Intelligence artificielle Confiance.ai lance son appel à manifestation d'intérêt à destination des PME et...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Confiance.ai : 13 institutions se réunissent pour mettre en place une IA de confiance dans l’industrie

Le 1er juillet 2021, le programme Confiance.ai a été lancé avec pour objectif de relever le défi de l'industrialisation de l'IA. Treize entreprises industriels...

Atos et Thalès créent Athéa, entreprise spécialisée dans les solutions big data pour la défense

Dans le cadre d'un partenariat, Atos et Thalès ont annoncé la création d'Athéa, une entreprise qui aura pour objectif de développer une plateforme autour...

La CCI Aix Marseille-Provence lance son laboratoire d’expérimentation dédié à l’intelligence artificielle

Le "riality Lab" : C'est le nom donné au nouveau laboratoire d'expérimentation des usages liés à l'IA lancé par la chambre de commerce et...

Berger-Levrault et Inria signent un partenariat stratégique pour développer des solutions innovantes

Berger-Levrault, société de la French Tech spécialisée dans l'édition de logiciels, et Inria, ont noué un partenariat stratégie. Les deux institutions ont signé un...

Confiance.ai lance son appel à manifestation d’intérêt à destination des PME et start-up deeptech

Après avoir lancé le collectif Confiance.ai le 1er juillet dernier, les 13 acteurs industriels et académiques prenant part au projet ont annoncé la mise en place d’un appel à manifestation d’intérêt. Les start-up sélectionnées seront invitées à participer à l’une des actions prioritaires de la stratégie nationale d’intelligence artificielle. Une réunion d’information en ligne se tiendra le 9 juillet prochain, de 10 heures à 12 heures. 

Un appel à manifestation d’intérêt pour participer aux actions prioritaires de la stratégie nationale d’IA

L’appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé par le collectif Confiance.ai propose aux start-up qui le souhaitent, de se lancer dans la participation à l’une des actions prioritaires de la stratégie nationale d’intelligence artificielle, à savoir : contribuer à l’élaboration d’un environnement de confiance pour industrialiser l’intégration de l’intelligence artificielle dans les systèmes critiques et stratégiques (véhicule autonome, dispositifs médicaux, robotique, avionique, etc.).

Les PME peuvent également participer à cet AMI où l’ensemble des participants sélectionnés pourront faire progresser leurs technologies sur des cas d’utilisations critiques, tout en contribuant à la résolution des verrous technologiques du projet : confiance et données d’apprentissage, confiance et interaction humaine et confiance et ingénierie système à composants IA.

Contribuer à l’élaboration d’un environnement de confiance

Reconnaissance d’image, reconnaissance vocale, traitement du langage naturel, traitement de séries temporelles, supervision et optimisation de processus, intégration sur cible embarquée : voici les potentiels cas d’utilisations sur lesquels les start-up et PME pourront travailler dans le cadre d’un des sept projets du programme. Elles bénéficieront de financements afin de tester leurs technologies et de les faire progresser en interaction avec les partenaires du projet.

Le 9 juillet, de 10 heures à 12 heures, il sera possible d’assister à une réunion d’information à destination de tous les contributeurs intéressés. Les candidatures seront ouvertes jusqu’au 3 septembre 2021, 12 heures. Dans le courant du quatrième trimestre 2021, les PME et start-up sélectionnées démarreront leurs travaux. Ces entreprises pourront participer à un hackathon sur un ensemble de défis technologiques durant le premier trimestre 2022.

Confiance.ai : le collectif qui prône une IA de confiance dans l’industrie

Le programme Confiance.ai lancé le 1er juillet dernier est un pilier technologique du grand défi “Sécuriser, fiabiliser et certifier des systèmes fondés sur l’intelligence artificielle” dans le cadre du programme d’investissements d’avenir (PIA) et de la stratégie nationale #AIforHumanity.

Il réunit 13 acteurs industriels et académiques : Air Liquide, Airbus, Atos, Naval Group, Renault, Safran, Sopra Steria, Thales, Valeo, ainsi que le CEA, Inria, l’IRT Saint Exupéry et l’IRT SystemX. Le collectif bénéficie d’un financement à hauteur de 45 millions d’euros sur 4 ans dans le but d’apporter un environnement en support à la conception, à la validation et au test pour renforcer l’explicabilité, la confiance et avancer vers une certification des systèmes d’IA.

 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Découvrez ActuIA n°8, le nouveau numéro du magazine de l’intelligence artificielle

L’été est bien là et c’est déjà l’heure du nouveau numéro d’ActuIA, votre magazine de l’intelligence artificielle ! Pour ce n°8 d’ActuIA, disponible dès...

Victor Schmidt, doctorant sous la direction de Yoshua Bengio, est le lauréat de la 6ème bourse Antidote en TAL

Druide informatique a annoncé fin mai la nomination du lauréat de la 6e Bourse Antidote en traitement automatique de la langue (TAL). Victor Schmidt,...

Retour sur le lauréat du Prix CNIL-INRIA pour la protection de la vie privée

Fin mai, François Pelligrini et Mathieu Cunche, co-présidents du Jury du Prix CNIL-Inria, ont remis le prix pour la protection de la vie privée...

La Lufthansa s’appuie sur le logiciel « Virtual Aviation Training » de NMY pour former ses équipes de cabine

La pandémie a fortement impacté les compagnies aériennes. Depuis la levée des restrictions sanitaires, elles doivent affronter un autre problème : malgré une forte...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci