Contribution Reconnaissance vocale : l'alliée du Serial Shopper

Pour approfondir le sujet

Industrie 4.0 : Partenariat entre Renault et Google Cloud sur la digitalisation des usines et de la chaîne logistique

Aller plus loin dans l'industrie 4.0 grâce au machine learning et à l'intelligence artificielle, c'est l'objectif du Groupe Renault. Pour ce faire, le constructeur...

Ethique de l’intelligence artificielle : Participez à la consultation de l’UNESCO pour l’élaboration d’une recommandation

Dans le cadre de la décision de la Conférence générale de l'UNESCO lors de sa 40e session en novembre 2019, l'UNESCO s'est engagée dans...

L’OTESIA lance ses 4 premiers projets IA dans la santé, la prévention du cyber-harcèlement, l’éducation

En novembre dernier était lancé l’Observatoire des impacts Technologiques Economiques et Sociétaux de l’Intelligence Artificielle (OTESIA) dans les Alpes-Maritimes. Une première en France et...

Replay Dataquitaine : Processus de Décision Markovien et Apprentissage par Renforcement

Dataquitaine propose en replay son Atelier-Webinaire Data Science, organisé par Digital Aquitaine, le 30 juin 2020. Ce séminaire était dédié à la thématique "Processus...

Reconnaissance vocale : l’alliée du Serial Shopper

À l’heure où l’interface entre l’Homme et la Machine (IHM) est au centre de toutes les attentions, les technologies vocales sont des éléments stratégiques pour repenser constamment l’expérience client. 

Développée depuis plus de 50 ans, la voix arrive aujourd’hui à un de ses stades les plus avancés. Les capacités qu’elle apporte sont multiples et très diversifiées. Découvrez dans cet article comment la reconnaissance vocale façonne l’e-commerce de demain.

Un phénomène au début de sa croissance.

Le commerce vocal (aussi appelé v-commerce) est aujourd’hui un des domaines de prédilection des grands acteurs technologiques comme Google ou Amazon. Cependant, quel que soit le cas, lareconnaissance vocale  a encore de nombreux défis à surmonter pour réellement pénétrer le marché du e-commerce.

Tout d’abord, il s’agit d’une question de précision. Actuellement, le ratio d’erreur est de 6,3% et ce chiffre doit nécessairement évoluer pour permettre aux utilisateurs une expérience d’utilisation infaillible. De plus, s’agissant d’une nouvelle technologie, l’adoption de cette dernière par les individus n’est pas encore harmonieuse, car elle reste méconnue de certains. Malgré tout, la démocratisation des assistants vocaux suit une tendance à la hausse, cela se matérialise en outre par la multiplication des solutions vocales dans notre quotidien, quel que soit l’instant.

Le Cabinet OCXC Strategy Consultants estime que le commerce vocal, pesant aujourd’hui 2 milliards de dollars, représentera 40 milliards en 2022 : preuve d’une évolution favorable.

Une expérience d’achat plus simple.

Entrons directement dans le vif du sujet. Partons du constat le plus évident, parler est le moyen le plus naturel que possède l’Homme pour communiquer. Autrefois réservée uniquement aux pairs (et très souvent aux animaux de compagnie), la parole est de nos jours de plus en plus utilisée pour interagir avec nos technologies. Avec un module NLP performant au sein d’un système de reconnaissance vocale, les utilisateurs sont en mesure de parcourir les offres sur les différentes plateformes de shopping de manière très intuitive.

S’additionne à l’intuitivité, la rapidité : d’ici 2020, 1 recherche sur 2 sera effectuée à la voix selon Comscore.

À travers l’intelligence artificielle, les possibilités sont infinies. De la mémorisation des achats, aux requêtes complexes telles que « Propose-moi une tenue pour mon dîner de ce week-end » en passant par les recommandations personnalisées et les synergies avec les nombreux services extérieurs, pour les recettes de cuisine par exemple, il est facile de croire que seule l’imagination de l’Homme est la limite.

De plus, les problématiques d’UX (User Experience) et d’UI (User Interface) sont monnaie courante de nos jours. Le client 2.0 recherche la facilité de navigation tout en ayant une interface agréable. Il est d’autant plus compliqué de séduire de nouveaux clients aujourd’hui avec la multiplication des offres et la banalité qui entoure souvent leur mise à disposition. Grâce à la reconnaissance vocale, le client e-commerce bénéficie d’une expérience nouvelle lui apportant un confort inégalé dans son parcours et cela a pour effet de favoriser son adhésion à la marque.

Pour s’adapter à des usages en pleine évolution.

Qui aurait cru, il y a 30 ans, que nous pourrions presque tout acheter via internet et nous faire livrer à domicile avec une facilité déconcertante ? Vous l’aurez compris, les technologies et le quotidien de l’Homme évoluent en rythme.

Aujourd’hui, grâce à la reconnaissance vocale, la simplicité de l’interaction entre le consommateur et les enseignes permet de créer une complicité. A travers cette relation nâit la fidélité ce qui est une opportunité de croissance pour les marques. Dans un monde hyper connecté où le temps est une des plus précieuses ressources, l’intuitivité de la voix se révèle un atout majeur pour établir un lien avec le client, quel que soit son contexte.

Il lui est désormais possible de se concentrer sur l’essentiel. Par exemple, avec une unique requête, l’ensemble des courses sont programmées pour un enlèvement le soir même lorsque l’utilisateur quitte ses obligations pour regagner son domicile par exemple. Cet exemple paraît aujourd’hui évident, mais il ne l’était pas il y a quelques années, ce dernier n’est pourtant pas un cas unique des nouvelles habitudes de vie.

Dans un souci d’adaptation constante au mode de vie de leurs clients, les entreprises de nos jours doivent continuellement proposer des manières innovantes de consommer.

Allez plus loin en consultant le livre blanc Reconnaissance vocale et NLP : l’Homme qui murmurait à l’oreille de la machine, proposé par Vivoka.

Contributeur expert

Aurélien Chapuzet

Aurélien Chapuzet est chargé de marketing digital et acquisition de lead pour l’entreprise Vi

Partager l'article

Industrie 4.0 : Partenariat entre Renault et Google Cloud sur la digitalisation des usines et de la chaîne logistique

Aller plus loin dans l'industrie 4.0 grâce au machine learning et à l'intelligence artificielle, c'est l'objectif du Groupe Renault. Pour ce faire, le constructeur...

Ethique de l’intelligence artificielle : Participez à la consultation de l’UNESCO pour l’élaboration d’une recommandation

Dans le cadre de la décision de la Conférence générale de l'UNESCO lors de sa 40e session en novembre 2019, l'UNESCO s'est engagée dans...

L’OTESIA lance ses 4 premiers projets IA dans la santé, la prévention du cyber-harcèlement, l’éducation

En novembre dernier était lancé l’Observatoire des impacts Technologiques Economiques et Sociétaux de l’Intelligence Artificielle (OTESIA) dans les Alpes-Maritimes. Une première en France et...

Replay Dataquitaine : Processus de Décision Markovien et Apprentissage par Renforcement

Dataquitaine propose en replay son Atelier-Webinaire Data Science, organisé par Digital Aquitaine, le 30 juin 2020. Ce séminaire était dédié à la thématique "Processus...