Intelligence artificielle Des chercheurs de l'Université de Corée et de Sony AI lancent une...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Retour sur le lancement de MAESTRIA, plateforme numérique de diagnostic intégratif de la cardiomyopathie auriculaire

Le projet de recherche MAESTRIA (Machine Learning and Artificial Intelligence for Early Detection of Stroke and Atrial Fibrillation) a été officiellement lancé fin septembre....

L’analyse vocale sur smartphone pour détecter les signes d’un trouble dépressif

Lors de la 180e réunion de l'American Acoustic Association (ASA), une équipe de recherche de l'Université du Maryland, aux États-Unis, a présenté un modèle...

Un modèle de deep learning pour repérer plus facilement les tumeurs métastasiques complexes

Nous vous présentions récemment un système mis au point par des scientifiques écossais permettant de repérer plus facilement les mésothéliomes, une forme rare de cancer....

Eagle Eye, un modèle de machine learning pour lutter contre les féminicides

Une initiative présentée à Saint-Domingue a été lancée pour tenter de prévenir les féminicides en République dominicaine. Cette plateforme baptisée Eagle Eye utilise l'intelligence artificielle pour...

Des chercheurs de l’Université de Corée et de Sony AI lancent une application gastronomique

Dans le cadre d’un partenariat ‘gastronomique’ entre l’Université de Corée (KU) et Sony AI, un projet a été mené visant à améliorer les connaissances autour des accords de saveurs entre plusieurs ingrédients. De leurs recherches est née FlavorGraph, une application de cartographie des ingrédients. L’intelligence artificielle est utilisée afin de créer des associations de produits donnant des saveurs inédites ou bien connues du grand public.

Un partenariat se penchant sur les associations d’ingrédients

Les chefs maîtrisent traditionnellement l’association d’ingrédients par leur intuition, plutôt que par des connaissances scientifiques ou un apprentissage statistique. Mais en 2011, une étude menée par Yong-Yeol Ahn avait pour objectif de savoir si l’intuition était la seule manière de trouver des associations intéressantes. Les recherches avaient montré que dans certaines régions du monde, comme en Asie de l’Est, l’association d’ingrédients qui semblent ne pas correspondre aux intuitions occidentales correspond en matière de saveur.

Le partenariat entre Sony AI et KU a permis aux chercheurs Donghyeon Park, Keonwoo Kim et au professeur Jaewoo Kang, tous trois de l’Université de Corée, de travailler ensemble dans le cadre du projet cité en introduction tout en prenant en compte l’étude de Yong-Yeol Ahn datant de 2011. L’objectif était de développer un modèle de deep learning capable de recommander des appariements d’ingrédients complémentaires et novateurs pour aider les chefs à créer de nouvelles créations.

Un article à partir de ces recherches a été publié en janvier avec pour auteurs, en plus de Donghyeon Park, Keonwoo Kim et Jaewoo Kand, Spranger Michael, chercheur chez Sony AI. Ce dernier s’est exprimé quant à ce projet et à l’introduction de systèmes d’IA dans la gastronomie :

“L’appariement d’ingrédients est un excellent défi pour les systèmes d’IA. Cela nécessite des systèmes d’IA pour construire des modèles sur la façon dont les gens associent les ingrédients des recettes ainsi que par le biais d’autres stratégies. Ce travail est une grande étape dans l’IA pour la créativité au sein de notre projet Gastronomie.”

Deux défis se sont alors distingués :

  • Comment est-il possible d’utiliser les données de recettes disponibles et les caractéristiques de chaque ingrédient pour obtenir de meilleures saveurs et de meilleurs plats ?
  • Comment appliquer ces saveurs améliorées aux accords mets/vins ?

La solution FlavorGraph

FlavorGraph prédit l’association de deux ingrédients en combinant les informations sur les molécules d’un ingrédient donné avec la façon dont les gens ont utilisé cet ingrédient dans le passé. Le fonctionnement de l’application repose sur les données de 1 561 molécules d’arôme et près d’un million de recettes des plats venus des quatre coins du monde. FlavorGraph extrait les relations entre les produits alimentaires de ces recettes, analyse comment les chefs et les créateurs de recettes ont rassemblé les ingrédients de leur plat et combinent ces informations avec les informations sur les ingrédients et les molécules d’arômes correspondantes.

Cela donne le graphique ci-dessous, avec à gauche les profils gustatifs, au centre, les molécules d’arômes, et à droite, l’aliment ou l’ingrédient. Chacune des lignes déterminent les associations de saveurs connues et conseillées (en noir), celles non connues mais tout aussi conseillées (en bleu) et celles qui ne sont pas conseillées malgré la présence de la molécule d’arôme dans un des deux ingrédients (en rouge).

Une étude coréenne en partenariat avec Sony AI vise à trouver les meilleures associations d'ingrédients pour trouver des saveurs uniques

En plus de mettre en avant des associations d’ingrédients inédites pouvant créer de nouvelles saveurs, FlavorGraph cherchera à être plus flexible en proposant des accords d’ingrédients déjà existants afin d’offrir de nouvelles expériences aux utilisateurs.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

La France et l’Allemagne débloquent 17,5 millions d’euros pour financer les cinq projets lauréats de leur APP commun

Dans le cadre de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne, la Direction générale des Entreprises (DGE) organise, avec le soutien du Hub...

La start-up marseillaise Telaqua annonce une levée de fonds de 4 millions d’euros

Telaqua, startup marseillaise spécialisée dans la gestion des systèmes d’irrigation agricoles et viticoles, a annoncé le 11 mai dernier une levée de fonds de...

L’accélérateur de start-ups Future4care inaugure officiellement ses locaux et sa plateforme numérique

Le 10 juin 2021, Sanofi, Capgemini, Generali et Orange annonçaient la création de Future4care qui a pour ambition d’accélérer le développement de solutions européennes...

Hewlett Packard Enterprise annonce la construction de sa première usine dédiée au HPC et à l’IA en Europe

Hewlett Packard Enterprise (HPE) a annoncé, le 18 mai, la construction de sa première usine en Europe destinée à soutenir le développement de supercalculateurs...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci