce à l’IA, a créé le covering de la voiture.

L’an passé, lors du Salon Art Paris qui se déroulait du 9 au 12 septembre 2021, Alpine avait exposé un modèle A110 S peint à la main par l’artiste hispano-argentin Felipe Pantone qui voulait avant tout « évoquer un sentiment d’ultra-dynamisme ».

Cette année, c’est au collectif Obvious que la marque a fait appel pour « décorer » l’Alpine A110 Sastruga.

Le collectif Obvious : travailler avec des algorithmes d’IA pour créer de l’art

Ce collectif à qui nous avions consacré un article dans le n°3 de notre magazine papier Actuia, compte trois membres, amis d’enfance, qui ont toujours eu la volonté de travailler ensemble à un projet créatif et innovant : Pierre Fautrel, Hugo Caselles-Dupré et Gauthier Vernier. Hugo Caselles-Dupré, chercheur en intelligence artificielle, découvre les GANs, algorithmes inventés par Ian Goodfellow en 2014 qui ont produit un énorme engouement dans le domaine de l’apprentissage automatique et l’ont rendu célèbre, le collectif décide de les utiliser comme outils de création.

Les trois amis, amateurs d’art, ont alors décidé de créer des portraits classiques grâce à ces algorithmes capables de répliquer le processus de création. Un de leurs premiers tableaux est acheté par le directeur de l’Institut des Carrières Artistiques (ICART) et collectionneur, Nicolas Laugero Lasserre, ce qui les fait connaître. En 2018, l’une de leurs œuvres, le « Portrait d’Edmond de Belamy » estimée au plus à 10 000 euros, crée la surprise en étant vendue 432 500$ par la célèbre maison d’enchères américaine Christie’s. Pour ce tableau, le collectif a entraîné son algorithme avec environ 15 000 portraits peints entre le XVème et le XIXème siècle. La signature, comme pour les autres tableaux produits par Obvious, est une formule mathématique.

Ils sont par ailleurs à l’origine du projet « Nous sommes Marianne » qui vise à créer le portrait d’une Marianne plus représentative de la femme française grâce aux GANS.

La collaboration Alpine-collectif Obvious

Pour ce projet de covering, le collectif a travaillé avec Zouhayr Alami, Data Architect chez Alpine, qui les a aidé à créer des systèmes autour des données.

Ils ont entraîné les algorithmes GAN sur une base de données de circuits où Alpine s’est illustré pour créer un circuit imaginaire représentatif de l’ADN d’Alpine.

Ensuite, ils ont créé des modélisations à six points de ce circuit imaginaire et ont combiné les simulations des frottements de l’air lors d’un tour que la voiture y ferait, pour les représenter sur le covering. Ils se sont inspirés du sastruga, un phénomène naturel au cours duquel des ondulations sont créées par la saltation de la neige sous l’action du vent.

Pour finir, ils ont créé une toile basée sur la décomposition des éléments de la voiture, l’ont transformée en carte topographique, puis en modèle 3D d’une montagne.

Ils déclarent :

« Puis, la dernière étape est qu’en mettant à plat le covering complet, cela donne une topographie, en considérant que les endroits où le vent a frotté le plus donnent les pics d’une montagne. »

Ils n’ont pas oublié de signer leur œuvre par une formule mathématique :

« Toutes nos œuvres mathématiques sont signées de la formule des GAN afin de donner des indices au spectateur sur le processus artistique utilisé pour les créer. »

 
Thierry Maubant

Partager l'article

Découvrez ActuIA n°8, le nouveau numéro du magazine de l’intelligence artificielle

L’été est bien là et c’est déjà l’heure du nouveau numéro d’ActuIA, votre magazine de l’intelligence artificielle ! Pour ce n°8 d’ActuIA, disponible dès...

Victor Schmidt, doctorant sous la direction de Yoshua Bengio, est le lauréat de la 6ème bourse Antidote en TAL

Druide informatique a annoncé fin mai la nomination du lauréat de la 6e Bourse Antidote en traitement automatique de la langue (TAL). Victor Schmidt,...

Retour sur le lauréat du Prix CNIL-INRIA pour la protection de la vie privée

Fin mai, François Pelligrini et Mathieu Cunche, co-présidents du Jury du Prix CNIL-Inria, ont remis le prix pour la protection de la vie privée...

La Lufthansa s’appuie sur le logiciel « Virtual Aviation Training » de NMY pour former ses équipes de cabine

La pandémie a fortement impacté les compagnies aériennes. Depuis la levée des restrictions sanitaires, elles doivent affronter un autre problème : malgré une forte...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci