Actualité Suisse : Le Swiss Data Science Center va apporter son expertise à...

Pour approfondir le sujet

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...

IA et Géopolitique : le comité AIDA du parlement européen propose son approche innovante sur le sujet

Le comité Artificial Intelligence in a Digital Age (AIDA) lié au parlement européen propose une étude sur l'intelligence artificielle et la diplomatie européenne. Intitulé...

Suisse : Le Swiss Data Science Center va apporter son expertise à l’Office Fédéral de la Statistique

Afin de favoriser l’utilisation de la science des données et de l’intelligence artificielle au sein de l’administration, le Swiss Data Science Center (SDSC) va apporter son aide l’Office fédéral de la statistique (OFS). Les deux écoles polytechniques fédérales à qui appartient le Swiss Data Science Center pourront apporter leur expertise au sein du centre de compétences en science des données (DSCC) de l’OFS.

Dans le cadre de cette collaboration, le SDSC va pouvoir intervenir sur trois volets dans l’optique d’améliorer les technologies de l’OFC ou alors d’en apporter de nouvelles liées à l’IA. Le premier aspect concerne la future utilisation par le DSCC d’une plateforme technologique open source nommé RENKU et développée par le SDSC. RENKU permet entre autre de mettre en application de manière collaborative et reproductible la data science et l’IA : ainsi les données sont sécurisées. Le deuxième aspect est un volet de sensibilisation initié par le SDSC afin de partager des connaissances et des pratiques au sein de l’administration fédérale dans les domaines de la science des données et de l’IA. Le dernier aspect mettra à contribution les écoles polytechniques fédérales (l’EPFL et l’ETH Zürich). En effet, elles appuieront l’OFS afin d’identifier les profils intéressants afin de les recruter pour qu’ils puissent devenir les spécialistes du DSCC. Une autre de leurs tâches consistera à prioriser les projets du DSCC afin de travailler plus efficacement dessus.

Ce partenariat réjouit l’ensemble des structures et institutions concernées, à commencer par Martin Vetterli, président de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) :

“Je suis extrêmement enthousiasmé par ce partenariat stratégique d’un projet commun phare entre nos deux écoles et l’OFS”

À terme, le DSCC souhaiterait développer plus de compétences afin d’utiliser à bon escient la science des données et l’IA dans l’optique de faciliter les prises de décisions et la compréhension des domaines liées aux politiques publiques. Georges-Simon Ulrich, directeur de l’OFS précise les missions induites de ce partenariat :

“Avec ce partenariat, l’OFS se donne les moyens de remplir la mission cruciale pour les administrations publiques que le Conseil fédéral lui a confiée en mai 2020. Dans la foulée du lancement de son DSCC au 1er janvier 2021, il pourra ainsi répondre aux défis induits par les profonds changements de l’écosystème des données et par l’utilisation accrue d’algorithmes dans le secteur public”

Il est rejoint par le président de l’ETH Zürich, l’une des écoles polytechniques fédérales, Jöel Mesot :

“Mettre la science des données et l’intelligence artificielle au service du bien commun fait partie des grands défis d’aujourd’hui. Les EPF sont fières de pouvoir apporter leurs compétences dans ce domaine et de soutenir la Confédération dans cette transition afin qu’elle se fasse au bénéfice de tous les acteurs de la société”

Zacharie Tazrout

Partager l'article

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...

IA et Géopolitique : le comité AIDA du parlement européen propose son approche innovante sur le sujet

Le comité Artificial Intelligence in a Digital Age (AIDA) lié au parlement européen propose une étude sur l'intelligence artificielle et la diplomatie européenne. Intitulé...