Agritech et Deeptech : Mycophyto annonce une levée de fonds de série B de plus de 4 millions d’euros

logo de la startup MYCOPHYTO

Après une levée de fonds de 1.4 million d’euros en 2019, la start-up agritech Mycophyto annonce un nouveau tour de table d’un montant de 4.155 millions d’euros. Les investisseurs historiques Région Sud Investissement, Olbia Invest et Penfret y ont participé ainsi que Créazur (Crédit Agricole) qui a renforcé sa présence avec l’entrée de deux nouvelles caisses régionales Nouvelle Aquitaine et Charente-Périgord. Ils ont été rejoints par Paris Business Angels et des investisseurs privés, pour la plupart eux-mêmes entrepreneurs.

Mycophyto s’est donné pour objectif d’accompagner les agriculteurs dans une transition agricole durable, réaliste sur le plan économique, répondant ainsi aux enjeux environnementaux, mais aussi sociaux et sociétaux.

La société, créée en 2017 par Christine Poncet et Justine Lipuma, a inauguré le 5 janvier dernier ses nouveaux locaux à Grasse Biotech et compte 19 employés.

Après des recherches sur la symbiose entre plantes, champignons microscopiques et bactéries, à l’Université de Turin, Justine Lapuma a testé, durant des études à l’Inra et une thèse de doctorat en biologie en 2015, l’association plantes et champignons mycorhyziens pour revitaliser les sols et accélérer le développement des plantes. Elle a travaillé avec Christine Poncet, de l’Unité Inra Institut Sophia Agrobiotech, ingénieur agronome diplômée de l’ENSA Toulouse, pour le projet de pré-maturation et offrir ainsi des alternatives biologiques à l’utilisation de pesticides chimiques..

La société a vu le jour après une incubation de 18 mois à Paca-Est et grâce à une bourse de Bpifrance. Elle a fait partie de la promotion 2018 du Village by CA de Sophia Antipolis, et l’an passé, des onze premières start-ups à intégrer l’accélérateur HECTAR de Xavier Niel en partenariat avec HEC Paris.

Les premiers contrats ont été très vite signés avec des coopératives et des industriels. Aujourd’hui, Mycophyto compte plus de 30 clients récurrents et est présente sur 4 filières agricoles principales (Plantes à parfums, aromatiques et médicinales, maraîchage et fruits / légumes, vigne et aménagements paysagers). Sa solution permet d’augmenter les rendements (entre 15 et 30%), réduire des intrants, dont l’eau (jusqu’à 40% de stress hydrique en moins), améliorer la qualité des productions.

Au vu de ces résultats, l’entreprise prépare le déploiement à grande échelle de ses produits et services.

Justine Lapuma, qui en est la PDG, déclare :

“Nous ne devons plus raisonner en milliers de plants traités mais en dizaines d’hectares pour répondre à la demande de nos clients. Pour cela, nous augmentons nos capacités de production et industrialisons nos process”.

Depuis sa création, Mycophytho a remporté 15 prix (2 internationaux) dont le concours national de recherche -iLab  2019 porté par le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. En 2021, elle a été successivement lauréate du concours Aide au Développement Deeptech (ADD) financé par Bpifrance, puis du concours i-Nov opéré par l’Ademe, soit une enveloppe de 2,8 millions d’euros. En juillet 2022, elle a également été lauréate du programme French Tech Agri20.

Biotechnologie, IA et big data

La startup agritech a démontré les bienfaits de la mycorhization indigène pour la productivité des cultures et la résilience des sols. Elle a construit un savoir-faire unique basé sur la connaissance de champignons mycorhiziens arbusculaires avec la création d’une biobanque, d’un système de production breveté et le développement d’un système de prédiction exclusif combinant biotechnologie, big data et IA.

Devenir leader du marché à l’horizon 2025

A horizon 2025, Mycophyto a pour ambition de devenir le leader de marché et pour objectif de produire une offre de gammes de produits et services à grande échelle tout en répondant aux besoins spécifiques des territoires afin de permettre aux agriculteurs de concilier productivité, environnement et revenu décent, valeur chère à la société.

Cette levée de fonds lui permettra d’investir dans des locaux et équipements, de recruter, notamment dans des forces commerciales pour accompagner le développement et aider à l’adoption de ses solutions.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
Plateforme d'optimisation de la logistique par DecisionBrain

La plateforme d'optimisation logistique permet le développement rapide d'applications personnalisées qui tirent parti des techniques d'apprentissage a...

 
Partager l'article
Abonnez-vous à ActuIA, la revue professionnelle de l'intelligence artificielle magazine intelligence artificielle Découvrez la revue professionnelle de l'intelligence artificielle
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.