Le LNE lance une consultation publique sur sa certification autour de l’intelligence artificielle

Le Laboratoire National de Métrologie et d’Essais (LNE) a constitué un groupe de travail composé de plusieurs grands groupes industriels dans l’optique de créer une certification autour de l’intelligence artificielle. Une consultation publique ouverte jusqu’au 21 mai 2021 a été lancée afin de recueillir l’avis des institutions, entreprises et experts spécialisés en IA sur ce référentiel de certification. Les réponses formulées permettront de faire évoluer le référentiel en prenant en compte les enjeux du plus grand nombre. 

Un groupe de travail mobilisé autour de la création d’un référentiel de certification

Le groupe de travail lancé par LNE en octobre 2020 a pour objectif la création d’une certification autour de l’IA. Le laboratoire s’est associé avec plusieurs grands groupes industriels, spécialisés directement ou indirectement dans le domaine de l’IA. On retrouve notamment Aixonable, Arcure, IRT Railenium, Kickmaker, Orange, Proxinnov – A2D, Schneider Electric, Scortex, Thales, Tosit (représenté par e. Voyageurs SNCF) et Cap Gemini.

Le LNE explique qu’étant donné “l’importante augmentation des solutions d’intelligence artificielle sur le marché, les donneurs d’ordres ont besoin d’avoir confiance dans les performances des systèmes intelligents qu’ils acquièrent, et de disposer de critères de choix objectifs. Les développeurs, eux, doivent être en mesure d’attester des qualités de leurs systèmes en terme de performances mais également de respect des règlements, d’éthique, de transparence ou autres. Une certification, preuve indépendante, dans le domaine de l’IA est donc primordiale pour favoriser le développement et l’acceptabilité de ces systèmes intelligents”.

Les 13 membres du groupe de travail du LNE laboratoire et ses partenaires se sont donc emparés du sujet pour établir un périmètre d’action et des critères d’évaluation ainsi qu’un processus de certification. Leur objectif est de démontrer que le fournisseur d’IA dispose d’un réel savoir-faire en la matière et maitrise l’ensemble des étapes du cycle de conception d’une IA pour aboutir à un résultat qui satisfera les clients et les concepteurs. Les notions de respect des règlements, d’éthique et de transparence sont également pris en compte dans ce référentiel.

Une consultation publique ouverte à la communauté de l’intelligence artificielle

Selon le LNE, la bonne application de cette certification permettra le développement de systèmes intelligents performants, quel que soit le secteur d’activité.

Une version expérimentale du référentiel de certification est désormais disponible en ligne. Les acteurs de la communauté peuvent jusqu’au 21 mai, transmettre leurs observations et commentaires au groupe de travail via ce formulaire. Ils pourront également faire des propositions ayant pour objectif d’améliorer l’ébauche.

Après avoir pris en compte les réponses, le LNE publiera une première version officielle et potentiellement applicable du référentiel fin juin 2021. En parallèle, les premiers audits de systèmes d’IA pourront également débuter.