Actualité L'IRT SystemX dévoile le projet Evaluation des performances de systèmes de décision...

Pour approfondir le sujet

Owkin boucle une extension de Série A de 25 millions de dollars et fait entrer Bpifrance au capital

En début de mois, Owkin a annoncé avoir procédé à une extension de Série A de 25 millions de dollars. À cette occasion la...

SystemX prévoit dans sa feuille de route 2019-2025 d’apporter des réponses à 3 défis clés de l’IA

L'IRT SystemX a placé l'intelligence artificielle au coeur de sa feuille de route pour 2019-2025. Son objectif est d'accélérer davantage le transfert des innovations IA vers l'industrie....

Le Pentagone dévoile ses « principes éthiques » pour l’usage de l’intelligence artificielle par l’armée

Le Pentagone a dévoilé ce lundi 24 février une série de principes éthiques pour l'utilisation des technologies d'intelligence artificielle. Leur adoption fait suite aux recommandations...

Redshift Live by Autodesk : “Intelligence artificielle, robotique… Quel avenir pour notre façon de créer?” le 26 juin à Paris

Le 26 juin prochain à 8h30, Autodesk organise son premier Redshift Live. Axé sur la question "Intelligence artificielle, robotique... Quel avenir pour notre façon...

L’IRT SystemX dévoile le projet Evaluation des performances de systèmes de décision basés sur le machine learning (EPI)

La mobilité, le transport autonome et les environnements complexes incertains sont au coeur du projet Evaluation des performances de systèmes de décision à base d’intelligence artificielle (EPI) lancé par SystemX. Il a pour objectif d’aboutir à la définition d’une méthodologie générique partagée entre les partenaires pour l’évaluation des performances de ces algorithmes basés sur le machine learning.

À travers ce projet EPI, SystemX et ses partenaires industriels (Apsys, Expleo Assystem Technologies (Expleo), Groupe PSA et Naval Group) s’intéressent à l’évaluation et à l’optimisation des performances des systèmes de décision qui embarquent du machine learning, dans les domaines du transport autonome et des environnements complexes incertains comme le maritime. L’IRT a donc lancé le projet EPI d’une durée de trois ans. Les systèmes concernés permettent la prise de décision sur la base de l’interprétation et la reconnaissance de l’environnement par des capteurs au travers de l’intelligence embarquée. L’évaluation des performances de cette intelligence est clé pour s’assurer du bon fonctionnement du système.

Ce projet aboutira à la définition d’une méthodologie générique partagée entre les partenaires pour l’évaluation des performances de ces algorithmes. Deux Proof of Concept (PoC, preuve de concept) seront réalisées dans les domaines du transport autonome routier et maritime.

Réunissant quatre partenaires industriels autour de l’intérêt commun d’évaluer les performances des systèmes de décision à base d’IA, le projet EPI piloté par SystemX sert trois objectifs :

  • Évaluer la performance de systèmes de décision reposant sur des algorithmes de type réseaux de neurones (ex : représentation exacte de la réalité, latence du système, sûreté de fonctionnement, etc.).
  • Améliorer la performance des systèmes de réseaux de neurones en mixant données réelles et données simulées. En effet, la simulation numérique permet d’accroître le corpus de données étudiées et ainsi d’augmenter les performances des algorithmes.
  • Proposer une approche pour évaluer le niveau de couverture de situations approprié, sur la base de deux cas d’applications. Dans le domaine du véhicule autonome, la fonction étudiée sera de type autopilote. Dans le cas du martime, la fonction décisionnelle reste à définir mais pourra concerner les entrées ou sorties de port, les zones denses et multi-navires, etc.

L’ambition partagée des acteurs du projet est de bâtir une méthodologie d’évaluation des performances des systèmes de décision à base de machine learning. Cette méthode doit garantir l’indépendance entre les données d’apprentissage (simulées) et les données de test (données réelles) et assurer la traçabilité et la reproductibilité des résultats.

« À ce jour, il n’existe pas de projet comparable au niveau national : la méthodologie développée dans le cadre du projet EPI sera validée dans un contexte industriel sur la base de données réelles et simulées. Notre ambition est que cette méthodologie devienne d’ici quelques années le standard en France pour certifier les systèmes de décision à base d’IA », explique Abdelkrim Doufene, Directeur Stratégie et Programmes chez SystemX.

Parmi les verrous à lever dans le cadre de ce projet :

  • Comment entraîner un réseau de neurones, sélectionner le mélange optimal entre des données réelles, les données simulées, et les données générées par un autre réseau de neurones adverse ?
  • Comment définir la donnée de simulation (et sa qualité) dans un environnement incertain et complexe ? Comment évaluer l’impact de la donnée d’entrée sur la qualité des décisions ?
  • Comment optimiser le choix des exemples à simuler pour bien couvrir le périmètre de validité du modèle machine learning sans traiter la quantification des probabilités d’occurrence ? Quels sont les critères d’optimisation ?
  • Comment évaluer le niveau de couverture de situations, et garantir l’indépendance entre les données d’apprentissage et les données de test ? Quelles sont les métriques nécessaires pour mesurer les niveaux de couverture ?
  • Ou encore comment quantifier la performance et la fiabilité de la méthode d’évaluation des performances des algorithmes de décision à base d’IA ?

Le projet EPI va contribuer à consolider l’expertise de l’IRT SystemX dans la conception et validation des systèmes de transport autonome, notamment en procédant au rapprochement des filières automobiles et maritimes. Ce projet contribuera également à évaluer l’apport de l’intelligence artificielle pour le renforcement de la sécurité de ces systèmes.

Transcription : comment Bertin IT accompagne Crédit Agricole CIB pour renforcer la conformité de ses salles de marché

Des solutions de traitement automatique du langage sont actuellement utilisées dans de nombreux secteurs dont le trading. C'est notamment le cas de MediaSpeech® de...

Appel à contributions pour la CAID (Conference on Artificial Intelligence for Defense) qui se tiendra à Rennes

Dans le cadre de la cinquième European Cyber Week et de la 26e conférence C&ESAR, se tiendra la deuxième conférence CAID (Conference on Artificial...

Recherche médicale : Owkin clôture sa série A avec un total de 70 millions de dollars levés

La start-up Owkin a annoncé clôturer sa série A avec un total de 70 millions de dollars levés. Cette levée de fond se conclut...

Nouvelle-Aquitaine : SATT Aquitaine Science Transfert lance chrysa-link, son incubateur deep-tech

La SATT Aquitaine Science Transfert a officiellement lancé chrysa-link, son incubateur deep tech. En activité depuis l'an dernier, il est opéré par Bpifrance et...