Actualité Confiance.ai lance son appel à manifestation d'intérêt à destination des PME et...

Pour approfondir le sujet

Automatisation robotisée des processus et machine learning : le pari des hôtels pour relancer le tourisme

UiPath, une entreprise spécialisée dans l'automatisation robotisée de processus, a exploité sa technologie pour développer plusieurs processus d'automatisation au service de l'industrie du tourisme....

Atos et Graphcore annoncent leur partenariat pour concevoir des solutions de calcul haute performance

D'un côté, Atos, un spécialiste français de la transformation numérique, qui a présenté en début de mois sa nouvelle plateforme de computer vision, mais...

DeepMind et EMBL : une avancée majeure dans l’analyse du protéome humain grâce à l’intelligence artificielle

DeepMind, société technologique et filiale de Google, a annoncé sa collaboration avec le laboratoire européen de biologique moléculaire (EMBL) dans l'objectif de proposer une...

Grâce au deep learning, une application pourrait aider à diagnostiquer le VIH plus facilement

Une équipe de recherche composée d'experts de l'Africa Health Research Institute (AHRI) et de l'University College de Londres (UCL) a exploité l'intelligence artificielle pour...

Confiance.ai lance son appel à manifestation d’intérêt à destination des PME et start-up deeptech

Après avoir lancé le collectif Confiance.ai le 1er juillet dernier, les 13 acteurs industriels et académiques prenant part au projet ont annoncé la mise en place d’un appel à manifestation d’intérêt. Les start-up sélectionnées seront invitées à participer à l’une des actions prioritaires de la stratégie nationale d’intelligence artificielle. Une réunion d’information en ligne se tiendra le 9 juillet prochain, de 10 heures à 12 heures. 

Un appel à manifestation d’intérêt pour participer aux actions prioritaires de la stratégie nationale d’IA

L’appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé par le collectif Confiance.ai propose aux start-up qui le souhaitent, de se lancer dans la participation à l’une des actions prioritaires de la stratégie nationale d’intelligence artificielle, à savoir : contribuer à l’élaboration d’un environnement de confiance pour industrialiser l’intégration de l’intelligence artificielle dans les systèmes critiques et stratégiques (véhicule autonome, dispositifs médicaux, robotique, avionique, etc.).

Les PME peuvent également participer à cet AMI où l’ensemble des participants sélectionnés pourront faire progresser leurs technologies sur des cas d’utilisations critiques, tout en contribuant à la résolution des verrous technologiques du projet : confiance et données d’apprentissage, confiance et interaction humaine et confiance et ingénierie système à composants IA.

Contribuer à l’élaboration d’un environnement de confiance

Reconnaissance d’image, reconnaissance vocale, traitement du langage naturel, traitement de séries temporelles, supervision et optimisation de processus, intégration sur cible embarquée : voici les potentiels cas d’utilisations sur lesquels les start-up et PME pourront travailler dans le cadre d’un des sept projets du programme. Elles bénéficieront de financements afin de tester leurs technologies et de les faire progresser en interaction avec les partenaires du projet.

Le 9 juillet, de 10 heures à 12 heures, il sera possible d’assister à une réunion d’information à destination de tous les contributeurs intéressés. Les candidatures seront ouvertes jusqu’au 3 septembre 2021, 12 heures. Dans le courant du quatrième trimestre 2021, les PME et start-up sélectionnées démarreront leurs travaux. Ces entreprises pourront participer à un hackathon sur un ensemble de défis technologiques durant le premier trimestre 2022.

Confiance.ai : le collectif qui prône une IA de confiance dans l’industrie

Le programme Confiance.ai lancé le 1er juillet dernier est un pilier technologique du grand défi “Sécuriser, fiabiliser et certifier des systèmes fondés sur l’intelligence artificielle” dans le cadre du programme d’investissements d’avenir (PIA) et de la stratégie nationale #AIforHumanity.

Il réunit 13 acteurs industriels et académiques : Air Liquide, Airbus, Atos, Naval Group, Renault, Safran, Sopra Steria, Thales, Valeo, ainsi que le CEA, Inria, l’IRT Saint Exupéry et l’IRT SystemX. Le collectif bénéficie d’un financement à hauteur de 45 millions d’euros sur 4 ans dans le but d’apporter un environnement en support à la conception, à la validation et au test pour renforcer l’explicabilité, la confiance et avancer vers une certification des systèmes d’IA.

Zacharie Tazrout

Partager l'article

Automatisation robotisée des processus et machine learning : le pari des hôtels pour relancer le tourisme

UiPath, une entreprise spécialisée dans l'automatisation robotisée de processus, a exploité sa technologie pour développer plusieurs processus d'automatisation au service de l'industrie du tourisme....

Atos et Graphcore annoncent leur partenariat pour concevoir des solutions de calcul haute performance

D'un côté, Atos, un spécialiste français de la transformation numérique, qui a présenté en début de mois sa nouvelle plateforme de computer vision, mais...

DeepMind et EMBL : une avancée majeure dans l’analyse du protéome humain grâce à l’intelligence artificielle

DeepMind, société technologique et filiale de Google, a annoncé sa collaboration avec le laboratoire européen de biologique moléculaire (EMBL) dans l'objectif de proposer une...

Grâce au deep learning, une application pourrait aider à diagnostiquer le VIH plus facilement

Une équipe de recherche composée d'experts de l'Africa Health Research Institute (AHRI) et de l'University College de Londres (UCL) a exploité l'intelligence artificielle pour...