Actualité Le Royaume-Uni cherche à se doter d'une représentation officielle en matière d'IA

Pour approfondir le sujet

Intel travaille avec Facebook sur une puce ultra rapide pour l’intelligence artificielle

Brian Krzanich a annoncé ce mardi lors de la WSJD Live Conference qu'Intel travaillait sur un microprocesseur ultra rapide spécialement conçu pour l'intelligence artificielle. Une alliance avec...

Syllabs lève 2M€ et lance ses algorithmes IA à la conquête de nouveaux marchés

La start-up française Syllabs a annoncé avoir levé 2 millions d'euros. Ce financement lui permettra de partir à la conquête de nouveaux marchés. Sa...

Stéphanie Challita et Fanny Orlhac, chercheuses Inria en cloud computing et en intelligence artificielle pour l’imagerie médicale, lauréates des Bourses France L’Oréal-UNESCO « Pour...

Le programme L’Oréal-UNESCO « Pour les Femmes et la Science » a récompensé pour leurs travaux respectifs Fanny Orlhac et Stéphanie Challita, deux chercheuses d'Inria....

Le Royaume-Uni cherche à se doter d’une représentation officielle en matière d’IA

À l’heure où plusieurs pays, dont les Émirats Arabes Unis, se dotent d’entités publiques spécialisées en IA, le gouvernement britannique a lancé la création d’un Bureau de l’Intelligence Artificielle (Office for Artificial Intelligence – OAI) et ouvert un processus de recrutement.

L’OAI sera développé et dirigé conjointement par les départements “Numérique, Culture, Médias et Sport” et “Business, Énergie et Stratégies industrielle”. Ces deux entités ont annoncé l’ouverture d’un processus de recrutement afin de doter ce nouveau Bureau d’un directeur, le nouveau “visage de l’IA” britannique.

Il s’agira d’un contrat initial de deux ans, à durée déterminée, avec une “possibilité d’extension ou de permanence” pour un salaire annuel de 80.000£. Le gouvernement britannique a précisé lors de son annonce :

“Ce poste consistera à définir la vision, à fournir un leadership stratégique et à diriger un programme d’élaboration et de prestation de politiques pour cette nouvelle équipe intergouvernementale. Il s’agira de représenter publiquement l’IA dans le cadre de ce poste. “

Placé sous la direction directe du département “Numérique, Culture, Médias et Sport”, il répondra aux deux ministères concernés. Il aura notamment pour mission le recrutement d’experts afin que le Bureau puisse élaborer des politiques, en réponse aux questions entourant le développement de l’IA, mais également de nouer des partenariats avec des entreprises, universités et laboratoires de recherche du domaine. En tant que représentant de l’IA britannique, le directeur de l’OAI sera en charge de la promotion de “l’adoption des technologies de l’IA dans les secteurs public et privé” et de l’application du AI Sector Deal, qui doit contribuer à faire du Royaume-Uni l’un des leaders mondiaux du secteur.

“Les nouvelles ambitions du gouvernement en matière d’IA ont été présentées lors du plan sur le budget et la stratégie industriel de 2017. Il s’agit d’un grand défi en matière d’intelligence artificielle et de technologies sur les données, visant à transformer l’IA au Royaume-Uni et à permettre au Royaume-Uni de maximiser ses avantages économiques et sociétaux. Le Bureau pour l’IA est en train d’être créé pour développer et permettre de remporter ce grand défi”, a déclaré le gouvernement anglais.

Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

L’OTESIA lance ses 4 premiers projets IA dans la santé, la prévention du cyber-harcèlement, l’éducation

En novembre dernier était lancé l’Observatoire des impacts Technologiques Economiques et Sociétaux de l’Intelligence Artificielle (OTESIA) dans les Alpes-Maritimes. Une première en France et...

Replay Dataquitaine : Processus de Décision Markovien et Apprentissage par Renforcement

Dataquitaine propose en replay son Atelier-Webinaire Data Science, organisé par Digital Aquitaine, le 30 juin 2020. Ce séminaire était dédié à la thématique "Processus...

Vidéo : IMT Mines Albi réalise une expérience d’immersion avec la plateforme de réalité virtuelle IOEMGA VR

À l'occasion du 1er anniversaire du laboratoire commun de recherche EGCERSIS, IMT Mines Albi a réalisé une expérience unique d'immersion. Cet exercice de gestion...

Cybersécurité : la Région Grand Est et quatre entreprises québécoises planchent sur un consortium

La Région Grand Est cherche à mettre en place une politique innovante pour renforcer l'attractivité de son territoire. Elle a ainsi signé un accord...