Véhicules autonomes : GRDF rejoint le projet montpelliérain CARRETA

En juin 2018, le Gouvernement lançait l’appel à projets EVRA visant à soutenir des projets d’expérimentation de cas d’usages de véhicules autonomes et, en avril 2019, le projet SAM (Sécurité et Acceptabilité de la conduite et de la Mobilité autonome), regroupant 13 expérimentations, était sélectionné. L’une d’elles, pilotée par la start-up Twinswheel, concernait la mise en service de 2 droïdes logistiques à Montpellier, elle est devenue le projet Carreta de Montpellier Méditerranée Métropole, lancé en juillet 2021 avec le pôle de compétitivité CARA. GRDF a rejoint le projet et un droïde muni de capteurs gaz circulera lui aussi dans la zone piétonne de la ville.

Principal gestionnaire de réseau de distribution de gaz en France, GRDF compte plus de onze millions de clients. Pour cela, conformément à ses missions de service public, il conçoit, construit, exploite et entretient le plus grand réseau de distribution d’Europe (204 239 km) dans plus de 9 500 communes, en garantissant la sécurité des personnes et des biens ainsi que la qualité de la distribution.

Le Groupe surveille ainsi régulièrement l’étanchéité du réseau de distribution qui lui est concédé à l’aide de véhicules spécialement équipés. Les véhicules de surveillance des réseaux (VSR) utilisés sont capables de détecter la moindre particule de méthane présente dans l’air. Là où le VSR ne peut pas passer, les techniciens assurent la surveillance du réseau à pied avec des appareils de détection géolocalisés.

Le droïde développé par Twinswheel pour GRDF permettra notamment d’effectuer cette surveillance des réseaux dans les endroits où les VSR ne peuvent pas accéder, comme les zones piétonnes des centres-villes, les parcs et jardins. Doté des mêmes capteurs de détection de méthane dans l’air que le VSR, ce modèle réduit est avant tout une aide à l’humain puisqu’il permet de porter jusqu’à 600 kilos de matériels. En cas de suspicion de fuite, un technicien procède alors à une série d’analyses complémentaires et fait appel, si besoin, à une équipe d’intervention.

Marie-Françoise L’Huby, Directrice technique et industrielle de GRDF, souligne :

« Participer à ce projet représente pour GRDF une grande première et une réelle opportunité pour préparer le futur en expérimentant les solutions technologiques de demain. Par ces expérimentations en contexte réel, GRDF peut ainsi étudier la mise en œuvre future de technologies avancées au service de ses missions de service public. »

Le projet Carreta

Le projet Carreta, co-financé par l’ADEME dans le cadre du PIA, figure parmi les 16 expérimentations nationales retenues par l’État pour évaluer les opportunités de développement de la filière véhicule autonome en France (13 pour le projet SAM et 3 pour le projet ENA, Expérimentations de Navettes Autonomes, l’autre lauréat de l’APP EVRA).

Les cas d’usages initialement prévus dans le cadre du projet, en cours de déploiement, portent sur la livraison de marchandises en ville, afin d’assister les facteurs dans la livraison de colis et courrier pour La Poste et la livraison de produits locaux frais vers les commerces et restaurants du centre-ville pour STEF. La surveillance des réseaux de gaz enterrés de GRDF vient élargir les cas d’usage du projet Carreta aux services urbains en zone piétonne, en complément de l’usage logistique.

Une expérimentation évaluée par des scientifiques

L’évaluation de la maturité et de la pertinence technologique, environnementale, usuelle,
économique, sociale et sociétale de la solution est au cœur du projet Carreta. Plusieurs
laboratoires de recherche sont ainsi associés au projet afin d’évaluer :

  • la sécurité de la solution, grâce à l’expertise de System X, Institut français de recherche partenariale publique-privée dédié à la transformation numérique;
  • les ODD – Operational Design Domain (domaine d’opération du véhicule autonome) –
    atteignables, à travers l’implication du CEREMA : dans quelles conditions (météo, infrastructure) le véhicule autonome peut-il rouler en sécurité ? ;
  • le comportement des usagers, également avec le CEREMA;
  • l’acceptabilité de service, à travers la Chaire Cit.Us de l’Université de Montpellier et VEDECOM ;
  • l’analyse environnementale unitaire et du service, à travers les Mines d’Alès et l’ENPC ;
  • la gouvernance, par l’ENPC, VEDECOM et la Chaire Cit.Us de l’Université de Montpellier.

Un projet de trois ans

Après une première phase de validations techniques des véhicule autonomes, ceux-ci seront testés dans les zones piétonnes des quartiers Antigone et Ecusson. Dans un premier temps, un opérateur de surveillance les suivra à proximité, et dans un second temps, à distance. Pour le cas d’usage GRDF, des démonstrations seront organisées de jour mais les roulages se feront de nuit.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
WOP - Plateforme de Planification des Ressources Humaines par EURODECISION

La plateforme wop regroupe plusieurs modules de planification des ressources humaines : - module de gestion prévisionnelle des effectifs (gpec), - m...

 
Partager l'article
Abonnez-vous à ActuIA, la revue professionnelle de l'intelligence artificielle magazine intelligence artificielle Découvrez la revue professionnelle de l'intelligence artificielle
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.